Financement de la coopérative ZOnÉvolution

Amis lecteurs, chers êtres humains en humanité, nous comptons sur vos soutiens pour réussir notre évolution. Toute notre gratitude. Merci ♥

Je participe

Mario Draghi dans le stalag italien : Pfizer macht frei !

Pauvre Italie. Depuis l'arrivée de Mario Draghi et son gouvernement illégitime, car personne ne les a élus, le peuple italien a basculé dans un cauchemar digne des pires régimes totalitaires. Le véritable laboratoire du mondialisme en Europe.

Publié il y a  3,710 Vues Actualisé il y a 5 mois
Image

Pauvre Italie. Depuis l'arrivée de Mario Draghi et son gouvernement illégitime, car personne ne les a élus, le peuple italien a basculé dans un cauchemar digne des pires régimes totalitaires. Le véritable laboratoire du mondialisme en Europe.

Draghi dont l'ancien président Cossiga, le seul qui avec Sandro Pertini, a été considéré comme un homme politique honnête, a dit du banquier actuellement au pouvoir : "C'est un vil affairiste". L'homme qui a vendu son pays aux plus offrants, le responsable de la désindustrialisation du pays, le fossoyeur des petites et moyennes entreprises, a réussi par un coup d'Etat parlementaire et grâce au Judas Iscariote italien Matteo Renzi, éphémère et incompétent ex Premier Ministre, à faire tomber le gouvernement élu de Giuseppe Conte, jugé trop peu obéissant par les "maîtres du monde".

Et depuis  que Draghi a accédé au pouvoir par effraction, aux frontières de la péninsule on pourrait presque afficher :  "Die Impfung macht frei !" La vaccination rend libre. Le pays ressemble désormais à une prison à ciel ouvert où la Constitution n'est plus qu'un vulgaire bout de papier, où toutes les lois censées protéger les droits des citoyens sont bafouées, où la mafia politique profite de la situation pour faire ses petites et grosses affaires et où les médias manipulent le peuple par une propagande abjecte, tentant de lui faire croire que le pays est gouverné par un homme d'expérience, reconnu par ses pairs à l'international alors qu'il n'est qu'un liquidateur sans morale et sans scrupules. Sans doute le pire de tous.

Dire que l'Italie est une république bananière, c'est être en-dessous de la réalité. La pire des dictatures africaine est plus démocratique que le pays de Dante depuis que l'ex vice-président de Goldman Sachs s'est installé au Palazzo Chiggi. Une imposture dont les Italiens subissent les tragiques conséquences...

Et au moment où de nombreux pays européens lèvent les mesures sanitaires, Draghi les durcit au maximum, alors que l'Italie enregistre la plus faible "contamination". Moins que la France, moins que le Royaume Uni et moins que l'Allemagne. On cherche la raison car même l'Istituto Superiore della Sanità, apporte un démenti cinglant aux faux chiffres publiés par le gouvernement et les médias. Mais rien ne semble perturber le taliban de l'Europe du sud. Il est missionné pour détruire le pays et il s'y emploie avec un sadisme rarement vu en Italie.

Nul doute que quand les Italiens commenceront à comprendre que leur gouverne-ment les trompe et qu'à cause des injections forcées de Pfizer, de Moderna et autres AstraZeneca ils perdront des êtres chers et auront eux-mêmes de graves problèmes de santé, il est plus que probable qu'ils voudront se venger des politiciens, des médecins et des journalistes corrompus et voudront les tuer. C'est le scénario qui se dessine en Italie comme en France, au Canada et en Australie où la même folie vaccinale est appliquée à ces différents peuples de plus en plus conscients d'être les victimes d'une conspiration criminelle.

Nos confrères de Breitbart, alertés par l'existence d'un nouveau stalag en Europe, ont publié l'article ci-dessous que je vous suggère de lire si vous voulez savoir ce qui se passe chez nos voisins du sud.
(E.M)

Les retraités italiens pourraient être contraints de présenter leur carte santé coronavirus afin d'accéder en personne à leur retraite, le gouvernement rendant la carte verte obligatoire pour les banques et les bureaux de poste.

À partir du 1er février, les Italiens souhaitant accéder en personne aux banques ou aux bureaux de poste devront présenter le Green Pass, qui est accordé par le gouvernement à ceux qui produisent un résultat de test négatif pour le coronavirus, à ceux qui sont complètement vaccinés ou à ceux qui s'en sont remis.

Les nouvelles règles signifieront que tout retraité qui retirera ses chèques en personne au bureau de poste ou à la banque locale devra présenter le Green Pass, rapporte Il Giornale .

Les banques et les bureaux de poste sont désormais considérés comme "non essentiels" en vertu des nouvelles règles restrictives du Green Pass, ainsi que les buralistes. Les fumeurs sans Green Pass seront contraints d'acheter des cigarettes dans des distributeurs automatiques plutôt que dans des bureaux de tabac.

Selon Il Giornale , seuls neuf types de magasins sont désormais considérés comme essentiels et exemptés du Green Pass, tels que les supermarchés et les épiceries, les pharmacies, les optométristes, les stations-service, les animaleries et quelques autres. Il sera également possible d'entrer dans les commissariats et les bureaux judiciaires pour déposer des plaintes et des rapports.

Les restrictions interviennent après que le gouvernement a élargi le Green Pass pour inclure les coiffeurs et les esthéticiennes plus tôt cette semaine.

Le Super Green Pass, qui n'est accordé qu'aux personnes entièrement vaccinées et à celles qui peuvent prouver qu'elles se sont remises du virus, est également nécessaire pour accéder aux transports en commun ainsi qu'aux chemins de fer du pays et est requis pour les repas à l'intérieur et la fréquentation de divers autres lieux depuis décembre de l'année dernière.

L'Italie a également été l'un des rares pays européens à introduire un mandat de vaccination basé sur l'âge, tous les résidents italiens de plus de 50 ans devant se faire vacciner.

La mesure s'est heurtée à l'opposition de la Ligue du populiste Matteo Salvini, bien qu'il soit membre du gouvernement de grande coalition.

"La Ligue s'oppose à l'obligation de vaccination aveugle et propose d'utiliser des critères scientifiques et non idéologiques : la majorité absolue des admissions en réanimation concerne des personnes de plus de 65 ans", a déclaré une source au sein du parti au début du mois.

Source : Breitbart


Votre réaction?

8
LOVED
1
LOL
0
FUNNY
0
PURE
0
AW
0
BAD!
1
OMG!
1
EEW
18
ANGRY
0 Commentaires