FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Campagne de dons

Amis lecteurs de Médiazone, vous qui nous lisez, qui nous appréciez et diffusez nos articles et les informations que nous publions, vous qui êtes attachés à la liberté et à la vérité, vous avec qui nous partageons les mêmes combats, vous qui nous encouragez chaque jour à continuer la lutte contre les médias de la propagande et de la désinformation, nous avons besoin de vous pour faire grandir ZOneFR et son espace Médiazone. En participant même un peu, vous permettrez au seul réseau social francophone existant, d'être l'alternative aux réseaux américains qui étouffent la parole libre et la censurent massivement. Nous comptons sur votre soutien. Merci.

Je participe

La pandémie du Covid doit s'analyser comme une 3ème guerre mondiale !

Nous faisons l'hypothèse selon laquelle la pandémie de Covid apparue dès les jeux Olympiques militaires de Wu an d'octobre 2019, est un choix délibéré de la classe mondialiste démocrate contre les peuples occidentaux, afin de les briser physiquement et psychologiquement. Notamment le moyen de se débarrasser du mouvement des Gilets Jaunes ayant réussi à tenir tête au petit poudré

Publié il y a  7,943 Vues Actualisé il y a 7 mois

Nous faisons l'hypothèse selon laquelle la pandémie de Covid apparue dès les jeux Olympiques militaires de Wu an d'octobre 2019, est un choix délibéré de la classe mondialiste démocrate contre les peuples occidentaux, afin de les briser physiquement et psychologiquement. Notamment le moyen de se débarrasser du mouvement des Gilets Jaunes ayant réussi à tenir tête au petit poudré

 1.1°)-Jacques Pauwels a rédigé un livre majeur : "1914-1918, la grande guerre des classes, deuxième édition Delga, 2016", où l'auteur raconte de façon totalement inédite la première guerre mondiale. Ainsi, il montre comment les classes dirigeantes de tous les pays impérialistes ont voulu sciemment cette immense boucherie, tant elles craignaient les masses populaires et le spectre d'une "révolution", qui les priverait de leurs richesses accumulées et indues. Il s'agissait d'écraser les idées révolutionnaires, qui gagnaient de plus en plus l'Europe d'avant 1914.

De la même façon, nous faisons l'hypothèse selon laquelle la pandémie de Covid apparue dès les jeux Olympiques militaires de Wu an d'octobre 2019, est un choix délibéré de la classe mondialiste démocrate contre les peuples occidentaux, afin de les briser physiquement et psychologiquement. Notamment le moyen de se débarrasser pour toujours du mouvement des Gilets Jaunes ayant réussi à tenir tête à Macron. Lui faire peur. Le petit poudré prêt à fuir par hélicoptère. Pire encore, lui arracher quelques concessions.

Lors du premier confinement (mars 2020-mai 2020), les français ont été laissés volontairement sans masque, le stock ayant curieusement disparu. Sans gel hydroalcoolique, sans test. Soigné au Doliprane, quand le Covid nécessite obligatoirement des antibiotiques : et je parle d'expérience, ayant eu le Covid.

De plus, ll importe de souligner le mensonge colporté dès la fin de décembre 2019, selon laquel il n'existerait pas de traitement capable de soigner précocement les malades, niant le rôle thérapeutique réel de la Chloroquine et des antibiotiques: ce mensonge a joué un très grand rôle terroriste dans la suite des évènements, et le joue jusqu'à aujourd'hui.

La rumeur insistante  veut que le covid-19 soit une création en laboratoire sino française : une véritable arme de destruction massive.

Aujourd'hui, l'utilisation massive de "vaccins", dont le taux d'efficacité n'est que de 29% (cf étude du journal britannique médical cité par l'oncologue Nicole Délépine), et non pas 90% comme affiché sur la boite, fait un nombre de décès stupéfiant, notamment en Israël, 736 aux Etats-Unis, 2500 au sein de l'Union Européenne, comme le montrent les articles très sourcés de Gérard Délépine du 23 janvier 2021 et de Nicole Délépine du 5 mars 2021 joints en annexe.

MANIFESTEMENT, NOUS AVONS AFFAIRE A UNE GUERRE DE CLASSES ENTRE CEUX D'EN HAUT (du clan mondialiste démocrate) ET CEUX D'EN BAS !

1.2°)- De son côté, Alexandre Zinoviev, professeur de philosophie russe, s'entretient avec un journaliste d'Algérie Culture, sur la genèse du Pouvoir planétaire. Pointe la mort simultanée du communisme (1989), mais aussi de la véritable démocratie avec des partis et des programmes différents.

"Pendant la guerre froide, la démocratie était une arme dirigée contre le communisme, mais elle avait l'avantage d'exister. On voit d'ailleurs aujourd'hui que l'époque de la guerre froide a été un point culminant pour l'occident. Un bien être sans pareil. Un extraordinaire progrès social. D'énormes découvertes scientifiques et techniques : tout y était !

Contrairement à l'idée commune répandue, le communisme ne s'est pas effondré pour des raisons internes. Sa chute est la plus grande victoire de l'Occident. Victoire colossale, qui, je le répète,, permet l'instauration d'un pouvoir planétaire. Mais la fin du communisme a aussi marqué la fin de la démocratie. Notre époque n'est pas que post communiste, elle est aussi post-démocratique" (sic).

Zinoviev n'est pas le seul philosophe ou historien à développer une analyse dialectique lucide de l'histoire du monde.

1.3°)- Jacques Pauwels,, auteur de l'ouvrage "1914-1918, La grande guerre des classeS, op cit, note, dans le dernier chapitre de son livre :

"En France, Allemagne, Grande Bretagne, Italie, la défaite du fascisme contre révolutionnaire en 1945, produisit une situation quasi révolutionnaire, qui força les élites à lever la pression par le biais de concessions sociales considérables.

Dans tous les pays occidentaux, un impressionnant éventail de services sociaux furent créés du jour au lendemain, transformant ces pays en état providence. Et certains secteurs de l'industrie et les banques furent nationalisés.

Le professeur d'université belge Jan Dumolyn montrent que les détenteurs de capitaux ne font jamais sans y être forcés des cadeaux sous forme d'acquis sociaux, mais uniquement quand ils se sentent menacés :

"Ici, en occident, les hommes politiques ont fait d'importantes concessions à la population laborieuse par crainte du bloc de l'Est communiste. Pour tenir les gens tranquilles, et annuler la force d'attraction du socialisme de l'autre côté du rideau de fer".

