FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Financement de la coopérative ZOnÉvolution

Amis lecteurs, chers êtres humains en humanité, nous comptons sur vos soutiens pour réussir notre évolution. Toute notre gratitude. Merci ♥

Je participe

La Cleptocratie : Les voleurs de la république, des dangereux béni-oui-oui

Tout homme qui met de l'argent entre les mains d'un (soi-disant) gouvernement, lui met en main une épée qui sera utilisée contre lui-même, pour lui extorquer encore plus d'argent, et pour le maintenir assujetti aux volontés arbitraires de ce gouvernement. (Lysander Spooner, La constitution n'a nulle autorité)

Publié il y a  3,989 Vues Actualisé il y a 2 mois

La Cleptocratie est le royaume des escrocs. Ce terme désigne tout pouvoir dont la seule finalité est l'enrichissement de ses dirigeants, et la perpétuation d’un régime autocratique. C’est le libéralisme de connivence au profit des milliardaires qui contrôlent le pouvoir et la finance. Il existe des liens véreux entre les élites politiques et le milieu des affaires. Cette cabale contrôle l'appareil d'État en vue de promouvoir ses intérêts personnels. La majorité des gouvernants se livrent de façon régulière au vol et à des politiques confiscatoires. L’État cleptocratique introduit une lutte des classes entre fortunés et défavorisés, entre profiteurs privilégiés et sujets impuissants. Ce duel aboutit à une destruction de richesse, et l’appauvrissement général, excepté pour l’Oligarchie. La richesse mal acquise se fait toujours au détriment du peuple.

La caste dirigeante, formée pour l’essentiel dans les mêmes écoles, dites « Grandes », est une sorte d’aristocratie inversée. L’ampleur du phénomène touche toutes les grandes administrations de l’État comme des régions et des départements. Brigue, ou pour le dire plus communément, copinage, préside aux nominations. Point n’est besoin de connaître le système de santé, pour se trouver à la tête de la plus grande agence de santé du pays, tout comme il n’est pas nécessaire d’avoir jamais enseigné pour se trouver, grâce à un corps électoral irrégulièrement constitué, élu président d’une université. De toutes manières, les juges administratifs qui auraient à examiner la chose, sont issus des mêmes origines endogamiques et font carrière dans les mêmes réseaux !  (Source)

 

Quand les gouvernements cumulent crapulerie et incompétence

Alors que le monde passe son temps à débattre de questions portant sur le socialisme, le capitalisme, l’indépendantisme, le populisme ou d’autres «ismes», de plus en plus d’escrocs et d’incapables accèdent au pouvoir ici et là. Si, en matière de gouvernants, il a de tout temps existé des escrocs ou des incompétents, la criminalité imputable à certains chefs d’État a atteint ces dernières années des niveaux dignes des tyrans de l’Antiquité. Et les conséquences de l’inaptitude de tels dirigeants sont aujourd’hui aggravées par la mondialisation, la technologie, la complexité de la société ainsi que par l’évolution constante et rapide du monde.

Il n’est plus simplement question de corruption traditionnelle. Celle, par exemple, du ministre qui perçoit une rétrocommission dans le cadre de l’achat d’armes. Ou du responsable politique qui attribue directement à un proche un marché public pour des travaux de construction routière. Parallèlement, lorsqu’un cancre se hisse à la fonction de président d’un pays, à la grande surprise de tous ses ex-camarades tout de même, ce n’est plus une situation exceptionnelle. En cleptocratie, nous avons affaire à des comportements délictueux ou criminels qui ne sont plus individuels, opportunistes et sporadiques, mais collectifs, systématiques, stratégiques et permanents. C’est un système qui bénéficie de la complicité de tout le haut de la pyramide du pouvoir, sciemment organisé dans le but de s’enrichir –et les fortunes ainsi amassées servent à se maintenir au pouvoir. Aux yeux des cleptocrates, le bien commun et les besoins de la population sont des finalités accessoires qui ne méritent leur attention que lorsqu’elles sont au service de leur priorité : accroître leur fortune et conserver les rênes de l’État. (Source)

 

Dans l’interview ci-dessous, Xavier Moreau analyse la Cleptocratie française. Macron, c’est le faux libéralisme et les privilèges (le capitalisme de connivence comme l’appelle Charles Gave) pour ceux qui l’ont fait élire et le socialisme, et les taxes asphyxiantes pour le peuple. Plus personne au sommet de l’état ne croit dans les valeurs de ce système (comme dans l’URSS de l’époque ou la Chine d’aujourd’hui), mais chacun l’utilise autant qu’il peut pour servir ses intérêts. 

