FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Campagne de dons (objectif 100000€)

Amis lecteurs de Médiazone, vous qui nous lisez, qui nous appréciez et diffusez nos articles et les informations que nous publions, vous qui êtes attachés à la liberté et à la vérité, vous avec qui nous partageons les mêmes combats, vous qui nous encouragez chaque jour à continuer la lutte contre les médias de la propagande et de la désinformation, nous avons besoin de vous pour faire grandir ZOneFR et son espace Médiazone. En participant même un peu, vous permettrez au seul réseau social francophone existant, d'être l'alternative aux réseaux américains qui étouffent la parole libre et la censurent massivement. Nous comptons sur votre soutien. Merci.

Je participe

Annonce d'un Coup d'Etat : info, intox ou manipulation politique ?

Depuis quelques jours l'annonce d'un Coup d'Etat imminent, lancé par Rémy Daillet-Wiedemann fait le buzz sur Internet. Comme beaucoup d'entre vous j'ai regardé la première vidéo, puis la seconde publiée hier 27 octobre sur la toile.

Publié il y a  5,685 Vues Actualisé il y a 8 mois

L'appel aux "sans dents" et à "ceux qui ne sont rien".

Depuis quelques jours l'annonce d'un Coup d'Etat imminent, lancé par Rémy Daillet-Wiedemann fait le buzz sur Internet. Comme beaucoup d'entre vous j'ai regardé la première vidéo, puis la seconde publiée hier 27 octobre sur la toile.

Pour être tout à fait honnête, je ne sais pas trop quoi en penser. Je suis incapable de dire si nous sommes dans une réalité tangible et vérifiable ou s'il s'agit d'une campagne de communication pour la promotion d'un livre ou de tout autre événement.

Alors je vais procéder par suppositions, en envisageant ces deux scénarios possibles. Je vais le faire avec prudence car il pourrait aussi s'agir d'une opération peut-être encore plus perverse, consistant à regrouper et à identifier tous les opposants, tous les dissidents, tous les esprits libres pouvant constituer un danger ou une menace pour le Système.

Nous vivons dans un monde où tout est possible, surtout le pire. Et puis nous savons tous qu'on n'est jamais mieux trahis que par les siens.

Mais supposons donc que ce Rémy Daillet-Wiedemann soit vraiment ce qu'il dit. Dans sa déclaration publiée sur son site Internet intitulée "POUR UN COUP D’ETAT PACIFIQUE ET LÉGITIME, SELON LE JUSTE DROIT, 84 MESURES dont 15 à prise d'effet immédiat suivies de la Déclaration du Peuple de France", un des premiers paragraphes est particulièrement percutant car il identifie clairement le problème majeur auquel les Français sont confrontés. La longue liste des autres malheurs de la France, n'est que la conséquence du constat qui est fait dans ce paragraphe.

Je cite : "ATTENDU que les peuples occidentaux sont occupés illégalement, d'une part du fait d'envahisseurs importés qui font régner une terreur dans les rues, d'autre part du fait d'une élite apatride inversée parfaitement identifiée, qui ne fait pas mystère de ses vœux et fait venir ces envahisseurs aux fins de détruire les dits peuples, qui a subverti à son profit tous les rouages de l'Etat ainsi que les médias de propagande, agissant sous couvert laïc mais en réalité confessionnelle, sectaire, suprémaciste et racialiste, la libération est rendue absolument impérative et juste, par quelque moyen que ce soit."

En clair quand Rémy Daillet-Wiedemann parle des "envahisseurs importés qui font régner une terreur dans les rues", il parle de qui ? Il parle des cellules dormantes, des "djihadistes" tchétchènes et autres, des criminels et mercenaires baptisés "terroristes islamistes" pour les besoins de la propagande et importés dans notre pays par "l'élite apatride" qui "fait venir ces envahisseurs aux fins de détruire les dits peuples.." En l'occurrence les dits peuples, c'est en premier lieu, nous Français.

Alors nous comprenons tous de qui il s'agit dans ce paragraphe. Nous savons tous qui est cette "élite apatride" qui a pris possession de notre pays. Et cela n'a pas commencé hier mais le 2 octobre 1789 lorsque la première loi votée par le pouvoir révolutionnaire à la Convention fut la légalisation de l'usure. Nous sommes donc passés de la monarchie à la dictature des banquiers.

Il a fallu attendre deux ans de débats houleux pour trancher la question de la citoyenneté accordée aux "bip bip" refusée par tous les royaumes de France. "Il faut tout refuser aux "bip bip" comme nation, et tout accorder aux "bip bip" comme individus".  Dès l'été 1789, le débat fait rage à l'Assemblée. Tous les "bip bip" de France peuvent-ils être citoyens ? La question sera tranchée le 27 septembre 1791. S'ouvre le temps de l'émancipation.

Cela ne s'est pas fait sans douleurs car Voltaire, l'apôtre de la tolérance, inquiet de ce qui pouvait advenir de la France si la citoyenneté était accordée aux "bip bip", qu'il classait dans la "canaille vile et ignorante dont il ne faut pas se soucier", s'adressait à nos nouveaux compatriotes en ces termes : "Vous êtes des animaux calculants, tâchez d'être des animaux pensants."

