FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Campagne de dons

Amis lecteurs de Médiazone, vous qui nous lisez, qui nous appréciez et diffusez nos articles et les informations que nous publions, vous qui êtes attachés à la liberté et à la vérité, vous avec qui nous partageons les mêmes combats, vous qui nous encouragez chaque jour à continuer la lutte contre les médias de la propagande et de la désinformation, nous avons besoin de vous pour faire grandir ZOneFR et son espace Médiazone. En participant même un peu, vous permettrez au seul réseau social francophone existant, d'être l'alternative aux réseaux américains qui étouffent la parole libre et la censurent massivement. Nous comptons sur votre soutien. Merci.

Je participe

Mort d'un policier : Macron veut le chaos !

La mort d'un policer est le révélateur des relations de complicité existantes entre Macron et la pègre. Le laxisme de Macron vis à vis de la drogue participe de la stratégie du chaos, visant à faire de nous des moutons.

C'est exactement ce que disent les militaires d'Active dans un nouvel appel. Ecrivant : (dans le cadre de opération Sentinelle), "nous y avons vu de nos yeux les banlieues abandonnées, les accommodements avec la délinquance"(sic).

Publié il y a  7,420 Vues Actualisé il y a 5 mois

1°)-Le laxisme de Macron vis à vis de la drogue participe de la stratégie du Chaos

- Denis Delarge : Ce laxisme du pouvoir macronien (vis à vis de la drogue) me semble relever de sa stratégie du chaos.

-Brigitte Pascall : Oui, le laxisme du pouvoir macronien vis à vis de la drogue participe de la stratégie du chaos. Mais qui ose le dire à voix haute aujourd'hui dans le débat public, y compris sur les réseaux sociaux ? Alors qu'un policier vient d'être abattu comme un chien par un dealer d'Avignon !

1-1°)- Macron a laissé circuler librement la drogue :

Comme écrit Serge Grass dans la revue "Boulevard Voltaire" du 30 avril 2017 :…

"Au nom du monde libre, Macron permet aux spéculateurs internationaux de piller l’économie de la France, comme il l’a déjà fait lors de son passage comme ministre.

Pour éviter la rébellion, avec les “élites”, il poursuivra la déstructuration de la cohésion du peuple et de la nation POUR CREER LE CHAOS EN ACCELERANT :

– L’immigration massive et incontrôlée, qui a pour objet de détruire la cohésion du peuple de l’intérieur.

– Le laisser-faire de la délinquance"(sic).

Oui, depuis quatre ans, Macron  a laissé faire tous les trafics, dont le trafic de drogue. Son laxisme volontaire, millimétré, qui n'est pas une négligence, participe de la stratégie du chaos, afin de briser la société française, sa cohésion, le mental d'es ndividus les plus faibles qui ont pu basculer dans la drogue.

"Isoler un individu pour le soumettre" n'est pas une folie.. Elle participe de la culture libérale d'individualisation à outrance de femmes et d'hommes et de la stratégie du chaos..

Comme explique Jacques Généreux, tout individu a une double aspiration : "être soi- même', et "être avec", cf son ouvrage : "La dissocété", édition du Seuil, 1986.

Dans le meme sens, Noam Chomsky ajoute : "La stratégie du confinement a consisté à briser psychologiquement les gens"(sic). Notamment le. sentiment "d'être avec" pointé par Jacques Généreux dans son livre. Il en est de même de la libre consommation de la drogue.

Le choix opéré par Macron de laisser circuler librement la drogue renseigne sur ses arrière-pensées. Comme le raconte mon ami Dominique Kern, le Poudré poursuit une vieille stratégie développée dans les années 70 par la CIA. Elle consistait à inonder les banlieues françaises par de la drogue bon marché, afin de "tenir", mater psychologiquement une jeunesse. Eviter qu'elle ne se révolte."

Evidemment, dans cette stratégie du Chaos, LA PEGRE TIENT LE HAUT DU PAVE, EN ACCORD AVEC LE LOCATAIRE DE L'ELYSEE. C'est exactement ce que disent les militaires d'Active dans un nouvel appel, dont le texte intégral, publié ce jour sur le site de Valeurs Actuelles, est joint en annexe. Ils  écrivent notamment : (Dans le cadre de opération Sentinelle), "nous y avons vu de nos yeux les banlieues abandonnées, les accommodements avec la délinquance"(sic).

Macron est un marlou. Macron est un imposteur. Macron est un gangster, pour qui la vie humaine n'a aucune d'importance. La mort de masse aussi.

