FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Campagne de dons

Amis lecteurs de Médiazone, vous qui nous lisez, qui nous appréciez et diffusez nos articles et les informations que nous publions, vous qui êtes attachés à la liberté et à la vérité, vous avec qui nous partageons les mêmes combats, vous qui nous encouragez chaque jour à continuer la lutte contre les médias de la propagande et de la désinformation, nous avons besoin de vous pour faire grandir ZOneFR et son espace Médiazone. En participant même un peu, vous permettrez au seul réseau social francophone existant, d'être l'alternative aux réseaux américains qui étouffent la parole libre et la censurent massivement. Nous comptons sur votre soutien. Merci.

Je participe

Elie Semoun: le confinement a tué mon père !

De plus en plus de voix s'élèvent pour dénoncer cette gestion sans queue ni tête. Les tests négatifs transformés en tests positifs, nos anciens sacrifiés dans les EHPAD, les morts du cancer étiquetés Covid, les morts cardiaques étiquetés Covid, les chiffres truqués, les statistiques bidonnées, tout comme les images diffusées sur les médias montrant des hôpitaux débordés mais masquant soigneusement le fait que de nombreux autres sont vides.

Publié il y a  3,864 Vues Actualisé il y a 8 mois

Une fiction qui devient réalité semaine après semaine...

Seuls nous ne sommes rien, ensemble nous sommes tout...

Au moment où sort le documentaire Hold up décrit comme "une bombe atomique" par Ilana Cicurel, la porte parole de La République en Marche, au moment où une censure incroyable s'abat sur Facebook et Youtube contre tous les lanceurs d'alerte qui dénoncent cette fausse pandémie, au moment où tous les chiffres indiquent que les pays qui confinent, sont ceux où l'on enregistre le plus de contaminés et de victimes du Covid, au moment où l'on apporte les preuves que les pays qui n'appliquent pas les mesures sanitaires absurdes obtiennent les meilleurs résultats, au moment où même la banque JP Morgan publie une étude pour démontrer que le confinement est la mesure la plus nuisible que l'on puisse prendre, notre gouvernement s'entête et s'obstine dans sa gestion irresponsable de cette crise, avec des chiffres en augmentation constante, preuve que la méthode est mauvaise, dangereuse et criminelle.

Or, la gestion désastreuse de cette pandémie ne fait rien d'autre que de la faire prospérer. Mais ce qui est caché aux Français c'est qu'elle permet au gouvernement de faire voter des lois encore plus liberticides prévoyant désormais que l'on pourra mettre en prison des personnes atteintes du virus pour parait-il protéger les autres.

Et ça, evidemment personne n'en parle, aucun média et aucun journal du Système. Silencieux et complices nos organes de propagande et de désinformation. Au même titre que personne ne parle de ce Conseil de Défense qui a remplacé le Conseil scientifique bien trop compromis à cause des scandaleux conflits d'intérêts de la majorité de ses membres. En effet, demander à un Conseil scientifique de dire la vérité sur cette fausse pandémie, quand sur les réseaux sociaux et sur les médias alternatifs, les journalistes indépendants ont apporté la preuve de la corruption de ses membres les plus éminents par Big Pharma, ne pouvait pas durer.

Macron a donc décidé de se séparer du Conseil scientifique et le remplacer par un Conseil de Défense qui a l'avantage suprême d'être secret et de réduire les opposants au silence en rendant totalement inutiles les députés et les sénateurs.

En effet, l'état d'urgence offre au locataire de l'Elysée le luxe de pouvoir mettre les institutions du pays en veilleuse. Le président pilote donc la fausse pandémie en solo, avec un groupe totalement opaque composé d'hommes de confiance tous soumis aux volontés du patron, qui en bon exécutant, relaye les directives du groupe Bilderberg et de la fondation Rockefeller, à l'origine de la feuille de route "sanitaire" et liberticide imposée aux Français, et ceci sans devoir rendre compte à personne !

Et on finit par se demander si Macron est "en guerre" contre la pandémie ou contre le peuple, et surtout au profit de qui gouverne-t-il... car ce Covid lui a donné un pouvoir absolu. Du jamais vu dans notre pays car même Pétain ne jouissait pas d'un pouvoir aussi étendu. Et ceci devrait quand même nous étonner tous.

