FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Campagne de dons

Amis lecteurs de Médiazone, vous qui nous lisez, qui nous appréciez et diffusez nos articles et les informations que nous publions, vous qui êtes attachés à la liberté et à la vérité, vous avec qui nous partageons les mêmes combats, vous qui nous encouragez chaque jour à continuer la lutte contre les médias de la propagande et de la désinformation, nous avons besoin de vous pour faire grandir ZOneFR et son espace Médiazone. En participant même un peu, vous permettrez au seul réseau social francophone existant, d'être l'alternative aux réseaux américains qui étouffent la parole libre et la censurent massivement. Nous comptons sur votre soutien. Merci.

Je participe

Le bobard du "vivre ensemble"

Le bobard du "vivre ensemble" nous fait oublier que les "zélites" nous ont confinés pour nous briser !

Publié il y a  3,785 Vues Actualisé il y a 8 mois

Le bobard du "vivre ensemble" nous fait oublier que les "zélites" nous ont confinés pour nous briser !

1°)- Isabelle Bolvin : "Le « Vivre ensemble » a été inventé par ceux qui vivent entre eux .

Le « Vivre ensemble » c'est pour les pauvres.

2°)-Brigitte Bouzonnie : Le "vivre ensemble" est un bobard, une grande hypocrisie forgée par les "Zélites" françaises. Le "vivre ensemble" fait partie de ces figures de rhétorique obligées dans les discours de fin d'année. Devant le sapin de Noël. L'espace d'un instant, on fait croire au menu Peuple rassemblé que nous sommes, qu'il existe un "nous social".. Une collectivité soudée, tendue vers un avenir commun. "Radieux", comme on disait du temps de l'URSS...

2.1°)- Le "vivre ensemble" en temps de chômage de masse :

Le "vivre ensemble" a été généré paradoxalement par une culture libérale menteuse. Cynique. Ultra individualiste. Popularisé par les idéologues aux ordres de Mitterrand, Sarkosy, Hollande et Macron. Dans un moment (1980-2020) : où, précisément chaque femme, chaque homme au chômage voyait se rompre son dernier lien social avec la société, à cause du chômage de masse : L'EMPLOI.

Terminus : tout le monde descend. Et là, poignée de miraculés mise à part, personne n'en revient.

Le "vivre ensemble" fut donc un paravent misérable, feuille de vigne mensongère, afin d'occulter,d'abord la fermeture des grands fiefs industriels du Nord et de l'Est de la France par un certain Fabius. Puis la casse ou la délocalisation d'un million d'emplois français, rien que dans le secteur industriel.

Ensuite, le génocide silencieux, quand les gouvernements libéraux ont laissé filer sciemment, volontairement la courbe du chômage et de la pauvreté. Entre 1975 et 2021. Afin de priver de toute vie décente le Peuple français : 1 million de chômeurs en 1980. 2 millions en 1988. 3 millions en 1997. 6 millions aujourd'hui, selon les chiffres de la DARES, 9 millions selon mes calculs.

Il ne reste plus que le silence.

Après toutes les longues semaines d'isolement, à vivre cloitré (e). Après tout ce temps, il n'y a plus que le silence. Après un jour se silence, un autre jour de silence. Son empire grandissait sous nos yeux, pareil à un arbre géant dans notre tête : incliné(e) sur notre propre défaite. Nous restons soumis pieds et poings liés à son pouvoir d'emprisonnement immense.

Tous les jours, on attendait avec impatience 9 heures, l'heure d'ouverture du supermarché : rien que pour le plaisir inouï de voir des bobine, et encore des bobines; Des mémères acheter leur rouleau de Sopalin et leur gaufrettes à la framboise.

La petite mémé racontant comment deux gamines s'étaient jetées sur elle, pour lui piquer son porte-monnaie. L'avait jetée par terre. Et comment l'homme du service d'ordre "un Monsieur très gentil" les avait mises en fuite...Tellement on se prenait de fouet le mur de la solitude, celui où on se cogne, où on saigne; où on crève de froid.

 Comme dit très bien Jacques Généreux : chaque être humain a une double aspiration fondamentale : "être soi même", "être avec" (cf "La Dissociété", édition du Seuil, 1986).

