FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Campagne de dons

Amis lecteurs de Médiazone, vous qui nous lisez, qui nous appréciez et diffusez nos articles et les informations que nous publions, vous qui êtes attachés à la liberté et à la vérité, vous avec qui nous partageons les mêmes combats, vous qui nous encouragez chaque jour à continuer la lutte contre les médias de la propagande et de la désinformation, nous avons besoin de vous pour faire grandir ZOneFR et son espace Médiazone. En participant même un peu, vous permettrez au seul réseau social francophone existant, d'être l'alternative aux réseaux américains qui étouffent la parole libre et la censurent massivement. Nous comptons sur votre soutien. Merci.

Je participe

Macron est en mode panique !

La Police 2021 se terre dans les commissariats par peur du Peuple français. La Police n'est donc plus le dernier rempart de Macron. Si jamais, l'armée met en oeuvre sa menace de putch, la Police ne bougera pas pour défendre la Macronie. Macron est en mode panique.

Publié il y a  24,881 Vues Actualisé il y a 6 mois

La Police 2021 se planque dans les commissariats par peur du Peuple français. Elle ne défendra pas Macron, si l'armée réalise un putch.

25 151 signatures, dont 57 généraux : ce n'est plus une émeute, c'est une révolution !

Julien Dray, petit flic de la circulation au service servile de Micron 1er, estime que les militaires signataires de l'appel publié par Valeurs Actuelle (JP Blache-Bernadac, Général Delawarde) sont les adversaires irrréductibles de la République avec un grand R....:

... derrière laquelle se cache frileusement l'illégitime Macron, arrivé par infraction à l'Elysée en 2017 : en siphonnant grossièrement les autres listes de candidats, y compris les listes UPR et NPA. En clair, son score de 24% affiché le soir du premier tour (23 avril 2017) a été obtenu, notamment en diminuant mécaniquement le résultat des listes de la FI, Fillon, FN, qui étaient devant lui : voir article ci-dessous n°3 : "L' arrivée à l'Elysée par fraudes graves de Macron en 2017 !" : article que j'ai rédigé pour Médiazone le 25 janvier 2021.: 

Il existe donc un parallélisme de procédures : arrivé à la hussarde à l'Elysée en 2017, Macron subit aujourd'hui, une menace de putch de l'armée (cf appel des militaires dans "Valeurs Actuelles"). N'en déplaisent aux donneurs de leçons en légalisme comme Dray, c'est le seul moyen de virer Macron vissé à l'Elysée par une une dictature  ; absence totale du droit de manifester, droit constitutionnellement. reconnu. Censure réitérée sur les réseaux sociaux, plus violente que jamais depuis janvier 2021. Risque de peine d'emprisonnement, pour toute position contraire à la position officielle..

Le fait que 58% des français soutiennent l'initiative de l'armée, que l'on compte plus de 24 127 signatures, montre la popularité des "putchistes". Chiffre à rapprocher des 2,22% conférés à Macron lors des dernières élections municipales de 2020.

A ce stade, petit rappel de deux phrases très importantes du quinquennat Macron :

1°)-Phrase prononcée par Macron lui-même en juin 2017 : "Vu les conditions particulières dans lesquelles je suis arrivé au Pouvoir, je ne finirai peut-être pas mon mandat" (sic).

Cela signifie en clair : "je suis arrivé à l'Elysée suite à une haute trahison : un vote populaire complètement trahi et reconstruit en faveur des seuls patrons du CAC40. Je peux être éjecté à tout moment, Mon Pouvoir est fragile". .

2°)- Phrase prononcée par Yves Lefebvre, Secrétaire Général du syndicat SGP-FO de la Police dans le JDD du 9 décembre 2018 : "la Police est le dernier rempart de Macron" (le JDD l'avait mis en sous-titre, en gras).

Là encore, cela signifie que la Police 2021, se planquant dans les commissariats par peur du Peuple français (voir article de Mark Markus , que vous trouverez ci-dessous) n'est plus le rempart de Macron. Si jamais, l'armée met en oeuvre sa menace de putch, la Police ne bougera pas ou peu pour défendre la Macronie.Celle-ci par ailleurs n'a aucune base sociale. 

 Macron n'a plus aucun rempart pour le défendre ! Macron est en mode panique.: on sait que, depuis le début, face à la TRIBUNE DES MILITAIRES, MACRON EST EN MODE PANIQUE (info Gérard Luçon). L'extême mépris dans lequel sont traités les généraux signataires ' "retraités en charentaises (sic), "coup d'EPHAD"(sic), notamment dans le dernier numéro du Canard Enchaïné, dissimule e nréalité la peur inextinguible de la Macronie d'être débarquée du jour a ulendemain....!

2°)-L'armée est le seul corps à ne pas être haï du Peuple français !

