FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Financement de la coopérative ZOnÉvolution

Amis lecteurs, chers êtres humains en humanité, nous comptons sur vos soutiens pour réussir notre évolution. Toute notre gratitude. Merci ♥

Je participe

Kohler, la Caste et les conflits d’Intérêt !

« Quelle que soit la nature du gouvernement, le pays souffre si les instruments du pouvoir sont hostiles à l’esprit même des institutions publiques. À une monarchie, il faut un personnel monarchiste. Une démocratie tombe en faiblesse, pour le plus grand mal des intérêts communs, si ses hauts fonctionnaires, formés à la mépriser et, par nécessité de fortune, issus des classes mêmes dont elle a prétendu abolir l’empire, ne la servent qu’à contrecœur. » Marc BLOCH, L’Étrange Défaite, été 1940

Publié il y a  2,252 Vues Actualisé il y a 27 jours

En vingt ans, il s'est constitué en France une véritable oligarchie vertébrée notamment par l'Inspection des finances. Fonctionnant comme une caste, cette oligarchie capitaliste s'est installée pour durer, en occupant les postes clés de l'État, pour imposer ses vues et ses réformes néolibérales. Quelle est la vraie nature de ce pouvoir dont Emmanuel Macron est l'étendard ? Histoire de la trahison des élites publiques françaises. L'accession au pouvoir d'Emmanuel Macron n'est pas seulement la conséquence d'un séisme historique, c'est aussi l'aboutissement de l'histoire longue de la haute fonction publique, qui a cessé de défendre l'intérêt général pour se battre en faveur de ses seuls intérêts. Désormais, cette oligarchie ne défend plus qu’une seule cause : la finance.  Cette caste est peu nombreuse, mais de plus en plus puissante : elle rassemble une cohorte de hauts fonctionnaires issus pour l’essentiel de Bercy. Elle a pactisé avec le monde de la finance. D’étanches, les frontières sont devenues poreuses entre ces univers désormais consanguins, sinon confondus. La caste est tentaculaire ; elle contrôle la forteresse de Bercy, dont les grandes directions pèsent d’un poids écrasant sur la vie publique du pays, elle dirige la finance française et des groupes du CAC 40. À cette caste se sont aussi agrégés des intellectuels, une poignée d’économistes ainsi qu’une ribambelle de conseillers d’État. Sous les avancées de ce capitalisme nouveau, la caste s’est faite audacieuse, dictant ses obsessions avec arrogance aux politiques de tous bords, au gré des alternances : moins d’impôts ! Moins d’État ! Moins de déficit ! Plus de privatisations ! Moins de protections ou de réglementations sociales ! Au fil du temps, elle a pris plus d’assurance. Et c’est Emmanuel Macron qui a franchi le pas ultime, que la technocratie de Bercy n’avait jamais osé franchir jusque-là, en roulant pour son propre compte. C’est comme si les fermiers généraux du royaume avaient décidé de destituer le monarque incompétent pour porter l’un des leurs au pouvoir. Macron, c’est Necker qui se prend pour Louis XIV (et que la France regardera peut-être comme Louis XVI). Emmanuel Macron, dans la politique qu’il conduit, est à l’image de la caste dont il représente les intérêts. La caste est sûre d’elle-même. Elle sait ce qui est bon pour le peuple, lequel est ignorant. Elle le sait avec d’autant plus de certitude qu’à Bercy, au gré de notes ou de rapports confidentiels, elle produit depuis d’innombrables années des recommandations à l’usage des gouvernements. Il suffit d’observer la politique d’Emmanuel Macron aujourd’hui : c’est la poursuite des réformes opérées par la caste depuis plus de vingt ans à Bercy, le démantèlement du code du travail, celui du Smic, les réformes successives du régime des retraites, les projets de privatisations, le démantèlement du livret A et du logement social (La Caste / Laurent Mauduit)

 

Actu : L’ancien rédacteur en chef adjoint de “Spécial investigation”, Jean-Baptiste Rivoire, préparait des documentaires consacrés aux scandales politiques. Le premier reportage (Affaire Kohler) a été diffusé le 1er novembre 2021 sur la toile. Vieux routier de l’investigation (agence Capa, 90 minutes et Spécial investigation sur Canal+), Jean-Baptiste lance son média indépendant d'enquêtes, juste quelques semaines après avoir quitté l’empire Bolloré où il a exercé plus d’une vingtaine d’années.

