FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Campagne de dons

Amis lecteurs de Médiazone, vous qui nous lisez, qui nous appréciez et diffusez nos articles et les informations que nous publions, vous qui êtes attachés à la liberté et à la vérité, vous avec qui nous partageons les mêmes combats, vous qui nous encouragez chaque jour à continuer la lutte contre les médias de la propagande et de la désinformation, nous avons besoin de vous pour faire grandir ZOneFR et son espace Médiazone. En participant même un peu, vous permettrez au seul réseau social francophone existant, d'être l'alternative aux réseaux américains qui étouffent la parole libre et la censurent massivement. Nous comptons sur votre soutien. Merci.

Je participe

Les Antivax : parias, dangers publics, brebis galeuses ?

La vaccination n'a pas pour but de combattre le Covid mais de générer des milliards de chiffre d'affaires et de bénéfices dont les politiciens et les médias sont nourris par ricochet, par ruissellement. Des liens malsains qui font davantage penser à une association de malfaiteurs qu'à des bienfaiteurs de l'humanité. Ouvrons les yeux...

Publié il y a  2,027 Vues Actualisé il y a 1 mois

On ne va pas tourner autour du pot. Notre pays est à deux doigts de l'insurrection et tous les indicateurs le montrent.

D'abord, une perte totale de confiance vis à vis de ce pouvoir qui ne respecte même plus ses propres lois. La démocratie de théâtre montre son vrai visage, l'Etat de droit n'existe pas, toutes nos libertés sont bafouées au nom d'un virus dont on ne meurt que si l'on se fait vacciner. Le Président ment, les ministres mentent, les médias mentent, les médecins corrompus mentent. C'est la fin d'un Système qui pourrit par la tête et qui voudrait entraîner dans sa chute, le désordre, la violence et le chaos.

Le raz de marée tant esperé par Attali avant 2022 qui permettrait aux mêmes de garder les rènes du pays. Mais changer les domestiques sans virer les maîtres aurait-il un sens ? D'autant que ceux que notre Raspoutine veut mettre à la place de cette classe politique corrompue et vomie par les citoyens, ne seront ni meilleurs ni plus honnêtes mais probablement plus cruels encore, gérant le peuple de France avec une baguette de fer comme un troupeau de moutons.

Tout est fait pour pousser les Français à bout. Chaque semaine, ils testent notre patience, notre degré de soumission et notre résilience. Chaque semaine, le curseur de l'inacceptable, de l'intolérable, de l'insupportable est hissé au niveau supérieur comme s'il s'agissait de rendre les gens fous pour les obliger à réagir.

Alors commençons par le Covid. Le gouvernement fait durer le plaisir alors que nous savons que leur fausse pandémie est terminée. Dans de nombreux pays européens le Covid fait déjà partie du passé. Pourtant chez nous, on nous parle de variants Delta, décrits comme extrêmement contagieux mais oubliant de préciser qu'ils sont moins dangereux que le Covid lui-même.

On continue à entretenir la psychose parce qu'avec 23,5% de double-vaccinés, la campagne de vaccination est un échec total. Les Français n'ont pas confiance et ils ont raison car quand on examine les chiffres des morts, 40 fois plus importants depuis le début de ces injections, quand on constate les effets secondaires dramatiques qui vont des thromboses, en passant par les AVC et les paralysies faciales, il est normal de s'inquiéter et d'hésiter.

Quand en plus on constate que les personnels hospitaliers, médecins, infirmiers, infirmières refusent de se faire inoculer ce produit expérimental et déconseillent fortement aux candidats à la vaccination de prendre ce risque, on comprend pourquoi le gouvernement veut rendre le vaccin obligatoire pour les soignants. A défaut de convaincre, ce pouvoir veut contraindre.

Puis, aucun média n'explique que les compagnies d'assurances ne veulent plus assurer les vaccinés. Et pourtant, ce simple fait devrait permettre de mettre un terme à cette abjecte campagne de propagande vaccinale car les assureurs expliquent qu'en cas d'effets secondaires ou même de décès, ils ne verseront pas l'assurance vie. En effet, la vaccination n'étant pas obligatoire, la personne qui se fait vacciner le fait à ses risques et périls et les assureurs considèrent que si l'assuré meurt, cela est considéré comme un acte de suicide volontaire !

Si les compagnies d'assurances sont si méfiantes pourquoi devrions-nous pécher par excès de confiance et croire ce que nous racontent le gouvernement et les médias corrompus et achetés par les labos pharmaceutiques ?

Combien d'entre nous savent que les labos versent aux médias près de 6 milliards d'euros par an ? Imagine-t-on ces médias mordre la main de celui qui les nourrit ?

