FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Campagne de dons

Amis lecteurs de Médiazone, vous qui nous lisez, qui nous appréciez et diffusez nos articles et les informations que nous publions, vous qui êtes attachés à la liberté et à la vérité, vous avec qui nous partageons les mêmes combats, vous qui nous encouragez chaque jour à continuer la lutte contre les médias de la propagande et de la désinformation, nous avons besoin de vous pour faire grandir ZOneFR et son espace Médiazone. En participant même un peu, vous permettrez au seul réseau social francophone existant, d'être l'alternative aux réseaux américains qui étouffent la parole libre et la censurent massivement. Nous comptons sur votre soutien. Merci.

Je participe

Israël : la fin est plus proche que jamais

Le dénouement est proche car Israël qui espère survivre à l'anéantissement de l'humanité et qui s'y prépare avec son stock d'armes nucléaires, en se comportant comme le pire Etat criminel que le monde ait connu, par la bestialité dont il fait preuve contre les Palestiniens, par son mépris des lois de ce monde, par la colère qu'il suscite dans le monde chrétien et musulman, va aboutir à ce à quoi il s'est préparé : Armageddon.

Publié il y a  3,324 Vues Actualisé il y a 2 mois

Israël, laboratoire de la haine suprémaciste

La création d'Israël qui n'a rien de divin est la plus grande manipulation et la plus grande escroquerie du XXème siècle. Mais si on y regarde plus près, cette escroquerie n'est que l'aboutissement de deux guerres mondiales dont nous savons aujourd'hui qu'elles ont été financées par les cartels bancaires. Que ce soit le communisme athée imposé en Russie par la force des armes et par une violence inouïe par les "bolchéviques" surnom qui sert à cacher que les révolutionnaires étaient juifs, ou les nazi en Allemagne où le seul parti toléré en dehors du Parti National Socialiste était le Parti Sioniste, les banquiers ont permis à ces deux forces antagonistes d'exister, de dominer et de se déchirer pour leur plus grand bonheur car dans les deux cas ceux qui manoeuvraient en coulisses, étaient les mêmes.

Mais derrière ces événements, peu savent que ces guerres mondiales avaient un but religieux car il s'agissait de préparer l'Apocalypse qui allait permettre l'arrivée du Mechia'h, celui que nous Chrétiens, nous appelons l'Antéchrist.  Et pour que ce messie tant attendu par les Juifs puisse enfin apparaître, il fallait une terre d'accueil, la Palestine, la Terre Sainte que le mouvement talmudo-sioniste a décidé de s'approprier et de coloniser prétextant qu'il y a 3000 ans cette terre leur appartenait. 

Pour cela il fallait d'abord un holocauste, un sacrifice suprême qui aurait convaincu le monde que les Juifs avaient besoin d'un pays à eux, où ils ne subiraient plus ni antisémitisme, ni pogroms ni persécutions.

Bizarrement cette partie de l'Histoire humaine ne peut plus être étudiée par les historiens, par les sociologues ou les chercheurs car dans de nombreux pays d'Europe occidentale des lois étranges l'interdisent. On peut douter de l'existence de Dieu mais pas de la version officielle de la Seconde Guerre Mondiale.

Deux cent trente ans après la Révolution de 1789  nous découvrons que la première loi votée par l'Assemblée Constituante en octobre ou novembre de la même année, et au moment où notre pays était à feu et sang, a été la légalisation de l'usure, du prêt avec intérêt que tous les rois de France, - Louis  XVI inclus - et l'église catholique refusaient depuis des dizaines de siècles. Il a fallu attendre presque 2 siècles et demi pour découvrir que les Français ont fait la révolution pour permettre aux banquiers de faire d'eux les esclaves de l'usure, du crédit, de la dette.

Etonnant, non ?

Il y a des secrets bien gardés mais qui tôt ou tard sont révélés... Combien de temps faudra-t-il attendre pour savoir ce qui s'est réellement passé pendant la 2ème guerre mondiale, personne ne peut le dire mais il est peu probable qu'il faille attendre aussi longtemps que pour la Révolution de 1789 dont nous savons aujourd'hui que l'histoire a été maquillée et que les événements et ceux qui l'ont provoquée, ont été soigneusement cachés aux Français.

Le dénouement est proche car Israël qui espère survivre à l'anéantissement de l'humanité et qui s'y prépare avec son stock d'armes nucléaires, en se comportant comme le pire Etat criminel que le monde ait connu, par la bestialité dont il fait preuve contre les Palestiniens, par son mépris des lois de ce monde, par la colère qu'il suscite dans le monde chrétien et musulman, va aboutir à ce à quoi il s'est préparé : Armageddon.

Et il est probable que nous assistions bientôt à un conflit de grande ampleur dans lequel les nations vont se jeter les unes contre les autres; celles qui soutiendront Israël et celles qui s'y opposeront. Tout est en place pour le grand carnage, ce n'est désormais qu'une question de temps et ce temps sera court, n'en doutons pas. Mais quant à savoir si Israël survivra, rien n'est moins sûr.

Pour ce qui me concerne, je partage l'avis d'Alexandre Douguine : pour Israël la fin est plus proche que jamais.