 

L’Affaire Kohler

Conflits d’intérêt, subventions publiques et pantouflage au plus haut sommet de l’État français. L’un des plus proches collaborateur et confident du Président Macron, Alexis Kohler a favorisé pendant de nombreuses années les intérêts d’une compagnie maritime Italo-Suisse. Le secrétaire général de l’Élysée a des liens familiaux avec les principaux actionnaires de MSC, un des premiers clients des chantiers de Saint-Nazaire. À plusieurs reprises, il s’est trouvé en position de mettre les moyens de l’État à disposition du croisiériste, avant d’aller y pantoufler.

En partenariat avec le site d’information Blast.fr, la première enquête vient de déterrer le scandale Kohler-Gate. Le documentaire lève le voile comment le secrétaire du locataire du Palais de l’Élysée Alexis Kohler, toujours en fonction, aurait réussi à favoriser les intérêts d’une compagnie maritime, dont plusieurs cargos ont été découverts avec d’importantes quantités de cocaïne ! Le Président de la République a-t-il joué un rôle pour protéger son fidèle secrétaire ? Tout laisse à penser que oui ! Passant outre la séparation des pouvoirs, Emmanuel Macron avait écrit au PNF à l’été 2019 pour disculper Alexis Kohler, au lendemain d’un rapport de police l’accablant. À la suite de cette lettre, un second rapport d’enquête a été écrit, aboutissant à des conclusions inverses. Un mois plus tard, l’enquête a été classée sans suite. 

Secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kohler fait partie du tout premier cercle d’Emmanuel Macron. Personnage discret et fuyant les médias, il joue un rôle essentiel de "tour de contrôle" de l’Élysée auprès du président de la République. Il est celui par qui passent tous les dossiers avant d’arriver sur le bureau du chef de l’État. Pour certains, il serait même à l’origine de toutes les décisions prises par le Président. Alexis Kohler "ne pouvait ignorer qu'il existe un conflit d'intérêts à représenter l'État français dans le capital de la société française. Les Chantiers de l'Atlantique/STX France, alors même que sa famille est propriétaire de l'un de ses principaux clients.

 

 

La compagnie maritime Italo-Suisse « MSC » est impliquée dans des affaires de « Drogue »

Le second capitaine du MSC Gayane, porte-conteneurs qui a battu le record d’arrivée de cocaïne aux États-Unis, avait été recruté dans le but précis d’organiser le trafic. Le MSC Gayane avait été bloqué à Philadelphie en juin 2019 après la découverte d’un volume record de 20 tonnes de cocaïne d'une valeur de 1,3 milliard de dollars à bord. L’enquête américaine avait permis de constater que, contrairement à d’autres affaires où l’équipage est abusé par les trafiquants et ignore la présence de drogue, 8 des 22 marins du porte-conteneurs étaient complices. Notamment son second, âgé de 39 ans, qui a été condamné le 10 juin à sept ans de prison aux États-Unis, après la condamnation des sept autres marins en avril (six ans de prison pour un mécanicien monténégrin et cinq pour deux marins des Samoa). Le second, originaire du Montenegro, s’est vu promettre 1 million de dollars pour diriger les opérations à bord. Il était chargé de recruter certains des sept membres d’équipage qui ont également été reconnus coupables d’avoir participé à l’opération. Aucun des hommes condamnés n’a nommé les fournisseurs de la cocaïne. L’équipage utilisait des téléphones cryptés pour communiquer avec les fournisseurs de drogue en Amérique du Sud et coordonnait le chargement de la cocaïne à partir de vedettes rapides qui ont approchaient le porte-conteneurs. Selon la justice américaine, la cocaïne était destinée à Rotterdam, port touché à la suite dans la rotation du navire. MSC n'a pas été poursuivi dans ce dossier. Le n°2 mondial du conteneur, qui a dû subir la suspension temporaire de certains agréments aux États-Unis, a déclaré au printemps dernier qu'il avait dépensé plus de 100 millions de dollars pour améliorer la sécurité dans l'ensemble de ses opérations suite à cette affaire !!!


Votre réaction?

33
LOVED
0
LOL
0
FUNNY
0
PURE
0
AW
1
BAD!
1
OMG!
1
EEW
5
ANGRY
0 Commentaires