Combien d'entre nous savent que les labos pharmaceutiques sont les principaux financiers des campagnes électorales des politiciens partout en Europe ? Si l'on comprend ça, on comprend tout le reste.

La vaccination n'a pas pour but de combattre le Covid mais de générer des milliards de chiffre d'affaires et de bénéfices dont les politiciens et les médias sont nourris par ricochet, par ruissellement. Des liens malsains qui font davantage penser à une association de malfaiteurs qu'à des bienfaiteurs de l'humanité. Ouvrons les yeux...

Alors comme les résultats actuels ne sont pas à la hauteur des objectifs fixés, cette association de malfaiteurs a décidé de dramatiser la situation avec les variants Delta, en alimentant avec talent la peur dans les populations. Et puisque cela ne suffit pas, tous ceux qui se refusent à servir de cobayes - et l'on parle quand même de 76,5% des Français, - sont désormais stigmatisés, insultés, menacés et vilipendés par des faux journalistes comme cet enragé d'Emmanuel Lechypre qui veut faire passer les non-vaccinés pour des parias, des dangers publics qu'il veut aller chercher "avec les dents" pour nous vacciner de force.

A ce fou furieux s'ajoutent l'économiste Thomas Porcher - dont on ignorait sa reconversion dans l'immunologie et la virologie - qui propose de rendre la vie difficile à tous ceux qui refusent de se faire vacciner, et puis l'hystérique  manipulatrice Appoline de Malherbe déguisée en journaliste, qui traite les 76,5% de Français récalcitrants de "brebis galeuses". Chaque jour le curseur de l'insulte est mis un peu plus haut...

C'est à croire qu'une campagne de communication agressive a été déclenchée pour inciter tous ceux qui doutent et se méfient, à rentrer dans le rang pour permettre aux labos d'atteindre leurs objectifs financiers, sans jamais se préoccuper des conséquences sur la santé des gens, après s'être fait garantir une scandaleuse impunité.

Mais dans quel monde on vit là ?

Allons-nous supporter encore longtemps ce gouvernement criminel responsable de la mort de milliers d'anciens dans les EHPAD ? Allons-nous supporter encore longtemps leurs mensonges, leur double jeu, leurs mesures liberticides, leurs confinements, leurs déconfinements, leurs reconfinements, leurs couvre feux et leurs interdictions absurdes et arbitraires ? Quand on voit que leurs décisions font de la France le pays avec les résultats les plus catastrophiques sur le plan médical, social et économique, rejoignant dans le pelotonde tête, des mauvais élèves comme le Royaume Uni et Israël où le nombre de décès dus à la vaccination dépasse l'entendement, comment faisons-nous pour supporter cette situation cauchemardesque ?

Ce gouvernement a échoué sur toute la ligne et a complètement détruit ce qu'il restait de ce pays en ruines, en multipliant les faillites des petites et moyennes entreprises, de centaines de milliers d'artisans et provoquant suicides et graves conséquences psychologiques sur une population déjà fragilisée par l'austérité et la pauvreté.

Quinze ans de pouvoir mondialiste, de Sarkozy en passant par Hollande et Macron, auront suffit pour faire basculer notre pays au rang des pays du Tiers Monde ! Et le Covid aura servi de "coup de grâce" pour qu'on ne puisse plus revenir en arrière et tenter de réparer ce qui pourrait l'être.

Aujourd'hui grâce à Internet nous avons accès à toutes les données officielles. Croit-on que nous ne nous informons pas et que nous nous contentons d'avaler la propagande mensongère de ce pouvoir à bout de souffle, de BFM ou de CNews sans rien vérifier ?

Et ces imbéciles qui voient le niveau de confiance envers les politiciens, les médias et les médecins de plateau baisser jour après jour avec 91% des Français ne faisant plus confiance à la politique, et presque 80% ne croyant plus à la fiabilité des médias mainstream, ne se demandent pas pourquoi une telle méfiance s'est installée dans le pays ?

Ils sont aveugles et sourds parce qu'ils sont comme des commerciaux sous stress à qui leur patron met la pression pour atteindre des objectifs impossibles et qui n'y arrivant pas car le produit est mauvais et dangereux, décident d'insulter et de menacer leurs clients potentiels. On est dans un asile de dingues !

Plus grave, même le Sénat s'y met pour essayer de résoudre le problème. Nos chers sénateurs proposent de rendre la vaccination obligatoire pour les 24-59 ans ! Et oui, à défaut de convaincre on utilise la manière forte : vaccination obligatoire !

S'ils veulent une révolution, ils vont l'avoir !

Image


Votre réaction?

29
LOVED
0
LOL
0
FUNNY
1
PURE
0
AW
3
BAD!
0
OMG!
0
EEW
5
ANGRY
0 Commentaires