FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Campagne de dons

Amis lecteurs de Médiazone, vous qui nous lisez, qui nous appréciez et diffusez nos articles et les informations que nous publions, vous qui êtes attachés à la liberté et à la vérité, vous avec qui nous partageons les mêmes combats, vous qui nous encouragez chaque jour à continuer la lutte contre les médias de la propagande et de la désinformation, nous avons besoin de vous pour faire grandir ZOneFR et son espace Médiazone. En participant même un peu, vous permettrez au seul réseau social francophone existant, d'être l'alternative aux réseaux américains qui étouffent la parole libre et la censurent massivement. Nous comptons sur votre soutien. Merci.

Je participe

La connivence entre la recherche scientifique, les multinationales, et les fondations Rothschild

Dans ce labyrinthe, on n’aperçoit que la partie émergée de l’iceberg, les dessous reposent sur des fondements dont la conception est antique et l’issue est génétique.

Publié il y a  3,601 Vues Actualisé il y a 3 mois

Le titre est révélateur de la situation chaotique provoquée par la gouvernance pour des plans inavoués, mais qui peuvent vite résulter sur un boomerang assez violent contre ses conspirateurs. L’investigation réalisée par Liliane Held-Khawam, bien documentée, divulgue une partie du grand puzzle, dévoilant la genèse d’un plan messianique dont l’imbrication a une élaboration prosaïque. Dans ce labyrinthe, on n’aperçoit que la partie émergée de l’iceberg, les dessous reposent sur des fondements dont la conception est antique et l’issue est génétique.

Les principaux interprètes de cette vulgaire dramaturge figurent des politiciens, des scientifiques et des baveux médiatiques. « Nous avons vu qu’une élite supranationale a pris dans son épuisette l’ensemble des ressources planétaires, et ce grâce à la création monétaire contre dettes et grâce à la financiarisation. Ceci est le cœur du système que nous avons dûment démontré dans Dépossession. » LHK

Pendant que l’éminent professeur Jean-Bernard Fourtillan croupit en prison pour avoir dénoncé la coopération Sino-française dans la conception d’une arme bactériologique, l’institut incriminé publie sur sa plateforme, sa collaboration dans des projets dont les conséquences sont néfastes pour l’existence de l’humanité.

LHK : « Communiqué de presse 2.2.2015 : Moderna Therapeutics, pionnier des traitements exploitant l’ARN messager (ARNm), et l’Institut Pasteur, ont annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de recherche collaborative stratégique à long terme, en vue de la découverte et du développement de médicaments et vaccins à partir de la plate-forme mRNA Therapeutics™ de Moderna. Valera encadrera la recherche collaborative pour Moderna, dont elle est une société de capital-risque. 

Ces gens riches à l’infini et anonymes car cachés derrière des rideaux d’entreprises et d’ONG ont fait rédiger par les élus complaisants et corrompus les règles, normes, et lois qui leur conviennent. Du sur-mesure qui leur permet de prendre possession des Etats et de leurs outils de production avec une aisance déconcertante. La chose est si aboutie que nous avons des duopoles ou des oligopoles qui dominent chaque secteur d’activités.

Depuis la 2ème guerre mondiale, les gouvernants ont non seulement intégré le monde du business dans leurs projets de gouvernance globale, mais aussi celui de la technoscience. Les ultra-riches se sont dotées de fondations scientifiques qui se prolongent comme des pieuvres au sein de toutes les chaires et de tous les laboratoires des universités scientifiques qui comptent de la planète. »

 

L’Institut Pasteur

Photo reprise dans le cadre de la célébration des 130 ans d’existence de l’Institut Pasteur. On y apprend que dans la Bibliothèque trônent les bustes des principaux donateurs à savoir Mrs. Boucicaut, Mrs. Furtado-Heine, Emperor Pedro II of Brazil, Tsar Alexander III of Russia, Baron Alphonse de Rothschild and Count de Laubespin.

La finance n’est jamais très loin de la Science moderne. Voilà ce que nous pouvions lire dans un article des Echos. Les sciences de la vie ont scellé l’alliance de la Compagnie financière Edmond de Rothschild avec l’Institut Pasteur pour créer un fonds commun de placement à risque, dénommé Bio Discovery. Selon les initiateurs du produit, il s’agit de participer à la croissance de ce secteur stratégique.

Denis Rancourt qui explique notamment le principe du peer review :

Il faut comprendre ce qui précède pour pouvoir imaginer comment depuis 18 mois, nous assistons à l’émergence de l’association planétaire entre le pouvoir politique, la haute finance et une poignée de scientifiques très récompensée, mais aussi très financée. En finançant de manière plus qu’abondante la recherche scientifique et technologique qui devrait permettre au transhumanisme d’advenir, la micro-élite financière a mis la main sur l’humanité tout simplement. Et elle n’est pas près de relâcher sa proie. La fusion de l’homme avec la machine est une réalité promise par les pontes du Nouveau Monde, et cela ne donne lieu à aucun débat politique, scientifique ou politique.

Alain Fischer, le Monsieur Vaccin du gouvernement français

M Alain Fischer est un représentant de la Fondation Edmond de Rothschild

Agé de 71 ans, Alain Fischer est, depuis fin 2020, le chef du conseil d’orientation de la stratégie vaccinale en France. Il est chargé de conseiller et d’appuyer le gouvernement dans la mise en œuvre de cette phase décisive de la lutte contre le Covid . Ce professeur d’immunologie pédiatrique, réputé pour ses publications scientifiques, a été adoubé par Emmanuel Macron lui-même.  Il faut dire que les deux personnalités ont un parcours professionnel qui passe par la case des organisations de la célèbre famille de la haute finance, les Rothschild. M Macron, en tant que banquier d’affaires chez Rothschild&Co, et M Fischer en tant que membre du conseil des Fondations Edmond de Rothschild.

