FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Campagne de dons

Amis lecteurs de Médiazone, vous qui nous lisez, qui nous appréciez et diffusez nos articles et les informations que nous publions, vous qui êtes attachés à la liberté et à la vérité, vous avec qui nous partageons les mêmes combats, vous qui nous encouragez chaque jour à continuer la lutte contre les médias de la propagande et de la désinformation, nous avons besoin de vous pour faire grandir ZOneFR et son espace Médiazone. En participant même un peu, vous permettrez au seul réseau social francophone existant, d'être l'alternative aux réseaux américains qui étouffent la parole libre et la censurent massivement. Nous comptons sur votre soutien. Merci.

Je participe

2020 ou la mutation psychologique forcée du Peuple français !

L'année 2020 restera dans les mémoires comme l'année de la mutation psychologique forcée du Peuple français. L'année où la stratégie visant à nous déshumaniser était à son asymptote.

Publié il y a  3,647 Vues Actualisé il y a 10 mois

L'année 2020 restera dans les mémoires comme l'année de la mutation psychologique forcée du Peuple français. L'année où la stratégie visant à nous déshumaniser était à son asymptote.

L'année 2020 restera dans les mémoires comme l'année de la mutation anthropologique forcée du Peuple français. L'année de la mise en oeuvre de la stratégie, visant à nous deshumaniser.

1°)-Dominique Kern :

LE VACCIN C'EST UN PIEGE A DOUBLE OU A PLUSIEURS DETENTES ...!

Avec cette pandémie ou apprend plus sur les turpitudes du monde médicale, que si on essayait de s'informer en temps ordinaire ...

Moi j'ai découvert des choses que je ne soupçonnais même pas y compris sur l'histoire de la grippe espagnole !

C'EST DANS CES PERIODES DE CRISE OU ON APPREND TRES VITE, même sur les maladies que l'on peut avoir et qui nous rongent ...

MAINTENANT ON VOIT CLAIREMENT QUE CETTE PANDEMIE (imaginaire ! peut être) ou fabriquée ou ratée comme certains le pensent maintenant ... EST AVANT TOUT UN OUTIL DE MANIPULATION, pour nous imposer ce que nous ne voulons pas !

POUR LE CORONAVIRUS, ON SAIT QU'IL Y A DES TAS DE TRAITEMENTS, tous assez efficaces (chloroquine), SANS AVOIR A PASSER PAR LES VACCINS... On a vu les gouvernements, tous, renforcer leur totalitarisme, leurs lois totalitaires, pour précisément ne pas nous soigner...

C'est précisément parce qu'il ne veulent pas nous soigner qu'ils renforcent les lois liberticides.

C'est précisément parce qu'il ne veulent pas nous soigner qu'ils renforcent une propagande incohérente et nous imposent le masque (et le confinement abusif)...

Sont -ils prêts à aller jusqu'au génocide ? C'est bien la question qui me taraude depuis un moment...

Ont -ls les moyens d'aller jusqu'au bout de leurs projets ! C'est la seule question importante ...

MAINTENANT NOUS AVONS PU VOIR QUE NOTRE AVIS, ILS S'EN CONTRE FOUTENT COMPLETEMENT DEPUIS UN MOMENT...

Ils se sont servis de la médecine, pour nous imposer une espèce de resead, parce que c'est une expérience de ce point de vue qui prendrait plus facilement les gens de court, les empêcheraient plus facilement de réagir...

NEANMOINS DE CE POINT DE VUE NOUS AVONS BEAUCOUP APPRIS...Sur la médecine les laboratoires, leur dictature sur la médecine, leur dictature sur les institutions internationales ...

MAINTENANT ILS NOUS IMPOSENT TOUT, comme la 5G, je pense que les ondes sont beaucoup plus nocives, dangereuses que les virus, ou qu'ils y a certainement une interférence entre les deux ...

ILS ANEANTISSENT NOTRE PLANETE ET NOUS MENACENT DANGEREUSEMENT ! C'est ça la réalité ...

