FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Campagne de dons (objectif 100000€)

Amis lecteurs de Médiazone, vous qui nous lisez, qui nous appréciez et diffusez nos articles et les informations que nous publions, vous qui êtes attachés à la liberté et à la vérité, vous avec qui nous partageons les mêmes combats, vous qui nous encouragez chaque jour à continuer la lutte contre les médias de la propagande et de la désinformation, nous avons besoin de vous pour faire grandir ZOneFR et son espace Médiazone. En participant même un peu, vous permettrez au seul réseau social francophone existant, d'être l'alternative aux réseaux américains qui étouffent la parole libre et la censurent massivement. Nous comptons sur votre soutien. Merci.

Je participe

Caricatures : Natacha Polony persiste et signe

Polony serait-elle plus savante que les autres ? Aurait-elle raison seule contre des milliards de croyants, sans être capable d’expliquer en quoi et pourquoi ? Est-ce que tout ce que ses yeux ne voient pas, n’existe pas ? Est-ce que tout ce qu’elle est incapable de cerner et comprendre, l’autorise à interdire aux autres de tenter de le faire ?

Publié il y a  2,822 Vues Actualisé il y a 8 mois

La grande prêtresse de la liberté d'expression à géométrie variable

Image

Quand le sage parle le stupide ricane...

Cette presse de chiottes attise le feu de la division...

Le journal Marianne et Natacha Polony en grande prêtresse de la laïcité et de la liberté d’expression à géométrie variable, persistent et signent. Une nouvelle provocation, histoire de remettre un peu d’huile sur le feu.

Le journal fait sa Une en republiant à nouveau les caricatures de Mahomet, sans doute pour contribuer à calmer les esprits après le meurtre de Samuel Paty, ce professeur décapité par un supposé terroriste tchétchène de 18 ans dont on ne saura jamais rien car comme tous ses prédécesseurs, il a été abattu et un mort ne parle pas. Samuel Paty qui pour illustrer la liberté d’expression dans notre pays, n'a rien trouvé de mieux que de ridiculiser le prophète des Musulmans, tout nu le cul à l’air, les couilles apparentes et à genoux en prière. Peut-être était-il à court d'idées comme Natacha Polony ? Peut-être qu'en France il faut désormais insulter les valeurs de l'Islam pour démontrer qu'on est libres de dire ce qu'on veut sur qui on veut ? Qui sait ?

Elle a bon dos la liberté d’expression. On peut y mettre tout ce qu’on veut ou presque. On peut en son nom vomir son mépris sur la tête de tous ceux qui croient en un Dieu, catholiques et musulmans. Oui catholiques et musulmans seulement car d’autres sont intouchables. On ne badine pas avec "la maison mère" comme disait Dieudonné, car  "au-dessus c’est le soleil".

Et c’est là qu’on mesure la lâcheté, la stupidité, l’arrogance de ceux qui prétendent défendre la liberté en prenant pour cibles des croyants. Pas n’importe lesquels, mais ceux dont on sait qu’ils prendront les coups sans les rendre, ceux dont on peut insulter le prophète ou le Messie car ils ne constituent pas un bloc monolithique organisé pour se défendre. Les éternels boucs émissaires de l'extrémisme laïque.

Et puis se défendre contre qui, contre quoi ? Contre ces pompiers pyromanes qui n’ont pas encore compris que la laïcité est un principe républicain qui permet à chacun de pratiquer sa religion sans être inquiété, sans être stigmatisé, sans être insulté ?

Que dirait Natacha Polony si, - au nom de la liberté d’expression -, on présentait dans un journal, une caricature de son père ou sa mère dans la même position, avec le même accoutrement indécent et vulgaire, que la caricature du prophète de l’Islam ? Elle crierait au scandale, à l’infâmie. Elle mobiliserait une batterie d’avocats pour y mettre fin. La liberté d'expression à géométrie variable...

Pourtant, cette liberté d’expression qui permet à Natacha Polony de chier son mépris sur la tête de 2 milliards de croyants, est-elle plus acceptable ? Est-il si difficile de comprendre que la liberté  d'expression n'autorise pas tout ? Est-ce si difficile de comprendre que notre liberté s'arrête là où commence la dignité de l'autre ?

Les Musulmans ne seraient donc pas comme les autres ? Ils n'auraient pas droit à être respectés dans leur foi, dans leurs croyances ? Eux peuvent être soumis au deux poids deux mesures parce qu'ils seraient différents de nous ?