Voltaire a eu tort de sous-estimer ces "nouveaux Français" car le résultat est là, visible aux yeux de tous. En 230 ans, selon Rémy Daillet Wiedmann, ils se sont imposés comme les nouveaux maîtres de la France et des Français "ayant subverti à leur profit tous les rouages de l'Etat ainsi que les médias de propagande, agissant sous couvert laïc mais en réalité confessionnelle, sectaire, suprémaciste et racialiste."

Et puisque les chiffres en disent souvent plus que les mots, la dictature bancaire a transformé les citoyens en vaches à lait car contrairement à ce qu'affirme l'Histoire officielle, ce ne sont pas les paysans "accablés sous le poids de l'impôt" qui ont fait la Révolution. Sous la monarchie, ils ne payaient l’équivalent que de 18 jours de travail en impôts (gabelle, taille, vingtième, etc.) alors qu’aujourd’hui, les salariés travaillent 208 jours par an pour acquitter les taxes et impôts imposés par le pouvoir bancaire, soit 11 fois plus...

En posant le doigt là où ça fait mal, Rémy Daillet-Wiedmann prend donc le risque d'être accusé d'anti-machin-chose, et de voir le rouleau compresseur politico-médiatique lui écraser la tête jusqu'à son anéantissement ou son élimination par tous les moyens possibles et imaginables.

Mais on peut aussi supposer que s'il prend le risque d'affronter de face les nouveaux maîtres de la France, c'est qu'il se sent assez fort et probalement assez soutenu par des forces puissantes pour pouvoir le faire. Ne précise-t-il pas qu'il a déjà réuni autour de lui, plus de forces que le Général De Gaulle lors de son appel à la résistance et au combat ?

Nous voyons et savons que tous ceux qui ont affronté "l'élite" oligarchique ont payé un lourd tribu et le traitement infligé à Alain Soral, Dieudonné, Hervé Ryssen pour ne citer qu'eux, prouve que les institutions de l'Etat sont utilisées pour faire taire ou réduire au silence tout individu qui oserait remettre en cause la domination de cette minorité sur notre pays. Mais ça, c'était avant car la France vit actuellement un moment de grands bouleversements où les puissants d'hier peuvent devenir les mendiants d'aujourd'hui et de demain. L'Histoire est pleine de ces retournements spectaculaires et inattendus. Et L'Histoire se répète inlassablement.

Par ailleurs, dans un tout autre registre, dénonçant moi-même et depuis des années ce régime des partis politiques, véritables associations de malfaiteurs, vomis par le Général De Gaulle en son temps, Rémy Daillet-Wiedmann fait exactement le même constat que moi. Nous ne vivons pas dans une démocratie mais dans un pays dirigé par des voleurs, des traîtres, des criminels et des corrompus. Il faut être particulièrement naïf pour ne pas s'en rendre compte.

Quand Rémy Daillet-Wiedmann dénonce les attentats attribués aux "islamistes" comme étant des opérations sous faux drapeau pour justifier des lois liberticides et la mise sous surveillance massive de tous les citoyens, il ne fait que confirmer ce que je ne cesse de dire et écrire depuis des années.

Pour vous dire le fond de ma pensée, sur de nombreux points évoqués sur son site web, je partage le constat que fait Rémy Daillet-Wiedmann de l'état de notre pays.

Alors bien sûr, je voudrais y croire à son projet de Coup d'Etat car sachant ce que ce gouvernement criminel prépare pour les citoyens de notre pays, renverser ce régime d'imposteurs corrompus, serait non seulement salutaire mais absolument nécéssaire. Et puis au point où nous en sommes avec cette fausse pandémie utilisée comme arme politique annonçant le pire, rien ne pourrait être plus inquiétant et plus grave que de laisser les mondialistes continuer à nous mener vers l'abîme.

Puis, en conclusion, si cette annonce de Coup d'Etat constitue une campagne de communication ou de promotion pour un événement à venir comme la publication d'un livre, alors chapeau, c'est du grand art.

Et en envisageant le pire, s'il s'agit de regrouper pour les identifier, tous les dissidents, les opposants, les supposés "anti-machin-chose" et les esprits libres, alors il est parfaitement possible que la liste des futurs embastillés sera longue...

Dernière minute. Ce qui devait arriver, arriva. Le rouleau répressif s'est déjà mis en route puisque Rémy Daillet-Wiedmann figure désormais sur la liste prestigieuse des médaillés de la Légion d'Honneur avec tant d'autres défenseurs de la cause palestinienne, dont votre serviteur accusé injustement d'être un "anti-machin-chose". Bienvenu au Club.

 "Balance ton antisémite"  

Un militaire français s'exprime sur le pouvoir excessif d'une minorité


Votre réaction?

31
LOVED
2
LOL
1
FUNNY
1
PURE
0
AW
2
BAD!
1
OMG!
1
EEW
1
ANGRY
1 Commentaires

Olé !!!

Répondre