 

2°)- Brigitte Pascall :

Avec le vaccin (forcé ?), la Macronie sort du bois. Montre son jeu mortifère à tous les français. La pandémie est leur dernière stratégie avant l'exil, pour nous assujettir à l'ordre mondial libéral.

Nous dire que nous allons mourir est leur seule raison de vivre. D'être à l'Elysée. Nous surveiller, seconde après seconde, dans un confinement/prison qui n'a pas lieu d'être : exactement comme dans un livre de Michel Foucault : "Surveiller et punir. Naissance de la prison".

Tout le Peuple français est en prison, dans une situation profondément inédite, extra-ordinaire : et personne ne moufte, du côté de la gôche bobo;

Nous sommes toutes et tous devenus les Robinson Crusoé de notre existence : à nous débrouiller tous seuls pour survivre. Etre "soi-même". Mais à perdre notre seconde aspiration profonde à "être avec", dont l'importance a été pointée par Jacques Généreux dans son ouvrage : "La dissociété", édition du Seuil, 2006.

L'année 2020 restera dans les mémoires comme l'ANNEE DE LA MUTATION PSYCHOLOGIQUE FORCEE, visant à nous déshumaniser : nous faire perdre notre aspiration à "être avec" : pas le droit de dépasser un kilomètre., exceptées les vacances de Noël. Pas le droit de se rendre dans sa famille. Le travail réel (sociabilité au travail) remplacé par le télétravail. L'engagement dans un parti politique rendu impossible : pas le droit de se rassembler à plus de 30. les transports étant interdits. Projets associatifs tombés à l'eau pour les mêmes raisons. Activités sportives, culturelles, rendues impossibles à cause du confinement, etc., etc.

Macron a tenté sur nous cette terrible expérience : faire de nous des ETRES DISSOCIES, ayant perdu leur aspiration à "ETRE AVEC", à force de solitude et d'isolement contraint..

Comme écrivait Montalembert, "Les grands Peuples ont une longue histoire". Inversement, les Peuples dominés, matés, (ce que nous vivons depuis presqu'un an), n'ont plus d'histoire commune. Par exemple, le seul évènement "politique" de l'année 2020 aura été l'élection municipale à deux tours : l'un en mars, l'autre en juin 2020.  Ce scrutin aura été marqué par un taux d'abstention de 70 à 80%. Taux d'abstention, montrant le délitement de l'intérêt social pour l'élection au suffrage universel.

Ne reste plus qu'une société transmuée en champ de bataille, composée d'individus esquintés dans leur tête, dressés violemment les uns contre les autres. On assiste au triomphe d'un individualisme forcené. La Macronie cherche sciemment à pulvériser la socialisation des individus dans des groupes sociaux divers.

Nous vivons dans une société inhumaine au sens le plus fort (destructrice de l'être humain), contraints par la force. Mais aussi dans une certaine mesure "librement".

Par ailleurs, le confinement est une décision absurde. les chiffres de contaminations au Covid (cas positifs amplifiés par un CT à 40) sont truqués. Les chiffres de "contaminés au covid" annoncés à la télévision, en réalité de simples "cas positifs", sont des fake news de première !

L'annonce d'une troisième contamination (et pire d'un troisième confinement) ne repose sur aucune base scientifique.

LA DISSOCIETE (Jacques GENEREUX, edition du SEUIL, Paris, 2006)

Aujourd'hui, on présente l'ouvrage de Jacques GENEREUX, que l'on préfère : le plus profond, certainement le plus sincere : LA DISSOCIETE, édition du Seuil, 2006..

Au début du livre, L'auteur présente son hypothèse . "Pourquoi, alors que nous sommes intelligents, décidons-nous du pire plutot que du meilleur...?" Pourquoi la majorité des francais accepte-t-elle ce monde atroce forge par le libéralisme triomphant ? Peut-être, parce que la pire des solutons (obéir aveuglement à la culture libérale de la compétitivité généralisée) est aussi une source, pour nous, de jouissance narcissique. Parce que la consommation avide d'images, de "fringues" est pour nous un anesthésiant puissant ?