1.4°)-Et le philosophe Alain Badiou de renchérir : Cette idée, dont le nom générique, depuis le XIXème siècle est "communisme", est aujourd'hui tellement malade, qu'on a honte de seulement la nommer. Enfin pas moi. Mais au niveau d'ensemble elle est criminalisée. Cette criminalisation peut avoir plusieurs raisons : Staline, etc.

Mais le but poursuivi par les tenants de la mondialisation capitalise n'est nullement un but éthique, comme leurs plumitifs le font croire. Ils sont pour but le déracinement si possible définitif de l'idée d'une alternative globale, mondiale, systémique au capitalisme.

Ce n'est pas du tout la même chose, quand, SUR UNE MEME QUESTION, IL Y A DEUX IDEES EN CONFLIT OU QUAND IL N'Y EN A QU'UNE. Et cette unicité est le point clef du triomphe subjectif du capitalisme" (sic) ("Notre mal vient de plus loin. Penser les tueries du 13 novembre", édition Fayard, 2016).

1.5°)-Aujourd'hui, la pandémie de coronavirus doit s'analyser comme une troisième guerre mondiale. Ce n'est pas un hasard, si Macron a répété six fois, lors de son intervention de mars 2020 : "Nous sommes en guerre"(sic). Une guerre féroce, entre le capitalisme mondialisé et le capitalisme national : opposant le camp mondialiste démocrate pourri à Donald Trump, Poutine, l'armée américaine et l'armée française.

On assiste à un retour du scénario "2 idées en conflit" , alors qu'un seul projet (le capitalisme mondialiste) régnait sur le monde entre 1989 et 2020. Voilà pourquoi la pandémie ne "marche" pas aussi bien que prévue : souvenons-nous du document du Commissariat général au Plan annonçant de décembre 2020 annonçant un Covid plus meurtrier que le précédent. Un confinement plus dur que le premier confinement de mars 2020. L'emprisonnement des lanceurs d'alerte.

Le Covid "avance" donc au rapport de force, lorsque l'Etat profond a le service. Inversement, on se contente du couvre-feu, lorsque l'armée est aux commandes.

Le journaliste de MEDIAZONE Eric Montana développe la même idée : "Et à moins que je ne sois devenu fou, nous allons donc assister d'ici peu de temps, à des événements extraordinaires : l'arrestation de personnalités politiques de premier plan, un nettoyage en profondeur de la CIA et du FBI, la diffusion publique et planétaire d'informations choquantes qui prouvent la corruption de la classe politique, des institutions, le rôle de Soros dans le financement des mouvements de déstabilisation et la mise en accusation et la poursuite des membres de la Cabale banquaire déjà en banqueroute puisque la FED est désormais le premier créancier des Etats Unis, avec une dette pharaonnique qui ne sera jamais remboursée, puisque illégitime et basée sur une escroquerie.

Cette révolution pour l'instant pacifique qui se déroule aux Etats Unis, va avoir des conséquences incommensurables sur les pays européens et nous Français, nous n'échapperons pas à ce tsunami planétaire"(sic) ( "La fin d'un monde, et le début d'un autre" du 22 janvier 2021, MEDIAZONE).

La défaite d'une certaine violence obscène du marché mondial sur le Peuple français paupérisé, en train de s'opérer, signifie donc que nous sommes à la veille de changements sociaux considérables, tirant par le haut les plus démunis.

Mais, contrairement à certains lanceurs d'alerte écrivant qu'il suffit d'attendre, nous pensons au contraire qu'il faut faire du tapage sur les réseaux sociaux. Proposer un monde nouveau d'égalité et d'entraide, comme le fait notre modeste programme du Rassemblement "Pouvoir au Peuple" ! 

2°)-Eric Montana : "La fin d'un monde et le début d'un autre" du 22 janvier 2021

.Nous sommes à la fin d'un monde et au début d'un autre. Veillons à ne pas commettre les mêmes erreurs, veillons à bâtir un monde meilleur pour nous et pour nos enfants. L'amour est le meilleur moteur car il embellit nos âmes et nos vies. La fraternité est le seul ciment durable de l'humanité car ainsi on efface l'intolérance, l'égoïsme et la cupidité. Croyons en nous frères humains. Nous sommes nés pour être libres car Dieu ne nous a pas créés pour être la propriété et les esclaves des banquiers. L'heure de la grande délivrance approche à grands pas, préparez-vous car nous sommes protégés.

Eric MontanaPublié il y a 2 mois

N'ayez pas peur. Il faut que ces choses se produisent pour que nous retrouvions nos libertés volées et notre nature d'êtres libres car nous sommes nés pour être libres et non pas esclaves d'un groupe d'individus qui s'est approprié de la planète et de nos vies, par la ruse et par la corruption.

Je ne vais pas vous ennuyer avec des détails, je ne vais pas vous expliquer toutes les raisons qui me conduisent à écrire cet article aujourd'hui car ce que je suis n'est pas important. Le message compte bien plus que le messager.

Donc je vais vous épargner les détails fastidieux pour aller à l'essentiel. Et l'essentiel se produit en ce moment même dans le pays le plus puissant du monde, le pays qui domine tous les autres, le pays qui est en mesure d'imposer sa volonté à presque tous les autres : Les Etats-Unis.

Les Etats-Unis sont depuis le coup d'Etat des banquiers en 1871 une société anonyme, une entité commerciale dans laquelle les citoyens sont devenus la proprieté privée des usuriers, qui grâce à un tour de passe passe anticonstitutionnel et la corruption de la classe politique, a vu sa Constitution We the People de 1776, modifiée au profit de cette association de malfaiteurs établie dans l'Etat autonome de la City de Londres.

L'Amérique et ses citoyens sont donc devenus la propriété privée des Rothschild, Rockefeller, Warburg et Morgan qui en 1913 se sont en plus, arrogés le droit de battre monnaie à la place de la République des Etats Unis. La prise de contrôle du pays est donc devenue totale. Modification de la Constitution plus création de la FED et droit de battre monnaie, expliquent pourquoi Nathan Rothschild pouvait dire :"Donnez-moi le contrôle de la monnaie d’une nation, et je me moque de qui fait ses lois."

Dans la foulée et dans la même logique, pour se garantir l'impunité, ces banquiers ont crée comme dans la City de Londres, l'Etat autonome de Washington DC. L'Etat de Washington DC ne fait donc pas partie des Etats Unis, cet Etat appartient aux banquiers cités ci-dessus et bénéficie comme le Vatican en Italie, d'un statut d'Etat souverain avec tous ses droits, ses privilèges, ses immunités et prérogatives.