"Depuis 40 ans de libéralisme, nous vivons une mutation anthropologique déjà bien avancée, qui peut, en une ou deux générations, faire basculer les sociétés développés dans l'inhumanité de "dissociétés", peuplées d'individus dressés les uns contre les autres" (sic)

Le "vivre ensemble" fait partie de ces consolations à deux balles, afin de dissimuler que la société est devenue un champ de bataille. Inexpugnable. Où, pour survivre seulement, il faut plus de courage et de dévouement, qu'il n'en a fallu aux russes contre la Wermacht, pour libérer leur pays. Mettre fin à la seconde guerre mondiale à l'Est.

Où seul l'individu conquérant, disposant d'argent, diplômes, carnets d'adresses. Amoral, comme disait le psychanalyse Eugène Enriquez, qui les a bien connus sur son divan. Seul notre individu agressif.a une chance d'avoir une place au soleil. Vie arrogante, facile, conquise en reléguant dans la misère de masse, les plus démunis en argent et en relations sociales.

Mais hélas, comme dit si bien l'adage : "tombé très bas, on peut toujours tomber plus bas" !

22.°)- Le "vivre ensemble" au bout d'un an de confinement :

 Mais aujourd'hui début 2021, d'aucun a encore le toupet infernal de broder sur le "vivre ensemble" : au bout d'un an de confinements et de couvre feu : mars 2020-février 2021.

Je me souviens de cette petite vidéo réalisée par une facebookienne pendant le premier confinement, qu'elle avait intitulée : "la seule chose que j'ai faite aujourd'hui" : On l'a voyait se mettre du mascara, porter une belle robe patineuse et des talons hauts. Puis porter lentement sa poubelle au local à poubelles. Son clip avait eu beaucoup de succès et de commentaires, où on pouvait lire : 'moi c'est exactement pareil !"(sic).

Aussi, pendant le premier conifnement, j'ai beaucoup pensé à une nouvelle de Serge Brussolo. Dans un pays inconnu dirigé par on ne sait qui, il y a un faux exode. Tous les habitants sont obligés de quitter leur maison, partir sur les routes. Mais attention, pas de valises difformes, ni de cage à oiseau siur le porte-bagage de la bicyclette comme pendant l'exode en France de 1940. Chaque personne portait une valise règlementaire. La même d'ailleurs, aux mesures identiques préalablement déterminées. A l'intérieur, il ne doit y avoir que deux sous-vêtements de coton blanc, les mêmes d'ailleurs pour tout le monde. Et rien d'autre.

Arrive un homme qui marche précipitamment, pas au rythme imposé par la dictature. Il rêve que dans sa valise, il y a des fanfreluches.de dentelle extraordinaire, aux couleurs vives, en infraction avec les ordres du pouvoir. L'homme se met à courir. Un soldat tire et le tue. Il tombe dans le fossé. Sa valise s'ouvre : elle est vide...!

Je me suis bien gardée de raconter cette histoire, afin de ne pas donner de mauvaise idée à ce psychopathe de Macron, heureusement sans grande imagination perverse : il aurait été capable de nous imposer un faux exode, comme dans la nouvelle de Brussolo....

Autant de ruptures avec l'aspiration à "être avec": mais à une échelle XXL, que personne, y compris les penseurs les plus pessimistes, n'avait seulement pu envisager.

Résultat : 15 millions de français ont fait une dépression en 2020 (chiffres Santé Publiques), notamment les plus jeunes, dont hélas, le nombre de suicides a été multiplié par deux.

Comme dit Chomsky dans son dernier livre : "ils nous gardent isolés pour nous briser"(sic).(1)

 Toute ta vie, tu vomiras ce génocide silencieux : chômage et confinement. Tu le vomiras à la face de Dieu et de la Classe dirigeante, qui a osé tenté sur toi cette triste expérience.

La mise à mort sociale et psychologique du Peuple français. Mais cela, personne ne moufte. Comme dit Dominique Wolf : "les seuls qui ont bougé et compris dans leur chair ce qui était en train de s'abattre sur eux, ce fut les gilets jaunes, et avant le coup du covid !

Macron est un méchant homme. En 2018 et 2019, courageusement, chaque samedi, des femmes et des hommes sont descendus dans la rue, afin de demander des fins de mois meilleures. Pour toute "réponse" de la Macronie, non seulement, ils ont été traités, amochés, éborgnés, comme les métropoles traitaient jadis leurs peuples colonisés. Avant d'être  confinés, isolés, brisés comme des prisonniers dangereux. Mais surtout, leur question économique vitale (vivre décemment) a été cyniquement mise à la poubelle de la grande Histoire...!