Les humains acceptent librement une société contraire à leurs aspirations, ce qui suppose un dysfonctionnement du sujet. Nous vivons dans une société inhumaine au sens le plus fort (destructrice de l'être humain), non pas contraints par un tyran, mais dans une certaine mesure "librement" : pensant (à tort) que la facon la plus spontanément humaine de se défendre contre la souffrance engendrée par le libéralisme, c'est de lui obéir aveuglement, de le conforter, plutôt que de le combattre...!

Voilà pourquoi l'auteur propose 10 chapitres, démontrant cette hyptohèse, dominés par cinq temps forts :

1)- Il part de la crise du politique, que l'on associe a une soit disant "impuissance" du personnel politique au pouvoir. Or, ce chapitre montre au contraire que cette pseudo "crise du politique" est associée à une montée en puissance sans précédent de l'Etat et du politique...C'est la volonté politique qui a choisi le chomage de masse et la pauvreté, alors que le discours "officiel" consiste à dire qu'on a tout essayé. Mais cela correspond en réalité à une PRIVATISATION DE L'ETAT, bureaucratie au seul service de la finance. En réalité, sur le strict point de vue économique, le liberalisme ne "profite" qu'à une infime minorité de riches.

 

2)- De la guerre economique à la guerre des uns contre les autres :

La politique liberale est d'abord UNE POLITIQUE DE MANIPULATION culturelle, visant a transformer chaque être humain en guerrier hostile. La culture libérale lamine la solidarité nécessaire à toute action collective (politique par exemple)..Dans la vie privée (familiale), nous savons échapper au cercle vicieux de la compétition généralisée qui règne dans l'entreprise. Les libéraux repondent que "les salariés n'ont pas le choix", facon implicite de dire que l'individu n'a aucune marge de manoeuvre personnelle. Ce qui est contraire à une autre afffirmation du crédo libéral, selon lequel chaque homme a "une initiative individuelle". Cette compétition a outrance est-elle conforme à la nature profonde de chacun ?

 

3)-Dissociete et société de progres humain :

Chaque individu dispose de deux aspirations ontologiques : "être soi même", et "être avec" les autres. Il en résulte que nous sommes à la fois égoïstes et altruistes, attirés à la fois par le succes personnel et les plaisirs de la coopération. Ces 2 aspirations sont en synergie : si l'une va bien, l'autre aussi.Si l'une fait mal, elle gache le plaisir de l'autre. Or, la dissociété (vie stressante au travail, licenciements, chomage, exclusion...) tend à amputer l'aspiration à "être avec" au profit du seul individualisme : triomphant pour les traders, en berne chez les chomeurs isolés. Donc, le libéralisme est une fausse conscience, qui disloque intimement l'individu, au lieu de lui permettre de realiser ses deux aspirations profondes. Pourtant, la culture libérale s'impose 0 toute la planete.

 

4)- La culture de l'individu-roi prend ses racines dans l'esprit des Lumieres :

L'enracinement de la fiction de l'individu autonome est une invention fondatrice de la modernité promue par les Lumières. Il s'agissait alors de réagir a la puissance d'un Roi ou du clergé. Voilà pourquoi le culte de l'individu gagne aujourd hui tous les esprits avec autant d'aisance, y compris les gens de "gauche".

5)- Une refondation anthroplogique du discours politique :

En clair, le grand récit libéral fondé sur l'individu qui "s'épanouit" dans la lutte est une pure fable. En revanche, plus nous sommes efficaces dans cette société contre nature, moins nous nous révoltons. La culture libérale étouffe toute résistance. Voilà pourquoi, il est si difficile de construire un parti, une force politique se rebellant ouvertement contre les libéraux. Car le libéralisme stimule des satisfactions puissantes (narcissiques), qui compensent le délitement des liens sociaux. D'ou la nécessité de multiplier les cercles de socialisation, famille, travail, parti politique, théâtre..., multipliant les liens de cooperation : plutot que d'accepter le modèle libéral de la compétition en solitaire.

 

 

 


Votre réaction?

4
LOVED
0
LOL
0
FUNNY
0
PURE
1
AW
0
BAD!
1
OMG!
0
EEW
2
ANGRY
0 Commentaires