Mais le plus grave c'est que grâce à la modification de la Constitution en 1871, ils se sont appropriés aussi de l'intégralité des autres Etats qui composent les Etats Unis d'Amérique, êtres humains inclus !

A partir de ce constat, vous comprenez pourquoi le Président des Etats Unis quel qu'il soit, n'a pas plus de pouvoir que celui qu'un Conseil d'Administration donne au PDG d'une société commerciale. Il n'est là que pour servir les intérêts des actionnaires et quand les intérêts des actionnaires ont besoin d'une guerre contre n'importe quel autre pays qui refuse de se soumettre au même système corrompu américain, on le détruit, on abat son gouvernement, on crée une banque centrale et on pille ses richesses, comme cela s'est produit en Libye, où Rotchschild s'est empressé de piller l'or, d'établir sa banque et prendre le contrôle de la monnaie, suite à l'assassinat de Khadafi.

Et ceci explique pourquoi les Etats Unis sont un pays qui fait des guerres sans interruption depuis 150 ans. Ces guerres n'ont pas d'autre objectif que de permettre à Rothschild et ses complices, de s'emparer des richesses des nations, en utilisant la puissance militaire des Etats Unis comme leur bras armé.

Mais la force militaire n'est qu'un des outils des banquiers. Pour asseoir leur pouvoir et le rendre indéboulonnable, ils ont fait créér la CIA, le FBI, le CFR, et de multiples institutions qui les protègent et qui apparaissent au devant de la scène pendant qu'eux se dissimulent dans l'ombre.

Vous comprenez donc pourquoi ils sont au-dessus des lois, pourquoi les tribunaux se refusent à enquêter sur la fraude électorale massive en faveur de Biden et pourquoi même la Cour Suprême n'a pas voulu entendre et tenir compte des preuves qu'ont fourni Donald Trump et son armée d'avocats.

La raison principale de ce refus c'est qu'une véritable enquête aurait mené aux vrais planificateurs, aux vrais organisateurs et aux financiers de cette fraude massive : le Deep State.

Mais le Deep State ce sont d'abord et avant tout ce petit groupe de banquiers. Tout le reste, ce ne sont que les fils de l'araignée, la toile politique et médiatique qu'ils ont tissé non seulement aux Etats Unis mais dans le monde entier !

Et rappelez-vous, le Président John Kennedy qui avait identifié cette Cabale et sa conspiration pour mettre l'humanité en esclavage, a été assassiné peu de temps après qu'il l'ait évoquée.

Alors si vous comprenez comment ont fonctionné jusqu'ici les Etats Unis, vous comprendrez pourquoi François Mitterrand déclarait : "La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort."

Mitterrand aurait pu être plus explicite, il aurait pu dire la vérité en précisant : "La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec la Cabale, le Deep State, les banquiers." Il n'a pas pris ce risque car il a vu ce qui est arrivé à son prédecesseur Charles de Gaulle en Mai 1968 après que celui-ci ait osé parler de "ce peuple d'élites, dominateur et sûr de lui-même..."

Par contre grâce à son épouse Danielle Mitterrand, nous en savons un peu plus puisque dans un entretien accordé à Hernando Calvo Ospina, elle a confié cet échange eu avec François Mitterrand : "Pourquoi maintenant que tu en as le pouvoir ne fais-tu pas ce que tu avais promis ? Il me répondait qu’il n’avait pas le pouvoir d’affronter la Banque mondiale, le capitalisme, le néolibéralisme. Qu’il avait gagné un gouvernement mais non pas le pouvoir." Danielle Mitterrand découvre avec tristesse que "la démocratie n'existe pas, ni aux Etats Unis ni en France."

Puis dans un livre publié par Marc Benamou, Mitterrand déclare : “En fait je suis le dernier des grands présidents. Enfin, je veux dire le dernier dans la lignée de De Gaulle. Après moi, il n'y en aura plus d'autres en France… À cause de l'Europe… À cause de la mondialisation.”

Et nous le constatons. Depuis l'élection des mondialistes Sarkozy, Hollande et Macron aujourd'hui, tous ont la même mission, garder la France de gré ou de force dans une Union européenne mortifère, prélude au Nouvel Ordre Mondial voulu et planifié par les banquiers.

Ceci pour expliquer que notre pays est soumis exactement au même système que les Etats-Unis, l'Allemagne, le Royaume Uni, l'Italie et beaucoup d'autres. Et puisque la France comme les Etats Unis Corporation, est une entreprise avec un numéro de SIRET depuis 1947, nos dirigeants ne sont que des gérants qu'on affuble du titre de "Président" pour faire croire que le peuple choisit son gouvernement, alors qu'ils ne sont que des fondés de pouvoir de l'oligarchie bancaire qui domine et dirige ce monde en sous-mains.

Vous comprenez donc qu'ils ne sont que des fusibles placés là pour éviter que les citoyens ne prennent conscience que ce sont les banquiers qui gouvernent !

D'ailleurs là aussi nous le constatons. Si aucun président élu légitimement ou par la fraude comme Macron ne tient ses promesses, c'est parce qu'il n'a aucun pouvoir pour le faire et Mitterrand l'a parfaitement résumé en disant : "Dans le futur, ce régime pourra toujours s'appeler la Ve République… Mais rien ne sera pareil. Le président deviendra une sorte de super-Premier ministre, il sera fragile…"

Mais voilà, celui qui vient mettre le grain de sable qui fait dérailler cette machine sophistiquée, longuement et minutieusement mise au point par l'oligarchie bancaire, est apparu sur la scène mondiale, à la tête du pays qui domine tous les autres.

Et ce grain de sable sur qui les bookmakers, les sondages et les médias n'auraient pas misé un kopeck, a gagné l'élection de 2016. Ce patriote revendiqué, cet opposant à la mondialisation au sujet de qui Jacob Rothschild disait qu'il menaçait de détruire le projet du Nouvel Ordre Mondial, se nomme Donald Trump.

Le monde ne mesure pas ce que cet homme a fait pendant ces 4 années passées à la présidence parce que les médias le décrivent comme un machiste, un prétentieux, un arrogant, un raciste. Tout est fait pour salir et dénaturer son image et sa réputation. Et j'avoue que moi-même je suis tombé dans le piège, avant de me ressaisir et tenter de retrouver ma neutralité et une nécessaire objectivité de journaliste.