2-1°)-Brigitte Bouzonnie : Je reposte un article rédigé par Mark Markus, dont le contenu a été vérifié par Gérard Luçon. Il y est dit que pour des raisons de sécurité élémentaires, les policiers et les gendarmes ont abandonné leurs patrouilles à pied, craignant les attaques et violences du Peuple français. L'armée est le seul corps à ne pas être haï par les français.

On l'a souvent écrit sur ce mur : les Gilets Jaunes ont été traités par la milice de Macron pire que les peuples colonisés d'avant 1914. Aujourd'hui, effet boomerang oblige : ce sont les gendarmes et les policiers qui se cachent, par crainte des attaques des français.

Cette information est très importante : il faut l'avoir en tête, lorsqu'on lit la tribune des généraux dans Valeurs actuelles. Ce n'est pas un hasard, si ces derniers parlent de risque de "guerre civile".

Comme le faisait remarquer le général Delawarde mardi sur Cnews, L'armée est le "troisième recours".

En 1°)- c'est la Police qui règle le problème de la paix sociale.

En 2°)-, c'est la gendarmerie.

Et en 3°)-c'est l'armée.

On rappelle qu'au mois de décembre 2018, sollicitée à deux reprises par Florence Parly afin de réprimer le mouvement des Gilet Jaunes, l'armée a refusé d'obéir (info Gérard Luçon) !

En avril 2021, l'armée sait qu'elle peut, à un moment ou un autre, être amenée à intervenir dans les rassemblements de la population civile, car elle est le seul corps à ne pas être haï des français.

L'armée est le dernier rempart de la Macronie contre le Peuple français. En même temps, rien ne prouve que l'armée, sur le modèle de 2018, acceptera de réprimer le Peuple français, dans le seul but de garder Macron à l'Elysée.

On peut même imaginer le scénario contraire.

2-2°)-Mark Markus : Compte à rebours (?)., 14 janvier 2021 sur Facebook

Info confirmée : Les Brigades de Gendarmerie Départementales qui logent les gendarmes et leurs familles se sont transformées en Fort Alamo. Les attaques au mortier d'artifice et avec des "engins trafiqués" se sont multipliées depuis près d'une année. S'agissant de la Police des villes, c'est pas mieux. Les fonctionnaires de police nationaux ont, pour des raisons de sécurité, abandonné le plus souvent les patrouilles à pied.

Depuis quelques temps maintenant la plupart des policiers ne se déplacent plus qu'en voiture, toujours à plusieurs, lourdement armés de fusils d'assauts HK G-36 et protégé par le gilet balistique ou porte plaque.

Il faut le dire parce que c'est une vérité, Police et Gendarmerie Nationale et population civile n'ont quasiment plus aucune relation. La peur est des deux cotés à quelques exceptions près pour les "Gendarmerie de campagne".

On peut rajouter aussi que toutes les personnalités politiques (Ministres, Députés Sénateurs, Maires de villes moyennes et grandes.. etc ), patrons des grandes chaines d'information, les journalistes et les intellectuels pro pouvoir, tous et toutes sans exception, y compris leurs familles, bénéficient d'une protection policière (ou privée). Protection particulière justifiée par des menaces de mort.

La réalité c'est qu'il se passe des choses en France qu'on dissimule délibérément aux Français....

2(3°)- Maritza La : On peut toujours faire les hypothèses que l'on veut : comme on pourrait aussi imaginer que tout ça est un montage programmé pour faire tomber ce faux Macron. Nous avions déjà parlé Brigitte de comment ils allaient le faire disparaître, sans rendre de compte au Peuple. Ca peut aussi être une hypothèse donc si le faux Macron a peur : c'est juste un leurre.

Tout est possible dans ce film qu'on vit.

2-4°)-Brigitte Bouzonnie : C'est drôle : faire tomber le faux Macron, c'est exactement ce que je pense en ce moment dans mes réflexions personnelles.

En revanche, dire que "la peur de Macron est juste un leurre" : là je ne suis pas d'accord. Comme un canard sans tête , la Macronie continue d'agir comme avant. Elle est "vivante" et malfaisante par ses sbires : il faut en tenir compte.

 2-5°)- Maritza La : La Macronie tremble. Oui, mais en même temps, elle applique ce qui lui est dicté, et ce n'est pas par Macron. Donc en vérité cette Macronie existe-t-elle encore ? Il n y a qu'à voir le plan de déconfinement qui est en place.  

2-6°)- Brigitte Bouzonnie: L'Etat profond agonise, mais il est encore vivant. Le cadavre bouge encore, je le redoute plus que tout.

3°)-L' arrivée à l'Elysée par fraudes graves de Macron en 2017 !