De plus en plus de voix s'élèvent pour dénoncer cette gestion sans queue ni tête. Les tests négatifs transformés en tests positifs, nos anciens sacrifiés dans les EHPAD, les morts du cancer étiquetés Covid, les morts cardiaques étiquetés Covid, les chiffres truqués, les statistiques bidonnées, tout comme les images diffusées sur les médias montrant des hôpitaux débordés mais masquant soigneusement le fait que de nombreux autres sont vides.

On continue à utiliser la peur comme moyen de gouverner. On manipule l'opinion publique, on lui ment, on la conditionne pour accepter l'inacceptable, on détruit l'économie, on détruit le pays, on détruit toute vie sociale et pendant ce temps, Macron emprunte 230 milliards à la Banque mondiale et au Fond Monétaire International, faisant exploser le montant de la dette publique en l'augmentant de 10%, battant tous les records de la Vème République.

Si on voulait mener la France à la faillite, on ne procéderait pas autrement. La bonne formule pour justifier la privatisation de tous nos services publics qui deviennent jour après jour la proprieté des cartels bancaires et autres fonds spéculatifs. Macron a appris chez Rothschild comment dépouiller un peuple et un pays.

Au milieu de ce chaos, et sans que cela n'émeuve ce gouvernement, nos anciens sont sacrifiés, ils sont euthanasiés faute de soins, de visites familiales, d'attention et d'amour. Ce que l'avocat Reiner Fuellmich qualifie de "crimes contre l'humanité". Et malgré ce constat dramatique, Castex nous explique qu'il va continuer à appliquer la méthode qui tue !

"Élie Semoun juge "quasi-criminel" le dispositif de confinement collectif des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes EHPAD qui avait été mis en place en mars dernier. Le comédien estime même dans un tweet mis en ligne jeudi 24 septembre que cette mesure anti-coronavirus est à l’origine de la mort de son père. "L’arrêt obligatoire de nos visites à son Ehpad durant deux mois a accéléré son déclin", explique ainsi l’artiste.

Le comédien précise que son père était "déjà fragilisé par Alzheimer" mais affirme que "le confinement a tué son père". Pour Élie Semoun, l’interdiction de la venue des personnes extérieures dans les maisons de retraite a eu pour conséquence "d'empêcher nos anciens d’être entourés de l’amour de leurs proches". L’humoriste écrit "qu'un je t’aime, un baiser, un geste valent mieux que la solitude dans laquelle nous plonge la peur de ce virus, pour des raisons qui échappent à tout le monde".

"Je ne veux lancer aucun débat." 

L’acteur de L’Elève Ducobu explique que son coup de gueule est motivé par l’annonce de l’instauration de nouvelles règles sanitaires pour lutter contre la propagation du Covid-19. Élie Semoun déplore que les réponses et réactions face à la crise sanitaire "tuent notre économie, notre chère culture, nos rapports sociaux et nos parents".

Il précise cependant : "J’écris juste ce que je pense, et je ne suis pas le seul, je ne veux lancer aucun débat ". Cette publication d’Élie Semoun sur le réseau social intervient le lendemain de l’annonce par le ministre de la Santé de nouvelles restrictions destinées à enrayer la progression du coronavirus et variant d’une zone géographique à l’autre. Son tweet a été salué par Nicolas Bedos, qui a également vivement réagi aux nouvelles restrictions sanitaires. Le comédien s’est attiré les foudres d’une partie des internautes et du ministre de la Santé, Olivier Véran."


NB : La partie de l'article sur Elie Semoun a été publiée par le journal Ouest France

Silvano Trotta : lanceur d'alerte et chercheur de vérité...

Les députés votent des lois pour mettre en prison les citoyens au nom du Covid19...

Image

A lire avec attention !

Image


Votre réaction?

4
LOVED
1
LOL
1
FUNNY
0
PURE
0
AW
1
BAD!
1
OMG!
0
EEW
2
ANGRY
1 Commentaires

Macron dans son allocution avait annoncé sans honte que l'on était passé de 5000 lits à 6000 lits en 6 mois.... Alors que la Chine a construit 2 hôpitaux en 15 jours, 45000 lits ! On se foutait de leur pomme. La grande différence entre eux et nous, c'est qu'ils n'étaient pas omnibulé par la destruction du services publique, hôpitaux, aux profits du capitalisme et que la santé des citoyens, de chacun des citoyens sans exception, a de la valeur.

Répondre