Naturellement, le "vivre ensemble" est possible ! Comme  écrit Christophe Dubois : "Ce sont nos gouvernants qui nous divisent (pour mieux régner ?) : masque, vaccin, classe sociale etc... Tous les sujets lancés dans le faux débat public sont fait pour diviser"(sic).

 Sur ce point, je suis tout à fait d'accord ! La preuve, c'est que nous avons rédigé un programme du rassemblement "Pouvoir au Peuple"(2), où nous proposons à chacun une vie décente et joyeuse. Mais, dans le système libéral produisant mécaniquement une solitude de masse, le "vivre ensemble" est une vaste foutaise !

RESISTANCE !

(1°)-: Ils n'avaient pas prévu l'importance des réseaux sociaux, surtout pendant le premier confinement strict de mars- mai 2020. Beaucoup de femmes et d'hommes ont "tenu", grâce aux réseaux sociaux. Aux Etats Unis, ils ont également joué un rôle très important, y compris chez les classes supérieures : comme j'ai pu le lire un jour dans un journal : un témoignage d'une journaliste à succès.

2°)-Le Rassemblement "le Peuple d'abord" regroupe le PRCF, le PARDEM, le CNSJS, Les Insoumis Démocrates, Les Franchement Insoumis, le courant interne/externe à la FI : "Rupture, Pouvoir aux insoumis". Il a pour porte-parole soit Jacques Généreux ou Jacques Sapir ou Jacques Cotta.

Macron est une machine à désorienter les consciences. il faut un programme clair, pour servir de "boussole" aux gens désorientés, sidérés, cassés psychologiquement par le macronisme et les confinements successifs.

Concrètement, nous proposons un programme en 30 points visant à offrir une vie décente et heureuse pour chacun. Il se décline en thèmes essentiels ; International, Constitution, Economie. Social. Médecine..

 

 

"Il n'y a plus que le silence" (extrait de mon e-book "L'emploi, l'emploi, l'emploi", édition du Seuil, 2014).

Dans ce texte, je raconte mes journées sans emploi sous les années Sarkosy.

Il N'Y A PLUS QUE LE SILENCE" (extrait de mon e-book "L'emploi, l'emploi, l'emploi", édition du Seuil, 2014).

Dans ce texte, je raconte mes journées sans emploi sous les années Sarkosy.

Il ne reste plus que le silence.

Après toutes les longues semaines d'isolement, à vivre cloitré (e). Après tout ce temps, il n'y a plus que le silence. Après un jour de silence, un autre jour de silence. Son empire grandissait sous nos yeux, pareil à un arbre géant dans notre tête : incliné(e) sur notre propre défaite. Nous restons soumis pieds et poings liés à son pouvoir d'emprisonnement immense.

Tous les jours, on attendait avec impatience 9 heures, l'heure d'ouverture du supermarché : rien que pour le plaisir inouï de voir des bobines, et encore des bobines; Des mémères acheter leur rouleau de Sopalin et leurs gaufrettes à la framboise.

La petite mémé racontant comment deux gamines s'étaient jetées sur elle, pour lui piquer son porte-monnaie. L'avait jetée par terre. Et comment l'homme du service d'ordre "un Monsieur très gentil" les avait mises en fuite...Tellement on se prenait de fouet le mur de la solitude, celui où on se cogne, où on saigne ; où on crève de froid.

Pourtant, hier encore, rien ne laissait penser à une fin prochaine de cette vie, pareille à un mauvais rêve. Le peuple, mort de fatigue ou de désoeuvrement, fort ou inerte, vivait toujours les mêmes choses. S'entendait promettre du Pouvoir en place les mêmes mensonges couleur jaune canari. Babioles qui, bien sûr, n'arrivaient jamais.

Une rumeur montait du troupeau, qui attendait on ne sait quoi dans cette vie immobile. Ce présent perpétuel de l'ordre libéral glacé, qui semblait avoir l'éternité devant lui..

Où en fait d'avenir "radieux", les pauvres avaient pour seul espoir un rab de libéralisme supplémentaire : comme on a un rab de frites à la cantine le vendredi.