Alain Fischer cumule de multiples positions de pouvoir : M Fischer est un homme de pouvoir. Son CV est une succession de postes plus prestigieux les uns que les autres avec des fonctions d’enseignement académique, de présidence, de direction, de vice-présidence (Institut Pasteur notamment entre 2005 et 2011), de publications, de titulaire de brevets, etc.

Ses nombreuses casquettes publiques-privées et sa propension à prendre des décisions autoritaires pourraient se révéler catastrophiques en matière de santé publique. Surtout quand on parle de vaccins-traitements géniques expérimentaux. Il est temps de se mobiliser pour défendre nos jeunes, mais aussi nos aînés !

M Fischer était déjà l’homme des 11 vaccins rendus obligatoires en France

M Fischer a joué un rôle plus important que Mme Buzyn dans l’obligation vaccinale de 11 produits aux enfants français. Dès 2016, il travaille avec l’exécutif pour faire passer le nombre de vaccins obligatoires chez les petits de 3 à 11. Ça sera finalisé sous Agnès Buzyn. Et de découvrir non seulement son rôle dans la mise en place de l’obligation vaccinale chez les tout-petits, mais surtout l’art et la manière dont il avait usé pour atteindre le but.

Regardez ce qu’on nous dit alors que M Fischer se disait contre la vaccination obligatoire contre le Covid-19 : « Le chercheur n’a pas toujours été aussi libéral sur ce sujet. En 2016, alors qu’il présidait la concertation citoyenne qui devait rendre un avis consultatif sur l’extension de l’obligation vaccinale chez les enfants, il a publiquement défendu cette mesure alors que les membres de la concertation s’étaient prononcés contre. Le contexte était, selon lui, très différent : les vaccins pédiatriques ont « une efficacité scientifiquement reconnue depuis plusieurs années mais faisaient l’objet d’une perte de confiance ». En passer par l’obligation était donc nécessaire à ses yeux.

 

Le jour de sa nomination à l'Institut-de-biologie-physico-chimique, M Fischer reconnaît l’absence d’informations sur les vaccins anti-Covid. Lors de sa nomination le 4 décembre 2020, il confie à la presse que les données disponibles sur lesdits vaccins sont insuffisantes :

« La vaccination est gratuite pour tous. Bon en même temps, on doit recevoir un produit qui est en cours de développement. En d’autres temps, on aurait payé les cobayes. Ne pas faire payer l’injection est un minimum, sachant que de toute façon nous la payons avec nos impôts…  Pourtant, c’est à cette même date que le gouvernement va malgré tout lancer sa campagne de vaccination quelques jours plus tard dans les… EHPAD. Vous savez ces résidents qui n’étaient pas prioritaires pour les lits en réanimation dans les hôpitaux. Subitement, ces personnes sont devenues prioritaires. A mon sens, le plus important serait de comprendre comment une sommité telle que M Fischer a pu cautionner une stratégie de vaccination massive avec des produits en phase d’essai ? »

Au-delà de « l’impératif arithmétique », le professeur Fischer évoque aussi pour les adolescents – qui ont un risque sanitaire minime face au Covid-19 – un « bénéfice individuel au sens social et psychologique », car « ils paient un trop lourd tribut à la pandémie » avec des décrochages scolaires et des impacts psychologiques très lourds pour les jeunes privés de collège ou de lycée. « La vaccination va réduire le risque de fermeture d’établissements à la rentrée, on sait que les ados participent autant que les adultes à la circulation du virus, donc il faut y aller », poursuit le responsable.

Au-delà de l’impératif arithmétique, M Fisher fait mine de ne pas savoir que les vaccins anti-Covid semblent présenter des limites plus que probables. Regardez comme le peuple israélien est baladé :

La clarté et la cohérence de ce passage sont du même niveau que le texte capturé du Figaro. On ne comprend absolument rien aux motivations de vacciner massivement une population qui court à peu de choses près zéro risque. En revanche, nous savons que les moins de 30 ans qui se font vacciner contre le Covid courent d’immenses risques de se retrouver ne serait-ce qu’avec des inflammations cardiaques. Un comble donc ! Et la chose est dénoncée par nombre de scientifiques.

La Fondation Rothschild, véritable fil rouge de la recherche scientifique française

La famille Rothschild a fait de la France un centre mondial de la recherche et développement scientifique. Son argent semble présent dans toutes les organisations qui comptent. La Fondation que préside le professeur Fischer a permis à la famille de banquiers internationaux d’être partie prenante.

L’Institut de Biologie Physico-chimique : Edmond de Rothschild crée en 1921 la fondation de Rothschild, destinée à financer les recherches scientifiques françaises. Etant lié d’amitié avec Jean Perrin, il crée une seconde fondation destinée à financer entièrement l’IBPC. Par la suite, les deux fondations sont fusionnées et financent uniquement l’IBPC.

La guerre a montré que le concours des Sciences physico-chimiques était indispensable à la défense nationale et que, dans la paix, les découvertes des Sciences physico-chimiques peuvent apporter une contribution puissante au progrès économique du Pays. Conformément à ces considérations, la Fondation se donne pour objet d’encourager la formation d’une élite de savants en les mettant à l’abri des soucis matériels et en dirigeant leurs travaux dans la voie des applications de la Science au développement des forces économiques de la Nation.

Le site de Liliane Held-Khawam pour accéder aux notes

JVD


Votre réaction?

15
LOVED
0
LOL
0
FUNNY
0
PURE
1
AW
0
BAD!
0
OMG!
1
EEW
2
ANGRY
0 Commentaires

  • La connivence entre la recherche scientifique, les multinationales, et les fondations Rothschild
  • Jean Valmont-Decker