FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Financement de la coopérative ZOnÉvolution

Amis lecteurs, chers êtres humains en humanité, nous comptons sur vos soutiens pour réussir notre évolution. Toute notre gratitude. Merci ♥

Je participe

Israël menace l'Amérique !

Dans un article paru sur La Cause du Peuple et sur Twitter puis republié par notre consoeur Zohra Crédy sur les réseaux sociaux, la partie de poker menteur jouée par le régime sioniste, risque de se retourner contre lui. Car si l'Amérique lâche Israël, ce ne sont pas les peuples européens, qui se positionneront en sa faveur.

Publié il y a  5,167 Vues Actualisé il y a 9 mois

Le corbeau et le renard...

Image

Au risque de me tromper, j'ai toujours considéré que Trump a soutenu Israël comme la corde soutient le pendu. En accordant au régime sioniste tout ce qu'il a exigé, sortie de l'accord nucléaire iranien, l'ambassade américaine transférée de Tel Aviv à Jérusalem, reconnaissance de Jérusalem comme capitale, annexion du Golan syrien, colonisation à outrance de la Cisjordanie, le président américain savait parfaitement que toutes ces mesures contrevenant au droit international, elles ne seraient jamais validées ni par le Conseil de Sécurité de l'ONU ni par la communauté internationale.

Et, au contraire ces mesures ont soudés les pays tièdes et timorés contre la politique israélienne et ont renforcé la détermination des Etats opposés au colonialisme israélien et sa politique d'apartheid. C'étaient donc davantage des cadeaux empoisonnés qu'un soutien ferme et résolu sinon il n'aurait pas provoqué des insomnies chez ses "alliés" israéliens en décidant de mettre fin aux guerres qui ont "saigné à blanc l'Amérique" et en rapatriant les soldats américains à la maison. Mais pire que tout, Trump ne voulait pas être entrainé par le régime sioniste dans une guerre suicidaire contre l'Iran.

Et d'ailleurs pour ce qui concerne l'Iran, accusé injustement de vouloir rayer Israël de la carte du Moyen Orient, il est important de noter que ce fantasme sioniste ne correspond à aucune réalité. Ce que l'Iran veut "effacer de la carte du temps" ce n'est ni Israël ni le peuple juif mais le régime sioniste, raciste et criminel. C'est l'idéologie sioniste qui est visée pas les Israéliens en tant que peuple.

Mais depuis des années, la propagande israélienne s'efforce de convaincre le monde que le pays est menacé, qu'il risque de subir un nouveau génocide, que le régime des mollah serait "un régime terroriste islamo-nazi", qu'il faut que les occidentaux se mobilisent et qu'ils aillent faire la guerre aux Iraniens à la place d'Israël, qui se contentera de compter les points et se jettera sur le cadavre la bataille finie, comme il l'a fait en Irak. Et s'il faut quelques attentats sous faux drapeau pour alimenter la peur du "terrorisme islamiste" en Occident et convaincre les récalcitrants, on peut compter sur le Mossad, ils ont l'habitude et savent faire ça très bien.

Le problème c'est que la mayonnaise ne prend plus car même si les occidentaux n'osent pas accuser les sionistes ouvertement des attentats commis sur leur sol, à cause de l'influence et de la capacité de nuisance des agents pro-israéliens massivement présents dans les institutions et les médias, et jusqu'à Bruxelles où il existe un Parlement Juif européen, aucun pays n'est plus disposé à faire une autre guerre pour servir les intérêts d'Israël.

Ces guerres sans fin déclenchées par les néoconservateurs israélo-américains contre l'Afghanistan, l'Irak, la Libye, la Syrie, le Yemen, le Soudan "ont saigné à blanc l'Amérique" et n'ont eu qu'un seul bénéficiaire : le régime sioniste. Mais l'Occident lui, a tout perdu : son influence, ses liens politiques et économiques, ses relations privilégiées avec le monde arabo-musulman et sa crédibilité politique sur la scène internationale, désormais remplacée par la Russie et la Chine.

Cependant, tous ces cadeaux ont permis à Trump de tester et de mesurer la déloyauté et l'ingratitude des sionistes pendant les dernières élections américaines. Ils se sont démasqués eux-mêmes en votant massivement pour son adversaire démocrate et ont été parmi les premiers à féliciter Joe Biden pour son élection, alors que Donald Trump n'a pas cessé d'affirmer que cette élection avait été truquée et que la victoire lui a été volée.

Par ailleurs, confronté à la Cabale que Trump qualifie "d'ennemi invisible", étant entouré de généraux qui ont toujours considéré qu'Israël a participé aux attentats du 11 septembre pour entraîner l'Amérique dans une série de guerres sans fin contre les pays hostiles au régime sioniste, Trump dans une tactique de guerre asymétrique à la Sun Tsu, a fini par démasquer le jeu malsain des sionistes dans la politique américaine, en leur laissant croire qu'ils étaient intouchables, tout puissants et qu'ils pouvaient tout obtenir de lui... allant jusqu'à nommer ambassadeur des Etats Unis, David Friedman, un sioniste pur et dur favorable à l'extension d'Israël.