La mer montait inexorablement, assiégeant le pays de toute part. Le pas du malheur avançait lentement, continûment, dans son tempo interminable, au même rythme que la marée montante. Il nous regardait la nuit les yeux grands ouverts. Le temps de la peine poursuivait son cours inexorable. Pareil à lui-même, produisant chaque jour la même vie plate, artificielle, sous emballage plastique, qui n'avait plus le goût d'autrefois, de la rouge pomme à couteau, dont parle René-Guy Cadou dans ses poèmes..

Une vie que recouvrait une gifle froide de silence, le même sentiment de vivre sur une banquise de silence, ressentie par ceux, qui, par manque d'emploi et d'argent, sont obligés de passer leur journées cloîtrées chez eux.

Pourtant, autant par épuisement général que par incrédulité, sur l'inutilité profonde d'une telle démarche, plus personne ne voulait plus mettre un pied devant l'autre. S'enfoncer dans la forêt de la misère. Traverser les déserts arides de la vie austéritaire, répétée d'année en année. Recevoir dans la poitrine les fils de fers à haute tension du souffrir...

 

Poème de René-Guy Cadou : "Automne", célébrant le monde d'avant....

Image

PROGRAMME RASSEMBLEMENT "POUVOIR AU PEUPLE" !

Le Rassemblement "le Peuple d'abord" regroupe le PRCF, le PARDEM, le CNSJS, Les Insoumis Démocrates, Les Franchement Insoumis, le courant interne/externe à la FI : "Rupture, Pouvoir aux insoumis". Il collabore avec le mouvement souverainiste créé par Alain Bénajam et "Génération Frexit" regroupant des ex adhérents de l'UPR.

Il a pour porte-parole Jacques Généreux ou Jacques Sapir ou Jacques Cotta.

Macron est une machine à désorienter les consciences. il faut un programme clair, pour servir de "boussole" aux gens désorientés, sidérés, cassés psychologiquement par le macronisme et les confinements successifs.

Concrètement, nous proposons un programme en 28 points sur les thèmes essentiels ; international, Constitution, économique, social, médecine.

Le projet du Rassemblement "Le Peuple d'abord" s'adresse aux classes populaires, aux petites classes moyennes, afin qu'ils se rassemblent autour d'une possibilité de vie nouvelle : notre projet du Rassemblement

(Al Capone : "le capitalisme est le racket légitime organisé par la Classe dominante"(sic))

INTERNATIONAL :

1°)- Référendum sur une sortie unilatérale de la zone euro sans condition. Sortie de l'OTAN, FMI, OMC, Shengen.

2°)--Rétablissement du contrôle des changes :

3°)-Pour un protectionnisme solidaire.

CONSTITUTION :

4°)- RIC en toutes matières. Convoquer un référendum sur la base de l'article 11 de la Constitution, pour engager un processus constituant.

5°)-Fin du mille-feuilles administratif : retour à des communes, départements, régions, authentiques.

6°)- Le Pouvoir à la base, qui décidera collectivement des choix de production et de consommation.

7°)- Faire de la laïcité la pierre angulaire de la société française.

8°)- Suppression de tous les Parlementaires (députés et sénateurs), au profit du Pouvoir à la base.

9°)- Suppression de toutes les rémunérations des Maires des grandes villes et de leur équipe interminable, onéreuse et inutile. Les nouveaux maires seront rémunérés sur la base de 120% du SMIC maximum.

10°)- Suppression immédiate du dispositif de financement de la vie politique, moyen d'engraisser les députés et sénateurs sur la manne de l'argent public.

Et surtout moyen pour Macron de faire chanter tel ou tel groupe parlementaire à l'Assemblée ou au Sénat, de façon à ce qu'il vote les réformes antisociales (casse du code du travail, réforme des retraites) voulues par ses mandants, le grand Capital (Rothschild, Soros, etc.) !

ECONOMIE

11°)- Nationalisation des banques, assurances, des grands moyens de production, transports et Telecom, et des laboratoires médicaux.

12°)-Pouvoir redonné à la Banque de France de battre monnaie. Abrogation de la loi Rothshild 1973. Annulation de la dette de la France, après négociation avec les autres pays afin d'annuler toutes les dettes mondiales.

13°)-Fermeture de la Bourse.

14°)-Restauration de tous nos services publics. Réforme profonde de l'Hôpital.

15)°) -réforme fiscale redistributive; A la dernière tranche, l'Etat prend tout.