En quoi Natacha Polony serait-elle plus respectable qu'eux ? En quoi sa parole compterait davantage que la leur ? Est-ce que Natacha Polony prétend instaurer dans notre pays, l'apartheid de la pensée et l'interdiction de la foi au nom de sa religion laïque ? La dictature de la pensée unique ?

Que Natacha Polony ne soit pas croyante, c’est son droit, c’est son choix. Et personne ne va lui reprocher de nier la dimension spirituelle de l’être humain et même de l’ignorer. La laïcité permet en effet à ceux qui le souhaitent de considérer l’humain comme une simple machine faite de chair et de sang juste bonne à bouffer, à chier, à consommer et à dormir. Il y a des gens pour qui la vie se définit et se résume à ces simples fonctions, et ça leur va bien comme ça. Ils sont satisfaits de leur sort. Grand bien leur fasse. Personne ne va les juger pour ça.

Mais quand cette polémiste  visiblement  athée et donc ignorante des choses de l’esprit, s’autorise à vomir sur ceux qui contrairement à elle, ont conscience de leur dimension spirituelle, on sombre dans le ridicule, dans le grotesque.  Les athées devraient faire preuve au moins d’humilité, de modestie car pour s’arroger le droit de critiquer les convictions religieuses et la foi de milliards d’êtres humains sur cette terre, il faudrait au moins faire l’effort d'en étudier les livres, savoir de quoi on parle et essayer de comprendre pourquoi la presque totalité de l’humanité croit en un Dieu. La notion du divin est présente dans toutes les civilisations, dans toutes les cultures, dans tous les peuples et depuis toujours.

Les plus grands penseurs, les plus grands philosophes, les plus grands exégètes de l'Antiquité jusqu'à Albert Einstein, ont produit des millions de livres qui s'interrogent sur la source de "l'amour". Notion du divin présente dans le coeur et l'esprit de l'humanité comme une seconde peau. Et aujourd'hui, même la science est émerveillée par cet immense univers extraordinaire, régi par un ordre mathématique et par une intelligence qui dépasse l'entendement humain.

Et quand Einstein explique : "Si un jour vous devez choisir entre le monde et l'amour, souvenez-vous de ceci : si vous choisissez le monde, vous resterez sans amour, mais si vous choisissez l'amour, avec lui, vous aurez le monde."

Qui pourrait le contredire ? Natacha Polony ?

Polony serait-elle plus savante que les autres ? Aurait-elle raison, seule contre des milliards de croyants, sans être capable d’expliquer en quoi et pourquoi ? Est-ce que tout ce que ses yeux ne voient pas, n’existe pas ? Est-ce que tout ce qu’elle est incapable de cerner et comprendre, - elle qui se targue d'être seule détentrice de la "raison", - lui permet d'interdire aux autres, de tenter de le faire ?

Croit-elle que la laïcité est une religion qui permet d’insulter tous ceux qui pensent autrement ? Est-ce que la liberté d’expression est synonyme de liberté d’insulter, d’humilier, de stigmatiser l’autre parce qu’il a le malheur de croire en un Dieu ?

Croit-elle que l’obscurantiste est l’homme de foi, ou n'est-ce pas là, la preuve d'un esprit étriqué et de son ignorance du fait religieux et de la relation qui lie l’être humain à sa dimension spirituelle ?

Pourtant cette journaliste n'est pas dénuée de bon sens quand elle cite la phrase de Jules Ferry : "Au moment de proposer aux élèves un précepte, une maxime quelconque, demandez-vous s’il se trouve à votre connaissance un seul honnête homme qui puisse être froissé de ce que vous allez dire."

Visiblement elle n'en a pas compris sa signification car pour elle c'est inapplicable dans l'école de la République ni même dans son journal. Une provocation puérile et irresponsable. Un journal de chiottes. Affligeant....

Que Natacha Polony se concentre sur les "potins de la commère", qu’elle parle de ce qu’elle connaît, people, ragots, faits divers, chiens écrasés mais surtout, surtout qu’elle cesse de jouer à la grande prêtresse de la liberté d’expression car cela se traduit chez elle par le droit de vomir sa haine et son intolérance religieuse sur des milliards de croyants, et ceci est bien la preuve de son égarement mental.

Comment peut-elle être prise au sérieux ?

Image


Votre réaction?

13
LOVED
1
LOL
3
FUNNY
4
PURE
0
AW
8
BAD!
1
OMG!
1
EEW
7
ANGRY
1 Commentaires

C'est un peu comme Nadine Morano qui a défendu bec et ongle la liberté d'expression de Charlie Quand il s'agissait de l'islam mais qui a porté plainte quand elle-même a été caricaturé....

Répondre