Et même si pendant sa présidence, il y a des points que je n'avais pas réussi à comprendre notamment sur sa politique concernant le Venezuela, Cuba, l'Iran et Israël et les pays musulmans, c'est simplement parce que la partie d'échecs à laquelle se livrait Trump à plusieurs niveaux, m'apparaissait comme illisible, dénuée de toute logique politique.

Mais, je n'ai pas renoncé à essayer de comprendre. J'ai beaucoup lu, je me suis beaucoup renseigné et informé et au risque de vous surprendre, c'est Jérôme Brachet qui a provoqué en moi le plus de doutes, de questionnements et d'interrogations car ses articles publiés sur Facebook étaient toujours de très haute qualité et particulièment bien argumentés et sourcés. Je n'ai pas réussi à adhérer immédiatement comme lui, à la nébuleuse Qanon car ma nature méfiante m'en a empêché, mais aujourd'hui, je dois avouer que je ne suis pas loin de lui donner raison car ce qui se passe actuellement aux Etats Unis, confirme ce qu'il a écrit et décrit à l'avance. Je veux donc lui rendre justice.

Le point le plus important c'est que Trump avait parfaitement conscience de l'escroquerie politique et financière dans laquelle les banquiers ont fait vivre le peuple américain depuis la modification de la Constitution de 1871.

Et lorsqu'en 2018, il a signé un décret pour protéger les élections et le peuple américain de toute ingérence étrangère, et je vous rappelle que - Washington dans le district de Columbia où les banquiers ont établi leur siège, est un Etat étranger - le président américain a construit l'estrade sur laquelle il a mis en place la potence pour arrêter et faire juger les politiciens corrompus, démocrates et républicains, les juges corrompus qui n'ont pas voulu tenir compte des preuves de la fraude électorale, les membres de la Cour Suprême dont le président Roberts est soupçonné de pédophilie selon l'avocat Lin Wood, et surtout les membres de la Cabale banquaire qui ont trompé, escroqué et ruiné la République des Etats Unis à leur seul et unique profit. Sans oublier les nombreux pays qui sous domination de ces mêmes banquiers, se sont rendus complices de cette fraude massive pour brouiller les pistes.

Aujourd'hui les médias nous font croire que le nouveau président est Joe Biden, mais la Maison Blanche est vide, le Capitole est devenu une prison avec murs métalliques tout autour, 30.000 membres de la Garde Nationale surveillent les allées et venues des sénateurs inquiets de leur présence, Washington DC est quadrillée par les militaires, comme nous l'apprend ma consoeur Brigitte Bouzonnie dans son article, Biden tourne ses interventions télévisées dans les décors et studios de Castle Rock à Hollywood, la valise nucléaire lui est refusée, l'accès au Pentagone lui est interdit, les militaires ne le saluent pas et lui tournent le dos, et nous assistons à une présidence fictive car Biden n'est que le PDG des Etats Unis Corporation et en aucun cas le Président de la République des Etat Unis d'Amérique !

Mais ça, aucun média n'en parle. Silence total. Il faut que la pièce de théâtre de la présidence Biden continue jusqu'au bout. Au bout de quoi, nous allons le découvrir très bientôt.

En clair, c'est l'armée américaine qui exerce le vrai pouvoir pour le moment et cela confirme ce que Qanon avait annoncé depuis des mois.

Et à moins que je ne sois devenu fou, nous allons donc assister d'ici peu de temps, à des événements extraordinaires : l'arrestation de personnalités politiques de premier plan, un nettoyage en profondeur de la CIA et du FBI, la diffusion publique et planétaire d'informations choquantes qui prouvent la corruption de la classe politique, des institutions, le rôle de Soros dans le financement des mouvements de déstabilisation et la mise en accusation et la poursuite des membres de la Cabale banquaire déjà en banqueroute puisque la FED est désormais le premier créancier des Etats Unis, avec une dette pharaonnique qui ne sera jamais remboursée, puisque illégitime et basée sur une escroquerie.

Cette révolution pour l'instant pacifique qui se déroule aux Etats Unis, va avoir des conséquences incommensurables sur les pays européens et nous Français, nous n'échapperons pas à ce tsunami planétaire, car partout les citoyens vont prendre conscience que nous sommes exactement dans la même matrice que nos frères d'Amérique.

La légitimité des gouvernements va être mise en cause partout où les banquiers ont mis en place le même système qu'aux USA. Des révélations vont être faites sur cette fausse pandémie criminelle utilisée pour maintenir les peuples dans la peur, dans la destruction des libertés, pour éviter qu'ils ne se révoltent contre les imposteurs qui font semblant de nous gouverner, et surtout contre les banquiers qui tentent de se protéger.

La vérité va agir sur nous comme un éclat de lumière sur nos consciences et nous aider à comprendre la perversité du monde dans lequel on tente de nous noyer avec des fake news, avec la manipulation des esprits, avec le mensonge et la propagande. D'ici quelques semaines nous allons être le tsunami qui va purifier ce monde parce que c'est la fonction première de la vérité. Attendons-nous à des mobilisations de masse car à moins d'être complètement abrutis, nous ne pourrons pas rester simples spectateurs des événements qui s'annoncent.

Il faut juste espérer que Donald Trump ne sera pas exécuté ou assassiné comme l'ont été avant lui, tous ceux qui ont tenté de délivrer le monde de ces monstres diaboliques. Mais s'il survit, nous allons pouvoir vivre ces événements ensemble car nous ne pourrons pas nous contenter de rester passifs, d'autant que les médias tenteront de nous démobiliser et manipuler et de cacher l'information ou de la dénaturer, et faire passer ça pour des tentatives de coup d'Etats.

Ils ne diront pas que ces Etats dont ils se prévalent, sont la propriété des banquiers, que notre pays ne nous appartient plus et que nous citoyens sans droits réels, sommes nous mêmes sans le savoir, la propriété privée des Rothschild et consorts.

Ils se battront jusqu'à la mort parce qu'ils ont pouvoir sur l'armée et les forces de la répression. Ils savent que s'ils perdent cette bataille qui vient, ils finiront en lambeaux sur les places publiques. Il nous faudra donc du courage et de la détermination. Il nous faudra pardonner et avoir pitié des imbéciles, des soumis et des ignorants qui vont nous dénoncer, et être tolérants même vis à vis de ceux qui ne comprendront pas ce qui se passe. Ne nous trompons pas d'ennemis et évitons de tomber dans le piège qui consistera à nous dresser les uns contre les autres, avec des attentats sous faux drapeau, comme ils ont l'habitude de le faire. Restons lucides et en alerte.