16°)- Suppression des niches fiscales et sociales : 160 milliards donnés chaque année aux grandes entreprises.

SOCIAL :

17°)- augmentation générale des salaires, pensions et allocations, surtout pour les classes populaires et les petites classes moyennes;

18°)- annulation immédiate de toutes les régressions sociales : restauration dans un premier temps du code du travail, des DP et CE, des CHSCT. Puis, rédaction d'un nouveau code du travail plus favorable aux salariés. Pouvoir donné au CE de contrecarrer un plan social de licenciement de l'employeur.

19°)-Retour à la retraite à 60 ans.

20°) plafonnement des salaires avec écart de 1 à 5 la rémunération minimale étant de 1500€ net. Ecart des revenus de 1 à 10.

21°) rétablissement d'une véritable égalité femmes -hommes tant en matière salariale que de gouvernance.

22°)-Retour au plein emploi et lutte contre la pauvreté. Création de 2 millions d'emplois dans le secteur associatif.

23°)-Plan de relance économique d'un montant de 300 milliards d'euros pour initier des activités socialement utiles tant dans le secteur marchand que dans le secteur non marchand. Et augmenter les salaires de façon substantielle.

MEDECINE :

RETOUR A UNE POLITIQUE SANITAIRE HUMANISTE POUR TOUS !

24°)-Sur le plan sanitaire, remettre la chloroquine en vente libre. Soigner toutes les femmes et les hommes de notre pays atteints du Covid par des antibiotiques, et le cas échéant, de la chloroquine.

25°)-Afin de prévenir l'infection au Covid, afin de renforcer le système immunitaire : inviter tous les français à prendre à titre préventif, des compléments alimentaires : Vitamine C (ou kiwis, clémentines), Vitamine D, Zinc, Ravintsara. Eucalyptus.

26°)-Arrêter immédiatement le confinement.

27°)-Nommer Didier Raoult Ministre de la Santé.

28°)-Réformer l'Hôpital, notamment en recrutant des dizaines de milliers de médecins, infirmières, aide-soignantes. Décider une augmentation substantielle du traitement du personnel hospitalier.

29°)-Supprimer les ARS.

30°)-Nationaliser les laboratoires médicaux.

RESISTANCE !

PS : 1°)-Raoult est un très grand infectiologue, reconnu par ses pairs. En 2009, pour soigner le H1N1, sur une page médicale interne, il a recommandé de prendre un produit dont j'ai oublié le nom. Résultat : tous les médecins généralistes se sont jetés dessus. Rupture d'approvisionnement !

Raoult défend la médecine humaniste consistant à soigner TOUS LES MALADES : pas seulement les moins de 50 ans comme la médecine libérale cynique le fait depuis une sale idée de Thatcher.

2°)-La nationalisation des laboratoires qui ont failli, est logique : en 1945, on a nationalisé les banques, à cause de leur collaboration avec Hitler. Les communistes, le MRP et radicaux réclamaient une nationalisation large.

Même le Général de Gaulle était d'accord, et a dit : "il faut une nationalisation du système bancaire, afin de contrer l'influence des banques, ASSEZ PUISSANTES POUR FAIRE ECHEC A L'INTERET GENERAL" (sic) ( citation trouvée dans un article de Martine Orange)

Aujourd'hui, ce sont les labos qui font échec à l'intérêt général et à la santé publique de 68 millions de français avec leurs faux médicaments : le Remdesivir, hors de prix. Et un vaccin, mis en vente à la va-vite, qui va modifier génétiquement la personne vaccinée. Soit un saut à l'élastique dans l'inconnu, dont personne ne mesure les conséquences. Et encore, le saut à l'élastique, c'est plus sûr 

"Regarde à quoi ressemble la France !"

Image

Pour remonter le moral des français, Jean Castex se transforme en tournesol (Le Gorafi)

Image


Votre réaction?

11
LOVED
0
LOL
0
FUNNY
0
PURE
0
AW
2
BAD!
0
OMG!
0
EEW
2
ANGRY
1 Commentaires

Billy Brent
Billy Brent

Les maux de la France sont causés par le "vivre ensemble" ? Ce texte est un discours xénophoe tenu par les sympathisants de l'extrème droite ! Vous déshonorez cette plateforme qui vous a fait confiance de vous exprimer ici ...

Répondre