Article rédigé par Brigitte Bouzonnie sur Médiazone le  25 janvier 2021

L' arrivée à l'Elysée par fraudes graves de Macron en 2017, résultat d'une action concertée de l'Etat profond français. L'arrivée à l'Elysée de Macron résulte aussi de l'utilisation des serveurs Scytl et Dominion, qui ont crédité fallacieusement le candidat LREM de 24% au premier tour. Exactement le même mode opératoire utilisé par Biden, nommé Président des Etats-Unis, suite à des fraudes abyssales.

2017 : arrivée à l'Elysée de Macron par fraudes graves !

Article rédigé le 25 juillet 2017, mais qui n'a pas pris une seule ride Je le reposte, car il montre l'arrivée par fraudes graves de macron à l'Elysée : résultat d'une action concertée par l'Etat profond français

Les tristes votes à l'Assemblée nous rappellent le pire. Le vote du 5 juillet 2017 sur la confiance donnée au Premier Ministre (360 pour, 129 abstentions, 67 contre) ; puis le vote hélas massif des députés acceptant craintivement, -sauf naturellement les députés de la FI et les députés communistes-, la loi d'habilitation destinée à démolir le code du travail. 

1°)- les pleins Pouvoirs donnés à Pétain en 1940

Tous ces votes additionnés évoquent irrésistiblement les pleins pouvoirs donnés massivement à Pétain en 1940 : à l'exception de 80 députés "honnêtes". Sans oublier les communistes qui n'étaient pas à Vichy, le PCF ayant été interdit de séjour.

Comme l'explique Alain Badiou, la désorientation des consciences pétainistes a rendu possible un tel plébiscite à ce gouvernement contre révolutionnaire (celui de 1940) : "ce régime d'oligarques corrompus jusqu'à l'os, qui se présentent comme ceux qui vont sortir le pays d'une grande crise morale. Un aventurier, un roi cacochyme, vieux militaire, politicien retors (Pétain), toujours homme de main des grandes fortunes, qui se présente comme le vrai détenteur de l'énergie nationale"(sic) ("De quoi Sarkosy est-il le nom ?", édition Lignes, 2009).

Car, tout comme Pétain, Macron n'est pas un "accident", une "erreur" de la grande Histoire et de quelques dirigeants "pris de court", ainsi que j'ai pu souvent le lire sur Facebook.

S'agissant de Pétain en 1940, Claude Bourdet, initiateur de la Résistance nous révèle cette information peu connue, mais significative :

"En avril 1937, Laval, par l'intermédiaire d'un de ses parents, demanda à rencontrer une personne ayant la confiance du "Caudillo". L'entrevue eut lieu, et Laval déclara à l'envoyé du "Caudillo" que, pour éviter un mouvement communiste en France, il était en contact avec Doriot, le Colonel de La Roque et le Maréchal Pétain. Il affirma que le salut de la France résidait dans un gouvernement Pétain, et que le Maréchal était déterminé à assumer cette responsabilité. : cf Dépêche de l'ambassadeur d'Allemagne en Espagne au Ministre des affaires étrangères allemand du 13 avril 1937, in archives secrètes de la Wilhemstrasse, tome 3, Plon, 1952. Le complot qui a présidé à la naissance de "l'Etat français" de Pétain était tramé de longue date. La "divine surprise" ne fut pas une surprise pour tous" (sic) (extrait de ses mémoires, "L'aventure incertaine", édition du Félin, 1998).

2)-Le coup d'état "démocratique" fomenté par macron

De la même façon aujourd'hui et s'agissant cette fois de Macron, nous possédons deux témoignages venant du petit banquier lui-même. Ce dernier n'a-t-il pas dit, au cours d'un conférence de presse officielle "qu'il était arrivé par infraction à l'Elysée"(sic) ? Plus disert encore, il a avoué, au cours d'une conférence effectuée en 2017, qu'il avait été choisi par Bildenberg. Et qu'il n'y avait pas de démocratie en France" (sic). Il existe un enregistrement vidéo de ces paroles, prouvant la véracité des mots prononcés par le petit banquier.

2.a)-L'arrivée au pouvoir d'une bande illégitime et minoritaire :

Car on le sait tous : Macron est arrivé au Pouvoir en 2017, suite à un "coup d'état démocratique", pour reprendre l'excellente formule d'Alain Badiou, tiré de son ouvrage : "Eloge de la Politique", édition Café Voltaire/Flammarion, 2016. Or, la promotion du livre d'Alain Badiou, qui commençait très fort, a été brutalement interrompue  au début du mois d'octobre 2017, du jour au lendemain par les sbires de Macron : qe qui montre combien ce livre lucide et intelligent  génait le petit banquier !

Régis de Castelnau résume aussi parfaitement la situation : "Le coup d’État financier, médiatique et judiciaire perpétré en 2017 a installé à la tête de l’État une bande minoritaire et illégitime. Incarnée par celui qui est leur chef, Emmanuel Macron"(sic), extrait de son billet de son blog "Vu du droit" du 6 octobre 2019, intitulé : "Pourquoi il ne faut pas demander le départ de Castaner".