Nous n'avons pas d'autre choix car nous sommes arrivés au carrefour de nos vies et face à nous il n'y a que deux voies possibles : l'autoroute qui mène au Nouvel Ordre Mondial génocidaire des satanistes ou le chemin étroit de la liberté, de la vérité et de la fraternité retrouvée.

Ensemble nous ne pourrons pas être vaincus car notre force est dans le nombre. Ils ne sont qu'une poignée d'individus malfaisants et corrompus mais qui seront balayés par la puissance numérique des peuples et par l'amour.

Nous sommes à la fin d'un monde et au début d'un autre. Veillons à ne pas commettre les mêmes erreurs, veillons à bâtir un monde meilleur pour nous et pour nos enfants. L'amour est le meilleur moteur car il embellit nos âmes et nos vies. La fraternité est le seul ciment durable de l'humanité car ainsi on efface l'intolérance, l'égoïsme et la cupidité.

Croyons en nous frères humains. Nous sommes nés pour être libres car Dieu ne nous a pas créés pour être la propriété et les esclaves des banquiers. L'heure de la grande délivrance approche à grands pas, préparez-vous car nous sommes protégés.

Ce qui se passe actuellement aux USA expliqué en détail dans cette vidéo.

3°)- Gérard Délépine : La vaccination de masse anti-Covid s'accompagne d'une surmortalité inquiétante ! (23 janvier 2021)

Excellent article rédigé par Gérard Délépine, le mari de Nicole DELEPINE, oncologue, dont nous parlons souvent sur ce mur. L'auteur montre une augmentation hélas rapide de la mortalité en lien avec la vaccination massive anti Covid intervenue en Israël, Grande Bretagne, Etats-Unis, et Norvège. En France, où la vaccination est plus lente, on n'observe pas de surmortalité !

La vaccination de masse anti Covid-19 prépare-telle une catastrophe sanitaire mondiale ?

samedi 23 janvier 202
Par Gérard Delépine pour Mondialisation.ca,

Les communiqués de victoire des fabricants de vaccin à ARN messager proclamant 95% d’efficacité a été très efficace sur leurs cours de bourse, mais a mal caché l’absence de données sur la mortalité et en particulier sur la seule cible éventuelle des vaccins : les personnes très âgées avec comorbidités multiples.[]

En l’absence de données probantes publiées, les campagnes massives de vaccination en Israël et en Grande-Bretagne constituent des essais thérapeutiques phase 3 sur des populations mal informées. Leurs résultats constatés du premier mois font craindre qu’elles se transforment bientôt en catastrophe/scandale sanitaire.

Signal d’alerte fort venant d’Israël

Les médias sacrent Israël, le champion de la lutte anti covid19 par le vaccin Pfizer. Superbe opération financière pour Pfizer qui a obtenu un bonus de prix de 40% pour cette priorité accordée à Israël. Depuis le 20 décembre, en un mois, près de 25% de la population (plus de 2 millions de personnes) auraient été vaccinées.

Mais depuis cette date, selon les chiffres de l’OMS, les nombres quotidiens de contaminations et de morts attribuées au Covid19 explosent.

Les contaminations quotidiennes sont ainsi passées de 1886 cas le 21/12 à 5674 cas le 20 janvier 21.[1]

Le Dr Sharon Elrai-Price, [2] des services de santé publique au ministère israélien a averti le 12/1/2021 qu’une seule dose du vaccin contre le coronavirus n’offrait pas une protection suffisante contre l’infection par le virus.

Elle a ajouté que 17% des patients gravement malades actuellement hospitalisés sont des patients qui ont reçu une première dose du vaccin avant leur hospitalisation. Les données montrent qu’à cette date, 4.500 personnes ont été diagnostiquées positives au coronavirus après avoir reçu la première dose de vaccin.

“Le nombre de cas confirmés a atteint un nouveau sommet, nous avons passé la barre des 9.000 tests positifs. Il n’y a jamais eu un tel chiffre et la mortalité journalière a été multipliée par 3 passant de 18 le 20 décembre à 50 le 19 janvier 2021, et conduisant le gouvernement à prolonger le 3ème confinement du pays pour une durée indéterminée.

Forte inquiétude en Grande-Bretagne depuis la vaccination

La Grande-Bretagne est le second pays dans la course à la vaccination qui a débuté le 4 décembre avec le vaccin développé par Pfizer et BioNTech.

Depuis cette date, le nombre de contaminations quotidiennes a explosé passant de 14898 le 4/12/2020 à 33355 le 20/1/2021 (après un pic de 68063 le 9 janvier 2021.

Et malheureusement la mortalité Covid19 aussi, qui après une augmentation de près de 300% (414 le 4/12 à 1610 le 20/1/2021) dépasse de 30% celle observée en mars-avril 2020 (pic maximal 1224 le 22 avril 2020)

Dans ces deux pays les vaccins, présentés comme le moyen de sortir des confinements mortifères, aboutissent en fait à les prolonger !

Inquiétudes aux USA

Depuis le début de la vaccination, la mortalité Covid19 a augmenté de près de 200% (1296 le 28/12 à 3557 le 17/2021) et dépasse la moyenne des décès quotidiens observés en mars-avril 2020.

Ces augmentations considérables et simultanées des incidences journalières des contaminations et des décès après la première dose de vaccin Pfizer dans les trois pays à la couverture vaccinale les plus élevées sont très inquiétantes et constituent des signes d’alarme forts.

Alerte en Norvège pour les personnes fragiles

La Norvège a émis le 15/1/2021 une alerte après la constatation de 23 décès liés au vaccin Pfizer [3] [4]chez des personnes âgées en Ehpad. Parmi ces décès, 13 ont été autopsiés, les résultats suggérant que les effets secondaires courants pourraient avoir contribué à des réactions graves chez les personnes âgées fragiles. Selon l’Institut norvégien de santé publique : « pour les personnes les plus fragiles, même des effets secondaires relativement légers peuvent avoir des conséquences graves. Pour ceux qui ont une durée de vie restante très courte de toute façon, les avantages du vaccin peuvent être marginaux ou non pertinents » et l’Institut national de santé publique a modifié le guide de vaccination contre le coronavirus, y ajoutant de nouveaux conseils de prudence sur la vaccination des personnes âgées fragiles.

Évolution en France non vaccinée pendant cette période

En France, tant le nombre de nouveaux cas que le nombre de morts quotidiennes ont diminué lentement durant cette période à un niveau beaucoup plus faible (par million) que dans les pays champions de la vaccination.