Lisez...

"Les événements en Palestine sont au centre de l’attention des médias mondiaux. L’escalade du conflit entre les Israéliens et les Palestiniens a atteint ces derniers jours un degré sans précédent.

Il est important de souligner que non seulement les Israéliens massacrent les Palestiniens, mais que les roquettes lancées par le Hamas atteignent également leurs cibles. Des Israéliens perdent également la vie.

L’embrasement du conflit israélo-arabe fait resurgir toute une série de sinistres scénarios apocalyptiques. Les trois religions monothéistes mondiales – le judaïsme, le christianisme et l’islam – s’accordent à dire que la fin du monde commencera par une grande guerre en Terre sainte. La fin est donc plus proche que jamais.

L’État d’Israël lui-même est, aux yeux des juifs religieux, un État de la Fin. La quatrième diaspora (galut), qui a commencé avec la destruction de Jérusalem par Titus en 70, après quoi les juifs ont été dispersés dans le monde entier, ne prend fin qu’à l’époque de Moshiach. L’Israël moderne est construit, en un sens, à crédit.

Après la Seconde Guerre mondiale, les juifs ont déployé toutes leurs forces pour prendre le contrôle de la Palestine, par tous les moyens. Ils pensaient qu’avec leurs efforts, ils hâtaient la venue du Moshiach retardé. En préparant le terrain pour son arrivée, ils ont créé une sorte de pré-État.

Ensuite, ils ont pris Jérusalem par la force et en ont fait la capitale. La dernière étape a été de démolir la mosquée Al-Aqsa, sacrée pour les musulmans, et de commencer à construire le Troisième Temple. Selon la tradition juive, il faut d’abord trouver une vache rouge et l’offrir en sacrifice rituel. Mais si cela est absolument nécessaire, il est possible d’interpréter de différentes manières ce que l’on entend par « rouge », ou même – dans l’esprit du postmodernisme – de teinter les endroits douteux.

Mais si Moshiach tarde encore, il pourrait y avoir une faillite fondamentale non seulement d’Israël, mais du judaïsme et des juifs en général.

Pour les musulmans, la Palestine et Jérusalem, ainsi que la mosquée al-Aqsa, dont ils s’inquiètent à juste titre du sort, sont en même temps

– le site de milliers d’années d’habitation habituelle,

– et aussi un lieu saint, troisième en importance après La Mecque et Médine.

Encore une fois, les musulmans croient que la fin du monde sera directement liée à une grande guerre de religion au Moyen-Orient – dans une région qui s’étend de la Syrie à l’Égypte, y compris tout Israël moderne. Ainsi, le monde islamique et arabe, qui réagit violemment aujourd’hui à l’escalade de la violence en Palestine, est poussé non seulement par l’indignation face à l’occupation juive et au style de comportement dur – parfois raciste – des Israéliens, mais aussi par l’anticipation de la Dernière Bataille. Les chiites comme les sunnites y sont prêts. En ce qui concerne la fin des temps, les deux grandes branches de l’Islam sont d’accord entre elles. Et toutes deux ne voient la solution au problème palestinien que dans la destruction d’Israël en tant qu’État-nation juif.

Pour le monde chrétien, Jérusalem est également sacrée. Les prophéties bibliques, ainsi que l’Apocalypse chrétienne, parlent pour leur part de la dernière bataille de Satan avec l’armée de l’archange Michel, qui doit avoir lieu en Terre Sainte.

Évidemment, à l’ère du matérialisme de masse, il est courant d’interpréter ces sujets de manière allégorique, comme de pures métaphores, mais les chrétiens qui prennent les Écritures au sérieux ne peuvent s’empêcher de remarquer à quel point les événements de notre époque ressemblent aux prophéties de la fin des temps.

Armageddon est situé en Israël.

Et celui que les Juifs considèrent comme Moshiach, dans la compréhension chrétienne, ne sera autre que l’Antéchrist. Ainsi, pour le monde chrétien également, l’aggravation de la situation en Palestine est un symbole d’avertissement.

Les sceptiques et les matérialistes, bien sûr, expliqueront une fois de plus tout cela par les :

les intrigues de Netanyahou, enchevêtré dans la politique intérieure,

les conditions socio-économiques,

le covid-19,

les fluctuations boursières, ou

la prix du pétrole.

Mais ceux qui s’entretuent en Israël et ceux qui croient davantage dans les Saintes Écritures que dans les commentateurs et experts qui changent d’avis jour après jour, interprètent clairement les événements de manière plus sérieuse. Le prix de la vie humaine est trop élevé pour être payé pour quelques petites choses passagères. S’impliquer dans un scénario ontologique de la fin des temps est une autre affaire.

La bonne chose à faire est de s’y impliquer.

Telle est ma directive aujourd’hui. L’histoire arrive à son dénouement. Et mieux vaut y faire face."


Source : https://katehon.com & réseauinternational

Image


Votre réaction?

47
LOVED
1
LOL
0
FUNNY
0
PURE
0
AW
3
BAD!
3
OMG!
1
EEW
5
ANGRY
0 Commentaires