 Macron est un gangster. Un homme sans foi ni loi participant de ce capitalisme criminel, parfaitement décrit et dénoncé par Jean-François Gayrot, commissaire de police, dans son ouvrage : "Le nouveau capitalisme criminel", préfacé par l'économiste atterré Paul Jorion.

Comme disait Al Capone : "le capitalisme est le racket légitime organisé par la Classe dominante"(sic). Forcément il existe un lien entre pègre du haut et pègre du bas.

1-2°)-Macron et la cocaïne :

Mais ce n'est pas tout. La pègre sait aussi, comme chacune, chacun, même non politisé ( e), que Macron prend de la coke. Sur Google policé, lorsqu'on cherche des informations, on tombe sur des articles parlant pusiquement d'une "folle rumeur" (sic).

Mais personne n'a oublié le petit geste de Donald Trump, enlevant des grains de cocaïne du veston de Macron. Et le fou rire international qui en avait résulté : notamment les animateurs américains racontant l'histoire en rigolant. Ajoutant que c'était bien de la drogue.

Moins connu, mais disponible sur Youtube, le fait que ses conseillers les plus proches lui achètent sa poudre sur le darknet. Sans se cacher, au vu de tout le monde. Laissant les messages, comme : 'je veux de la c"(sic). Et l'auteur de cette vidéo de montrer les messages, qui ensuite ne sont même pas effacés.

Sans oublier l'arrestation de Moussa Ouarouss, cadre LREM, dans une affaire de trafic de drogue international. Ouarouss est un proche de Macron, pour avoir assuré la sécurité du candidat en 2017 (cf photo ci-jointe).

Alain Kint renchérit  : "quand on sait les moyens utilisés pour ex filtrer les pilotes, d'Air Cocaïne, on imagine qu'il y avait des hautes personnalités à préserver'(sic)

Dans ce double contexte singulier de laxisme vis à vis de la drogue, à des fins de stratégie du chaos, et de consommation de cocaïne au plus haut niveau, un policier comme Eric Masson ne pouvait être hélas que sacrifié.

Aujourd'hui, faire honnêtement son métier de policier, notamment lutter contre les dealers de drogue, c'est, non seulement aller au casse pipe. Mais c'est aussi se heurter de plein front à la volonté de Macron elle-même, de pourrir notre société, en faisant de nous des malades. L'histoire du Covid a montré comment un virus pouvait être utilisé à des fins de pacification sociale. Il en est de même de la drogue, lorsqu'on s'appelle Macron : que l'on est un bébé Clinton, ami de Soros partisan du libre commerce de la drogue. Et qu'on appartient au camp mondialiste pourri,

Jamais, la tribune des généraux signataires de l'appel publié dans "Valeurs Actuelles" n'a sonné aussi juste. La France est prise en otage par des malfrats, dealers, gangsters, tenant avec arrogance le haut du pavé, tandis que la Police se terre craintivement dans les commissariats. Et que la société française 2021 est devenue une véritable jungle insécurisée, qui ne peut que déboucher sur la guerre civile..

Comme écrit Marie-Luce Mouly : "malheureusement, ce meurtre entre bien dans la politique de feux et contre feux pour achever de mettre à mal le mental des Français"(sic)..

Il n'y a plus que l'armée pour défendre véritablement le Peuple français.

Soutien total aux 25 153 signataires de la  première tribune, aux rédacteurs et aux 109 039 signataires de la seconde.

2°)- Macron ou la stratégie du chaos, Serge Grass, Boulevard Voltaire

Boulevard Voltaire, Serge Grass, 30 avril 2017

Il est aujourd’hui malvenu de parler de la nation, seule la république est citée. Or, la république, comme la monarchie, est un système politique qui est au service de la nation. Il est utile de rappeler que sans nation, pas d’État, pas de république, pas de démocratie, pas de citoyens, pas de solidarité, pas d’électeurs et pas d’élus…

Au nom du monde libre, Macron permettra aux spéculateurs internationaux de piller l’économie de la France, comme il l’a déjà fait lors de son passage comme ministre.

Pour éviter la rébellion, avec les “élites” il poursuivra la déstructuration de la cohésion du peuple et de la nation pour créer le chaos en accélérant :

– L’immigration massive et incontrôlée, qui a pour objet de détruire la cohésion du peuple de l’intérieur par la création d’une société multiculturelle. Présentée comme tolérante et généreuse, cette stratégie pernicieuse et perverse a pour objet de diviser pour régner.