On est donc frappé par les différences évolutives de l’épidémie Covid19 entre les pays gagnants de la course à la vaccination et la France plus lente à vacciner.

Cet éloge de la lenteur rappelle qu’il n’y a pas de médicaments ou de vaccin sans risque et qu’ils peuvent paradoxalement augmenter la gravité de la maladie qu’ils sont censés combattre.

Vaccins anticancer à risque et vaccin contre le SIDA et la dengue

Cela a été constaté avec les vaccins prétendument anticancer (les vaccins anti-hépatite B censés prévenir le cancer du foie [5]et les vaccins anti-papillomavirus prétendument anticancer du col de l’utérus)[6], quelques candidats vaccins contre le Sida et plus récemment avec le scandale du vaccin contre la dengue aux Philippines qui a entraîné plusieurs centaines de morts.

Mais les leçons de la catastrophe du Dengvaxia n’ont pas été tirées et la propagande provaccin actuelle, en l’absence d’essais suffisants, met en danger ceux qui se font vacciner contre le Covid19.

Peter Doshi, un associé de l’Université du Maryland chargé de recherche sur les services de santé pharmaceutiques a prévenu dès novembre 2020 : « attendons de disposer des données complètes des essais » car les communiqués de victoire de l’industrie sont imprécis et incomplets. Il a rappelé aussi que les essais n’étudiaient pas le seul critère pertinent, la mortalité [7] seulement le nombre de cas basé sur des tests souvent faux [8] « le monde a tout parié sur les vaccins pour apporter la solution à la pandémie, mais les essais ne sont pas centrés sur la démonstration qu’ils le seront ».

Après examen du dossier remis à la FDA, il estime : « l’efficacité réelle beaucoup plus faible que celle affirmée jusqu’à présent : “bien en dessous du seuil d’efficacité de 50 % fixé par les autorités réglementaires pour l’approbation”. Ce chiffre ne serait donc pas de 95% mais bien en dessous, entre 19% et 29%. Si ces données avaient été présentées et analysées, il n’y aurait pas été possible d’obtenir d’autorisation de diffusion de ces vaccins par les autorités compétentes.

Les anticorps facilitateurs sont-ils responsables de cette catastrophe annoncée ?
Après vaccination, les anticorps peuvent entraîner une aggravation paradoxale de la maladie. Ce phénomène immunologique particulier est appelé anticorps facilitateur (en anglais Antibody-dependent enhancement [9]).

Chez l’homme, un tel phénomène a été observé dans les essais de vaccins contre le virus respiratoire syncytial[10](VRS) et lors de la campagne de vaccination contre la dengue [11] entraînant plusieurs centaines de morts aux Philippines en 2017, l’arrêt de la vaccination et une cascade de procès en attente de jugement.

Chez le chat, le vaccin contre le coronavirus responsable de la péritonite virale féline a été abandonné à cause de ce mécanisme [12]. Chez les macaques vaccinés contre le SARS-COV spike protéine, les infections post vaccinales ont été marquées par l’aggravation de la pathologie pulmonaire. Lors d’essais de vaccin contre le coronavirus du Mers, les lapins développent des anticorps mais leur pathologie pulmonaire est aggravée.

Dans un communiqué récent l’Académie de médecine [14] avertit : « sur le plan collectif, l’obtention d’une couverture vaccinale élargie, mais fragilisée par un faible niveau d’immunité, constitue un terrain favorable pour sélectionner l’émergence d’un ou de plusieurs variants échappant à l’immunité induite par la vaccination

Ni pro ni antivaccin, je suis fermement opposé pour l’instant à la généralisation d’un vaccin insuffisamment évalué et dont les premiers résultats en population réelle sont catastrophiques.

Contrairement à ce que prétendent les décodeurs /déconneurs liés à l’industrie pharmaceutique, je ne suis pas contre la vaccination. Je suis pro-vaccin lorsqu’un vaccin est efficace, sans danger et qu’il permet d’éviter une maladie grave. Je suis contre un vaccin lorsqu’il est inutile, comme pour les maladies transmises uniquement par l’eau (polio, typhoïde, choléra) dans les pays à l’hygiène publique disposant d’eau potable et de traitement des eaux usées ou lorsqu’il n’a pas été correctement étudié et évalué : vaccin contre la dengue (qui a causé des centaines de morts), vaccin Gardasil (qui augmente paradoxalement le risque de cancer du col).

L’indication de n’importe quel traitement ou vaccin doit reposer sur l’évaluation de sa balance avantages/ risques.
On ne peut espérer aucun avantage individuel à vacciner contre le Covid les moins de 65 ans, puisque la maladie est chez eux plus bénigne que la grippe ; cette population ne peut donc rien espérer des vaccins anticovid si ce n’est des complications.

Et l’argument sociétal (on se vaccine pour protéger les autres) n’est pas non plus pertinent puisqu’il n’est pas démontré que le vaccin soit capable d’empêcher ou de ralentir les transmissions virales.

En l’état actuel des connaissances, la vaccination des plus âgés présentant des facteurs de risques (population où un vaccin efficace et sans danger pourrait être utile) n’a pas été correctement évaluée, car les essais refusent d’inclure cette population à risques.

Le principe de précaution soulevé par l’alerte norvégienne justifie de ne pas les vacciner systématiquement, tant qu’on ne disposera pas de données transparentes en nombre suffisant affirmant l’efficacité et l’absence de toxicité en population réelle.

En conclusion :

Il faut se réjouir paradoxalement de la lenteur que met le gouvernement à généraliser la vaccination anti Covid19. Les résultats actuels du vaccin génique dans les populations israélienne et britannique laissent en effet craindre un possible catastrophe sanitaire vaccinale.

Dr Gérard Delépine chirurgien, statisticien

Notes :

1T Zrihen Dvir Israël : plus ils nous vaccinent, plus la pandémie progresse Riposte Laique 20 janvier 2021

2 i24NEWS Israël/Covid-19 : 4.500 personnes infectées après avoir reçu la première dose de vaccin janvier 2021

3 La Norvège lance une alerte après la découverte de 23 décès liés au vaccin Pfizer Businessman 15/1/2021 https://fr.businessam.be/la-norvege-lance-une-alerte-..

4 Norway Warns of Vaccination Risks for Sick Patients Over 80 https://www.infobae.com/en/2021/01/15/norway-warns-of..

5 www.docteurnicoledelepine.fr

6 Hystérie vaccinale, N et G Delépine éditions Michalon 2018

7 ] Peter Doshi : Pfizer and Moderna’s “95% effective” vaccines—let’s be cautious and first see the full data November 26, 2020 https://blogs.bmj.com/bmj/2020/11/26/peter-doshi-pfiz..