 

Kleptocratie Française (Eloïse Benhammou)

Le capitalisme financier gouverne la France. Il est partie intégrante d'un système où la marge accordée aux élus du peuple se réduit, la justice est tenue en échec et son modèle social et fiscal condamné à la cessation des paiements. Il évolue dans une dynamique singulière qui le pousse à se rendre maître de la politique intérieure, de l'économie et de la diplomatie entre les Nations, dans le but de drainer vers lui les profits que lui procure l'économie mondiale.

La souveraineté lui est ainsi transférée : il réalise sa volonté, guidé par la seule logique du profit et une cupidité aveugle. Il germe lorsque le pouvoir politique ouvre la brèche permettant à des personnes privées de s'approprier le pouvoir de battre monnaie au sein d'une Nation. Dès lors, la marge de manœuvre leur est suffisante pour contrôler la politique et soumettre l'État afin de spolier les populations. Le fonctionnement et l'architecture du système bancaire et financier en France a considérablement évolué depuis deux siècles. Ceci étant, les transformations qui se sont opérées s'inscrivent dans une même logique : soustraire à l'État le dispositif monétaire.

Ce sont maintenant des sociétés privées qui commandent la politique économique et sociale de la France, attirant irrésistiblement vers elles les richesses du pays issues de l'économie productive. Elles constituent le pivot central du système et de l'organisation sociale, politique et économique. Ainsi, le capitalisme financier est en opposition parfaite avec la nature même de l'Etat de droit car il soumet l'intérêt général à son profit personnel. Il met l'administration centrale à genoux, puisque l'institut d'émission d'une zone monétaire est la clé de voûte du système qu'il commande.

La monnaie est l'instrument essentiel de mise en mouvement des politiques publiques. Elle insuffle pulsions ou convulsions à la société civile, organise la redistribution des richesses et instaure l'ordre social. Elle est le poumon artificiel du pouvoir. La paix sociale est en corrélation immédiate avec la monnaie car cette dernière influe sur les prix et sa valeur correspond à du pouvoir d'achat, donc, à du bien-être matériel et moral.

 

Je voudrais qu'on comprenne les choses comme elles sont en vérité : les impôts sont un vol, les politiciens des bandits et tout l'appareil et la bureaucratie de l’État une structure de protection, une entreprise similaire à la Mafia, mais plus grande et plus dangereuse. Il y a des gens riches, appartenant principalement à la classe dirigeante, contrôlant l’appareil d’État ou liés au monde de la banque et du « big business » qui ont bénéficié indirectement de la confiscation, du vol et de la fraude. On ne doit pas laisser ces personnes tranquilles, mais les condamner comme des gangsters. (Hans-Hermann Hoppe, interview pour Philosophie Magazine, mars 2011)

« Les Voleurs De La République » Alpha Blondy

  • Ouyé ! Koutoubou Yé
  • Ali Baba et les quarante voleurs sont de retour
  • Koutoubou yeh...
  • Les lèche-bottes ont baissé leur pantalon
  • Et ils s'érigent en donneurs de leçons
  • Le complot du silence persévère
  • La langue de bois exaspère
  • Ce triste constat me désespère
  • Pardonne-moi, si mes vers sont à l'envers...
  • Parce que tout est arbitraire
  • Le règne de l'arbitraire
  • Parce que tout est arbitraire
  • Le peuple se fait traire
  • Par ces dangereux béni-oui-oui
  • Les voleurs de la république
  • Des dangereux béni-oui-oui

JVD

 


Votre réaction?

22
LOVED
0
LOL
0
FUNNY
2
PURE
0
AW
0
BAD!
1
OMG!
1
EEW
4
ANGRY
0 Commentaires