– Le laisser-faire de la délinquance, marginalisant les nouveaux arrivants qui ne pourront jamais s’intégrer et, moins encore, s’assimiler.

– Le terrorisme psychologique, qui interdit toute velléité de rébellion du peuple si peu souverain, nie l’existence d’une identité nationale qui ne serait que le fait de “beaufs” racistes, esclavagistes, colonisateurs, franchouillards, incultes et picoleurs. Cette image n’incite pas les nouveaux arrivants à prendre une telle identité. Pourtant, la nation est par excellence l’espace dans lequel s’expriment l’identité et la culture fondées sur une histoire, bases du vivre ensemble.

– L’acharnement policier, juridique, fiscal et administratif vis-à-vis des citoyens laborieux.

La république et la nation sont en danger. La poursuite de l’endettement public justifiera la nécessité de vendre le patrimoine, y compris stratégique, aux « copains ».

L’Homme est d’une espèce grégaire. Il a un besoin d’appartenir à un groupe, qu’il soit religieux, ethnique, tribal ou national. Sans identité, que la nation française n’a bientôt plus, et sans repères, des jeunes en recherche vont se réfugier dans des extrémismes qui leur donnent une illusion d’être. Cette stratégie du chaos est au service d’une gouvernance mondiale qui ne pourra plus être contrée par des nations et des peuples déstructurés.

Cette stratégie mortifère a déjà été engagée avec les révolutions colorées qui, aujourd’hui, ensanglantent le Moyen-Orient. Les musulmans, dont on stimule le fanatisme, sont utilisés pour “faire le boulot”, pour reprendre la formule de notre ex-ministre des Affaires très « étrangères ».

Stop au vol et au viol de la démocratie ! Les manipulations engagées par le pouvoir pour cette élection mettent en évidence qu’il ne faut pas confier le pouvoir à la gauche : elle refuse de le restituer.

La justice et la presse sont, en principe, des piliers de la démocratie. Ils devraient être les ultimes remparts contre les coups d’État et non pas les organisateurs. Nous constatons que des juges et des journalistes, enfermés dans leurs certitudes, abusent de leur indépendance pour nous imposer leurs dogmes, oubliant leurs devoirs de servitude vis-à-vis de la démocratie. Il nous faut faire respecter les principes de notre Constitution.

La république, c’est le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. La souveraineté nationale appartient au peuple… Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice.

 

3°)-Nouvel appel publié le 10 mai par des militaires d'active !

LA LETTRE DES MILITAIRES D'ACTIVE EDITE SUR LE SITE PLACE D'ARME. PROBLEME ELLE A DISPARU MOINS D'UNE HEURE APRES. DONC N'HESITEZ PAS A LA COPIER ET 0 LA FAIRE CONNAITRE PARTOUT.


Lu sur le mur de Jacky LEBRETON, VK


Tribune de nos camarades d’Active
Ci-dessous la lettre dont tout le monde parlera dans quelques heures...
Quelques termes peuvent encore évoluer mais le fond est là.
Merci aux rédacteurs, aux signataires et à leurs soutiens.


Monsieur le Président de la République,
Mesdames et Messieurs les ministres, parlementaires, officiers généraux, en vos grades et qualités,
On ne chante plus le septième couplet de la Marseillaise, dit "couplet des enfants". Il est pourtant riche d'enseignements. Laissons-lui le soin de nous les prodiguer :

"Nous entrerons dans la carrière quand nos aînés n'y seront plus. Nous y trouverons leur poussière, et la trace de leurs vertus". Bien moins jaloux de leur survivre que de partager leur cercueil, nous aurons le sublime orgueil de les venger ou de les suivre"

Nos aînés, ce sont des combattants qui ont mérité qu'on les respecte. Ce sont par exemple les vieux soldats dont vous avez piétiné l'honneur ces dernières semaines. Ce sont ces milliers de serviteurs de la France, signataires d'une tribune de simple bon sens, des soldats qui ont donné leurs plus belles années pour défendre notre liberté, obéissant à vos ordres, pour faire vos guerres ou mettre en œuvre vos restrictions budgétaires, que vous avez salis alors que le peuple de France les soutenait.


Ces gens qui ont lutté contre tous les ennemis de la France, vous les avez traités de factieux alors que leur seul tort est d'aimer leur pays et de pleurer sa visible déchéance.

Dans ces conditions, c'est à nous, qui sommes récemment entrés dans la carrière, d'entrer dans l'arène pour avoir simplement l'honneur d'y dire la vérité.