En 2017, la France a été traitée comme un pays africain. Que fait-on en Afrique ? Dans son ouvrage, "Le réveil de l'Histoire", Alain Badiou répond : "On (les Etats-Unis) monte de sanglantes expéditions militaires un peu partout, notamment en Afrique, pour faire "respecter les droits de l'homme", mettre partout au pouvoir -par la combinaison de l'occupation violente et "d'élections" fantomatiques -des valets corrompus, lesquels livreront pour rien aux susdits puissants la totalité des ressources du pays" (sic) ("Le réveil de l'Histoire", édition Lignes, 2012, page 12).

De la même façon, en 2017, grâce à des élections sans vérité, on a imposé le valet corrompu Macron à l'Elysée :
1°)-d'une part, pour siphonner les richesses françaises au profit des américains. 2°)-Surtout on a placé King Kostard, directement en réponse au mouvement anti Khomri de 2016, pour discipliner cette "populace", qui avait eu l'audace en 2016 de descendre dans la rue à 14 reprises, afin de s'opposer à un projet de loi (loi Khomri) voulu par la dictature supranationale de Bruxelles.

J'ai souvenir de la joie incroyable de Pierre Gattaz, membre de l'Etat profond français, suite à la réussite de cette sinistre entreprise. En effet, le Tour de France s'arrêtait un jour de juillet 2017 à Périgueux : on avait dressé des stands, en invitant notamment celui qui était encore "le patron des patrons". Il n'en pouvait plus de bonheur de cette nouvelle situation, comme le montre une photo vu de lui dans la "Dordogne libre" achetée à l'occasion, hilarant, plié en deux de rigolade, comme on ne l'avait jamais connu.

2.b)-Le rôle des serveurs Scytl et Dominion :

Le serveur truqué SCYTL a joué un rôle cardinal. Le soir du premier tour, Macron faisait entre 6 et 9% des suffrages. Il y a eu une grande panne d'électricité. Tous les autres comptes des autres candidats ont été siphonnés, y compris les petites listes comme l'UPR et le NPA, réduites respectivement à 1 et à 0,5% des suffrages, malgré toute la mobilisation du NPA dans les luttes. El la forte et intelligente présence des militants de l'UPR sur les réseaux sociaux (voir excellent article rédigé par Eric Montana pour MEDIAZONE : "Scytl, le logiciel qui vote pour vous", du 26 novembre 2020).

Et, à travers eux, l'Ogre capitaliste mondialisé, à qui il en faut toujours plus, a réussi son "coup" : grâce à Macron au Pouvoir, avoir: toujours plus de profits, toujours plus de granduse, ttoujours plus de Volonté de Puissance. 

Conclusion :

Face à ce coup de force illégitime, il nous reste :

1)- Le COMBAT IDEOLOGIQUE sur les réseaux sociaux, et, je l'espère aussi, par des passages média d'intellectuels de la gauche critique "reconnus". En ce moment, il n'y a que Michel Onfray qui l'ouvre : même ce qu'il dit est du déjà vu, déjà entendu : critique du Peuple mis au rancart, malgré le succès du NON au TCE en 2005. Ce n'est pas mon préféré, mais ça fait du bien de l'écouter à défaut d'un autre

 2°)-CONTRE LE NOUVEL ORDRE MONDIAL VOULANT FAIRE DE NOUS DES ESCLAVES DANS LE CADRE DU GRAND RESET, SUR LES RESEAUX SOCIAUX, NOUS, LES SANS NOM LES SANS GRADE, NOUS BATTRONS COMME DES CHIENS CONTRE LA DICTATURE SANITAIRE. LA PRIVATION DE LIBERTES PUBLIQUES (interdiction de manifester), VOULUE PAR MACRON, BIDEN, OBAMA, CLINTON, GATES, SOROS.

Nous; les sans nom, les sans grades, populariserons notre programme de rupture avec le mondialisme en 30 points élaboré par le Rassemblement "Pouvoir au Peuple", réunissant les "Insoumis critiques", les "franchement insoumis", le courant interne/externe : "Rupture, Pouvoir aux militants",  le PRCF, la PARDEM, le CNSJS, proposant une vie décente et joyeuse pour chacune et pour chacun. Son porte-parole pourrait être, soit Jacques Généreux, soit Jacques Sapir, soit Jacques Cotta.

Comme on disait dans les années 790 : ON A RAISON DE SE REVOLTER ! 

 

 

"En Mai, fais ce qui les effraie !"

Image


Votre réaction?

185
LOVED
5
LOL
7
FUNNY
6
PURE
3
AW
5
BAD!
1
OMG!
2
EEW
16
ANGRY
0 Commentaires