8 ] Peter Doshi associate editor Will covid-19 vaccines save lives ? BMJ 27 10 2020 Current trials aren’t designed to tell us : BMJ 2020 ;371 :m4037 http://dx.doi.org/10.1136/bmj.m403.

9 Dejnirattisai, W. et al. Cross-reacting antibodies enhance dengue virus infection in humans. Science 328, 745–748 (2010).

10 Polack, F. P. Atypical measles and enhanced respiratory syncytial virus disease (ERD) made simple. Pediatr. Res. 62, 111–115 (2007).

11 Sridhar, S. et al. Effects of dengue serostatus on dengue vaccine safety and efficacy. N. Engl. J. Med. 379, 327–340 (2018

12 Vennema, H. et al. Early Death after feline infectious peritonitis virus challenge due to recombinant vaccinia virus immunisation. J. Virol. 64,1407–1409 (1990).

13 Hohdatsu, T., Nakamura, M., Ishizuka, Y., Yamada, H. Koyama, H. A study on the mechanism of antibody-dependent enhancement of feline infectious peritonitis virus infection in feline macrophages by monoclonal antibodies. Arch. Virol. 120, 207–217 (1991).

14 Communiqué de l’Académie du 11 janvier 2021 : Élargir le délai entre les deux injections de vaccin contre la Covid-19 : quels risques pour quels avantages ?

La source originale de cet article est Mondialisation.ca

Copyright © Gérard Delépine, Mondialisation.ca, 2021

Mondialisation - Centre de Recherche sur la Mondialisationwww.mondialisation.ca

 

 

 

4°)-Nicole Délépine : "Vaccins anti covid expérimentaux : essais thérapeutiques déjà responsables de 2500 décès en UE", du 05 mars 2021 Nouveau monde

Site Nouveau monde :

Il paraît que des gens font la queue pour se faire vacciner après avoir fait la queue pour pratiquer un test PCR (non fiable et poursuivi en justice) [1] [2] [3], comme, paraît-il, les personnes juives firent la queue pour récupérer l’étoile jaune et se faire lister. Pourquoi l’homme se précipite-t-il au-devant des catastrophes ? Quel est cet instinct grégaire que nous évoquions récemment[4] pour tenter de comprendre, au-delà de la perversion sadique du pouvoir, qui amène un grand nombre d’entre nous à obéir, voire à aller au-devant du danger.

Le passeport sanitaire, une menace peu crédible pour l’instant

La menace du passeport sanitaire semble précipiter de nombreux réticents vers l’acceptation du vaccin pour pouvoir « voyager », etc. Mais nous n’en sommes pas là, le pouvoir teste nos réactions. Et de toute façon, il n’a pas résolu les problèmes d’approvisionnement, d’efficacité et sera bien obligé, à plus ou moins moyen terme, de stopper ces vaccins géniques et autres dont le nombre de décès et d’ accidents précoces dépasse toutes les craintes. Et c’est sans compter sur les décès possibles à moyen terme dans quelques mois qu’annoncent des généticiens spécialistes des virus ARN.[5]

Dans l’immédiat, le problème du passeport vaccinal ne se pose qu’en théorie. Mais soulignons l’importance de ne pas céder à la panique, à la pression des amis, des généralistes, de la pub à la télévision ou sur les panneaux publicitaires (illégaux pour ce médicament remboursé). Ne pas aller vous jeter dans la gueule du loup et en croyant sauver votre peau et en vous exposant aux effets secondaires et parfois la mort surtout chez les plus âgés fragiles et en particulier les centenaires. D’autant que tant qu’on sera officiellement en démocratie, il sera bien difficile au pouvoir d’imposer une obligation pour un médicament en essai thérapeutique. Ils menaceront, mais avant d’avouer ressembler à Mengele et aux autres médecins nazis, il y a une petite marge pour que nous tous réagissions [6] [7]

Attention à nos aînés, ne les précipitons pas vers le tombeau

Chacun, même un petit enfant peut sentir que son arrière – arrière-grand-mère est fragile, même si elle va bien. Quelle idée de vacciner tous les doyens de département malgré l’alerte internationale lancée par l’agence sanitaire norvégienne ! Une course à la mort qui a déjà éliminé les doyens de nombreux départements comme Camille Lehoux, doyen des Bretons[8], Marie-Claudine Fourrier doyenne de Saône-et-Loire[9]?

Essai phase 3 des vaccins utilisés en France [10]

Cette thérapie génique et les autres vaccins mis sur le marché sur AMM conditionnelle (c’est-à-dire sans résultats des essais thérapeutiques habituellement exigés) sont donc en cours d’essai de phase 3 ; ils entraînent des effets secondaires précoces qui devraient dissuader les plus demandeurs. S’ils ne le savent pas. Informez-les.

En France, tout va bien dans le meilleur des mondes. En 1938, on croyait trouver un arrangement avec Hitler. Le 6 mai 1986, un communiqué du ministère de l’Agriculture affirmait : « le territoire français », en raison de son éloignement, a été totalement épargné par les retombées de radionucléides consécutives à l’accident de Tchernobyl ». D’après l’agence du médicament, le Vioxx qui a fait plus de 30000 morts aux USA n’aurait tué personne chez nous. Ainsi va la France de déni en négation et en chute libre. (Une des seules choses qui reste libre aujourd’hui.)

En France, il est difficile d’avoir une idée exacte des complications des médicaments et encore plus des vaccins, car l’ANSM agence du médicament tarde à retenir comme liés aux vaccins beaucoup d’incidents. Restent les articles de journaux [11] [12] [13] qui informent sur tel ou tel hôpital qui stoppe ou étale la vaccination de son personnel, car les services sont désorganisés quand 25 à 50 % du personnel vacciné est au tapis, en arrêt de travail. Informations confirmées par l’agence du médicament qui a recommandé de vacciner « de façon échelonnée le personnel d’un même service ». Certes, le gouvernement clame qu’il ne s’agit que de troubles transitoires et pas graves, mais avouez que ce phénomène en soi est déjà très inhabituel et dissuasif.

Des témoignages sur les réseaux sociaux de telle aide-soignante en EHPAD, établissement que le covid avait épargné et qui a perdu 4 résidents dans les cinq jours suivant le vaccin. Pas de chance, ils étaient vieux et fragiles, ce qui est vrai, mais ils étaient vivants et en forme. Elle se dit anéantie comme de nombreuses autres sur tweeter ou FB.