Nous sommes de ce que les journaux ont nommé "la génération du feu". Hommes et femmes, militaires en activité, de toutes les armées et de tous les grades, de toutes les sensibilités, nous aimons notre pays. Ce sont nos seuls titres de gloire. Et si nous ne pouvons pas, réglementairement, nous exprimer à visage découvert, il nous est tout aussi impossible de nous taire.

Afghanistan, Mali, Centrafrique ou ailleurs, un certain nombre d'entre nous ont connu le feu ennemi. Certains y ont laissé des camarades. Ils ont offert leur peau pour détruire l'islamisme auquel vous faites des concessions sur notre sol.

Presque tous, nous avons connu l'opération Sentinelle. Nous y avons vu de nos yeux les banlieues abandonnées, les accommodements avec la délinquance. Nous avons subi les tentatives d'instrumentalisation de plusieurs communautés religieuses, pour qui la France ne signifie rien -rien qu'un objet de sarcasmes, de mépris voire de haine.

Nous avons défilé le 14 juillet. Et cette foule bienveillante et diverse, qui nous acclamait parce que nous en sommes l'émanation, on nous a demandé de nous en méfier pendant des mois, en nous interdisant de circuler en uniforme, en faisant de nous des victimes en puissance, sur un sol que nous sommes pourtant capables de défendre.

Oui, nos aînés ont raison sur le fond de leur texte, dans sa totalité. Nous voyons la violence dans nos villes et villages. Nous voyons le communautarisme s'installer dans l'espace public, dans le débat public. Nous voyons la haine de la France et de son histoire devenir la norme.

Ce n'est peut-être pas à des militaires de dire cela, arguerez-vous. Bien au contraire : parce que nous sommes apolitiques dans nos appréciations de situation, c'est un constat professionnel que nous livrons. Car cette déchéance, nous l'avons vue dans bien des pays en crise. Elle précède l'effondrement. Elle annonce le chaos et la violence, et contrairement à ce que vous affirmez ici où là, ce chaos et cette violence ne viendront pas d'un "pronunciamento militaire" mais d'une insurrection civile.

Pour ergoter sur la forme de la tribune de nos aînés au lieu de reconnaître l'évidence de leurs constats, il faut être bien lâche. Pour invoquer un devoir de réserve mal interprété dans le but de faire taire des citoyens français, il faut être bien fourbe. Pour encourager les cadres dirigeants de l'armée à prendre position et à s'exposer, avant de les sanctionner rageusement dès qu'ils écrivent autre chose que des récits de batailles, il faut être bien pervers.

Lâcheté, fourberie, perversion : telle n'est pas notre vision de la hiérarchie.
L'armée est au contraire, par excellence, le lieu où l'on se parle vrai parce que l'on engage sa vie. C'est cette confiance en l'institution militaire que nous appelons de nos vœux.

Oui, si une guerre civile éclate, l'armée maintiendra l'ordre sur son propre sol, parce qu'on le lui demandera. C'est même la définition de la guerre civile. Personne ne peut vouloir une situation aussi terrible, nos aînés pas plus que nous, mais oui, de nouveau, la guerre civile couve en France et vous le savez parfaitement.

Le cri d'alarme de nos Anciens renvoie enfin à de plus lointains échos. Nos aînés, ce sont les résistants de 1940, que, bien souvent, des gens comme vous traitaient de factieux, et qui ont continué le combat pendant que les légalistes, transis de peur, misaient déjà sur les concessions avec le mal pour limiter les dégâts ; ce sont les poilus de 14, qui mouraient pour quelques mètres de terre, alors que vous abandonnez, sans réagir, des quartiers entiers de notre pays à la loi du plus fort; ce sont tous les morts, célèbres ou anonymes, tombés au front ou après une vie de service.

Tous nos aînés, ceux qui ont fait de notre pays ce qu'il est, qui ont dessiné son territoire, défendu sa culture, donné ou reçu des ordres dans sa langue, ont-ils combattu pour que vous laissiez la France devenir un État failli, qui remplace son impuissance régalienne de plus en plus patente par une tyrannie brutale contre ceux de ses serviteurs qui veulent encore l'avertir ?

Agissez, Mesdames et Messieurs. Il ne s'agit pas, cette fois, d'émotion sur commande, de formules toutes faites ou de médiatisation. Il ne s'agit pas de prolonger vos mandats ou d'en conquérir d'autres. Il s'agit de la survie de notre pays, de votre pays.


Votre réaction?

12
LOVED
0
LOL
0
FUNNY
0
PURE
0
AW
4
BAD!
0
OMG!
0
EEW
0
ANGRY
0 Commentaires