Il est d'ailleurs paradoxal de noter que malgré le statut d'hyper-citoyens détenant un pouvoir d'influence démesuré, 90% des Juifs américains déclarent dans un sondage publié par les organes de presse juive, et rendu public par Gilad Atzmon dans un article de novembre 2019, ne plus se sentir en sécurité aux Etats Unis.

Maintenant que Joe Biden est le Président de la corporation des Etats-Unis limité au district de Columbia, ne réalisant pas que ce Président risque de ne pas le rester longtemps, le régime sioniste poussé par l'arrogance et la prétention et se sentant protégé par Rothschild et ses cartels bancaires, se permet de menacer les Etats Unis d'un changement d'alliance en faveur de la Russie et de la Chine...

Julian Assange avait sans doute raison quand il disait :"Oubliez la Russie. La vraie menace pour les Etats Unis vient d'Israël et du lobby israélien." Et ceci expliquerait pourquoi notre confrère est toujours emprisonné à Belmarsh malgré l'illégitimité de sa détention. Toucher à Israël c'est s'exposer aux pires persécutions et aux pires injustices.

Israël ressemble à un asile où les fous gouvernent... Ce régime criminel et raciste a déjà oublié que la Russie et la Chine exigent le respect des résolutions de l'ONU et le droit des Palestiniens à disposer de leur propre Etat. Par ailleurs ces deux pays se sont opposés énergiquement aux mesures et aux cadeaux qu'a fait Trump à Nethanyahu.

En se croyant plus puissant et plus influent qu'il ne l'est vraiment, ce furoncle qui selon 60% des Européens menace la paix mondiale, cet Etat confetti bâti sur le mensonge et la supercherie, risque de se retrouver seul au monde car si les Américains dans un geste d'agacement remettent l'Etat Juif à sa juste place, ce n'est ni Poutine ni Xi qui viendront le consoler et le soutenir.

Dans un article paru sur La Cause du Peuple et sur Twitter puis republié par notre consoeur Zohra Crédy sur les réseaux sociaux, la partie de poker menteur jouée par le régime sioniste, risque de se retourner contre lui. Car si l'Amérique lâche Israël, ce ne sont pas les peuples européens, qui se positionneront en sa faveur.

Sans la protection américaine, le régime sioniste ne pourrait pas survivre plus d'une semaine. Quand on est à ce point dépendants de la bienveillance d'un autre, le remercier en le menaçant d'un changement d'alliance, n'est pas une preuve d'intelligence politique mais la démonstration d'une misérable ingratitude. Ingratitude qui n'incitera personne à vouloir prendre la place des Etats-Unis...

Encore une fois, le régime sioniste trouve le moyen de scier la branche sur laquelle il est assis.
On en rirait presque si ce n'était pas si ridicule...

Je vous laisse en découvrir le contenu...

Les sionistes ne manquent pas de culot !

Israël menace d'abandonner l'Amérique, s'allier à la Chine et à la Russie après avoir obtenu 40 milliards de dollars d'aide américaine.

Le membre de la Knesset Ayoob Kara, appartenant au parti Likoud du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a menacé et averti mardi qu'Israël était prêt à abandonner l'Amérique et à s'allier avec la Chine et la Russie si Biden "renie la reconnaissance par l'Amérique de la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan et s’il signe l’accord nucléaire avec l’Iran."

La déclaration publique, sur laquelle nos médias américains refusent de rendre compte, intervient un peu plus d'un mois après le vote du Congrès américain en faveur de l'adoption d'une loi obligeant à envoyer près de 40 milliards de dollars d'aide à Israël au cours de la prochaine décennie (même si, comme l'a dit Nancy Pelosi, l'Amérique "s'effondre jusqu’à mordre la poussière").

"Si les États-Unis ne continuent pas à reconnaître la souveraineté d'Israël sur le plateau du Golan et modifient radicalement la politique iranienne de Trump, Israël devra envisager de renforcer ses relations avec la Russie et la Chine", a déclaré Kara, en tweetant une photo de lui-même avec l’ancien ambassadeur des États-Unis en Israël, David Friedman.

"Jusqu'à présent, Israël a toujours pris en compte les intérêts américains dans ses relations avec la Russie et la Chine", a poursuivi Kara. "Dans le passé, nous avons même annulé un important accord d'armement avec la Chine afin d'apaiser les États-Unis."

"Pourtant, si Biden renie la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté israélienne sur les hauteurs du Golan et signe un accord nucléaire avec l'Iran, un accord qui met en danger l'existence et la sécurité de l'État d'Israël, nous devons travailler pour renforcer les liens stratégiques avec la Chine et la Russie, à commencer par l'accord sur le port de Haïfa."

 

Feb 9, 2021

If the United States does not continue to recognize Israel's sovereignty in the Golan Heights and drastically changes Trump's Iran policy, Israel will have to consider building a stronger relationship with Russia and China. Till now, Israel has always considered American

Source : la Cause du peuple

Les sionistes font payer à Julian Assange le fait d'avoir dit la vérité.

Image

David Friedman ex Ambassadeur US et Ayoob Kara, membre du Likoud

Image


Votre réaction?

18
LOVED
2
LOL
0
FUNNY
0
PURE
0
AW
1
BAD!
2
OMG!
0
EEW
1
ANGRY
0 Commentaires