Hasard ou nécessité ? Pour qui ?

Informations de l’Agence européenne Eudravigilance.

Statistiques officielles vérifiables par tous

Réveillez-vous : le ministre a osé interdire l’usage de la chloroquine utilisé depuis 70 ans sans prescription, et fait traîner l’accord pour l’ivermectine antiparasitaire complètement anodin, mais accepte de poursuivre une campagne de vaccination expérimentale, alors que l’UE aux dires même de son agence avoue déjà 2500 morts reconnus en lien avec le vaccin.

L’hystérie collective si bien créée et entretenue par le gouvernement et la censure dans les médias des opposants à sa politique depuis un an peut seule expliquer la sidération ambiante qui empêche d’hurler tout un chacun pour que stoppe cette expérimentation à grande échelle, manifestement un échec.

Presque 2500 morts officiels et le silence médiatique et politique. Pas d’infos dans les conférences de presse du Premier ministre ou d’O. Véran…

En tous cas, prudence !

Si vous souhaitez vraiment vous faire vacciner, assurez-vous ne pas être malade, de ne pas avoir eu le covid récemment et restez en quarantaine avant la deuxième injection.

La vaccination est un acte médical qui suppose de nombreuses précautions, interrogatoire, examen clinique qui passent en pertes et profits quand on rend cet acte banal et en n’avertissant pas des personnes mises en danger. La vaccination par des non-médecins prônée pour ce week-end de mars par le gouvernement montre que ce qu’est l’acte médical dont la vaccination est un exemple oublié par les dirigeants, mais aussi par ceux qui vont accepter la piqûre sans examen clinique ni entretien. La médecine en agonie.

Le modèle américain de la santé a failli, avant la crise du covid l’espérance de vie (77,8 ans) y est inférieure à celle de Cuba (79.92 ans), et comparable à celle de l’Algérie (77,2) …

La toute-puissance de Big Pharma, la disparition des médecins qui soignent, les études randomisées à la place de traitements connus actifs à trois sous, tout cela se paiera en millions d’années de vie perdues.

Risquer de modifier l’ADN des générations futures

ne pose apparemment pas de problème éthique ni moral aux militants du climat … Comment peuvent-ils être plus intéressés par la santé de la planète que par celle de l’espèce humaine ? Personne ne sait ce que pourraient être les modifications génétiques transgénérationnelles et on ose nous faire la leçon sur le pétrole tout en consommant le lithium extrait par des enfants pour nos voitures électriques.

Il faut espérer que la folie vaccinale cesse avant qu’une trop grande partie de la population ait reçu cette thérapie, pour que l’impact générationnel reste limité. Informons un maximum. C’est là notre seule arme contre ce désastre annoncé.

Les décès liés au vaccin, mais aussi les effets secondaires

Pour beaucoup, les effets secondaires seraient comparables à la maladie, nommés covid vaccinal.
L’agence européenne centralise les effets secondaires jugés suffisamment graves pour être remontés. À ce jour nous sommes à près de 2500 décès et 100 000 évènements pour toute l’UE. http://www.adrreports.eu/fr/index.html

Le plus dangereux, mais également le plus utilisé, serait le vaccin de Pfizer–BioNTech (Tozinaméran nom de code BNT162b2, vendu sous la marque Comirnaty) avec 78000 évènements et 2000 décès au 27/2/2021.

Astra Zeneca (CHADOX1 NCOV-19) fait une arrivée tonitruante avec 13983 évènements et plus de 200 décès et va être imposé (si le personnel est soumis) aux soignants de l’Est alors que refusé par l’Afrique du Sud …

Moderna (CX-024414) fait son entrée dans la liste avec 3,266 évènements graves au 27/02/2021.

Rappelons à tous les futurs vaccinés qu’ils sont libres d’être cobayes, mais que ces vaccins sont en phase d’essai thérapeutique et que l’obligation est un leurre qui ne pourra résister aux nombreux avocats qui se penchent en France et à l’étranger sur cette thérapie génique expérimentale. Nous ne sommes pas encore au temps de Mengele et des médecins nazis. Faisons le nécessaire tous ensemble pour ne pas en arriver là.

[*] Pédiatre, cancérologue, ancienne chef de service de cancérologie pédiatrique à l’hôpital R Poincaré Garches APHP France

[1] COVID-19 : RT-PCR ou comment enfumer toute l’humanité. | Mondialisation — Centre de Recherche sur la Mondialisation[]

[2] « Le test PCR va au tribunal » : au Portugal, mais aussi en Allemagne et dans de nombreux pays (francesoir.fr) []

[3] Procédures internationales en cours sur le TEST PCR contre fabricants et politiques (nicoledelepine.fr) []

[4] Sortir de l’instinct grégaire, N delepine, Nouveau-monde.ca[]

[5] Faire un #COVID vaccinal n’est pas une bonne chose ! 100 000 évènements dont 2500 décès en Europe | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE (pgibertie.com) []

[6] https://docteur.nicoledelepine.fr/vaccins-obligatoires-et-ethique-medicale-quest-devenue-la-reference-au-code-de-nuremberg-dans-la-loi-soumise-au-parlement-en-novembre-2017/[]

[7] https://michelledastier.com/opposer-le-code-de-nuremberg-a-lobligation-vaccinale/[]

[8] https://www.breizh-info.com/2021/02/04/158476/necrologie-le-doyen-de-la-bretagne-sest-eteint-4-jours-apres-setre-fait-vacciner-contre-le-covid-19/[]

[9] https://www.lejsl.com/societe/2021/02/03/a-110-ans-la-doyenne-de-la-saone-et-loire-nous-a-quittes#[]

[10] https://www.mondialisation.ca/insuffisances-methodologiques-des-essais-des-vaccins-anti-covid-19/5653363[]

[11] La presse de la Manche Covid-19. Dans la Manche, des soignants malades après l’injection du vaccin Astra Zeneca 11 février 2021[]

[12] La dépêche Covid-19 : des soignants bretons victimes de nombreux effets secondaires après le vaccin Astra Zeneca 12 février 2021[]

[13] BFM Covid-19 : face aux effets secondaires, le vaccin Astra Zeneca très critiqué par les soignants 17/2/2021[]

ADN Censure Covid-19 Crise Médias Réseaux sociaux Santé Test PCR Vaccins

 


Votre réaction?

17
LOVED
0
LOL
0
FUNNY
0
PURE
0
AW
0
BAD!
1
OMG!
0
EEW
1
ANGRY
0 Commentaires