FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Campagne de dons

Amis lecteurs de Médiazone, vous qui nous lisez, qui nous appréciez et diffusez nos articles et les informations que nous publions, vous qui êtes attachés à la liberté et à la vérité, vous avec qui nous partageons les mêmes combats, vous qui nous encouragez chaque jour à continuer la lutte contre les médias de la propagande et de la désinformation, nous avons besoin de vous pour faire grandir ZOneFR et son espace Médiazone. En participant même un peu, vous permettrez au seul réseau social francophone existant, d'être l'alternative aux réseaux américains qui étouffent la parole libre et la censurent massivement. Nous comptons sur votre soutien. Merci.

Je participe

Luca Carboni - Farfallina

Malgré quelques textes évoquant les problèmes de la jeunesse (comme Silvia lo sai sur le thème de la drogue), son sujet de prédilection reste les histoires d’amour, ce qui n’est pas sans lui attirer des critiques lui reprochant un manque d’engagement politique.

Publié il y a  272 Vues Actualisé il y a 22 jours

Biographie

Luca Carboni est un chanteur et auteur-compositeur italien né le 12 octobre 1962 à Bologne. 

Il s'initie à la musique très jeune par vendre de la musique, commençant à apprendre le piano à l'âge de 6 ans. En 1976, il forme avec des amis le groupe Teobaldi Rock, dans lequel il officie en tant que guitariste. C’est pour ce groupe qu'il écrit ses premières chansons. Le style en est très influencé par les genres alors en vogue, le punk, puis la new wave. À partir de 1980, le groupe commence à se produire régulièrement dans des concerts locaux. En 1981, Teobaldi Rock sort son premier 45 tours, qui restera le seul, le groupe se séparant peu après.

Carboni n'abandonne pas pour autant sa volonté de percer dans le domaine musical. Il se rend ainsi régulièrement à l’Osteria da Vito, qui est à l’époque l’un des lieux principaux de la scène musicale bolonaise. C’est ainsi qu’il y rencontre les musiciens du groupe Stadio (qui se fera surtout connaître par la suite en accompagnant régulièrement Lucio Dalla), qui lui proposent d'écrire un titre pour leur premier album. Carboni compose alors le titre Navigando Controvento, enregistré par Stadio pour son premier album sorti en 1982.

Grâce à ces contacts, Luca Carboni a l’occasion d’enregistrer en 1983 son premier album intitulé… E intanto Dustin Hoffman non sbaglia un film, commercialisé l’année suivante chez RCA. L’album bénéficie d’un bon accueil critique et d’un succès commercial honorable avec 30000 exemplaires vendus auxquels s'ajoutent les 50000 du single Ci stiamo sbagliando.

En 1985, Carboni signe son deuxième album, Forever, dont les ventes sont légèrement supérieures à celles du précédent (70000). Il se lance ensuite dans sa première grande tournée en Italie. Parallèlement, il commence à peindre et à dessiner régulièrement.

En 1987 sort l’album suivant sobrement intitulé Luca Carboni, auquel il a travaillé pendant deux ans. Il obtient un succès sans commune mesure avec celui qu’il avait connu auparavant : près de 700 000 exemplaires vendus, notamment grâce au succès des singles Silvia lo sai et Farfallina. Carboni devient ainsi célèbre dans toute l'Italie, et acquiert également une audience internationale avec la sortie de versions en espagnol des tubes extraits de l'album. Il trouve avec cet album le style qui va lui rester attaché, un rock mélodique, souvent teinté de mélancolie.

Malgré quelques textes évoquant les problèmes de la jeunesse (comme Silvia lo sai sur le thème de la drogue), son sujet de prédilection reste les histoires d’amour, ce qui n’est pas sans lui attirer des critiques lui reprochant un manque d’engagement politique.


Votre réaction?

2
LOVED
0
LOL
0
FUNNY
0
PURE
1
AW
0
BAD!
0
OMG!
0
EEW
0
ANGRY
0 Commentaires