Financement de la coopérative ZOnÉvolution

Amis lecteurs, chers êtres humains en humanité, nous comptons sur vos soutiens pour réussir notre évolution. Toute notre gratitude. Merci ♥

Je participe

Natacha Rey face aux charognards de l'info

Pour ma part, j'ignore qui dit la vérité et qui "délire" car je n'ai pas les éléments du dossier, mais connaissant un peu Natacha, je sais que c'est une belle personne, qu'elle est sincère et de bonne foi. Idéaliste, attachée à la vérité et à la justice, elle ne poursuit aucun but caché.

Publié il y a  27,696 Vues Actualisé il y a 8 mois
Image

Cette affaire omniprésente sur les réseaux sociaux, même évoquée à l'international, est tellement glauque que j'ai beaucoup de difficultés à m'y intéresser. Brigitte M. est-elle un homme ou une femme, je l'ignore. Je ne suis pas allé vérifier sur pièce. Mais le mal que se donne notre consœur Natacha Rey pour faire éclater la vérité, après une longue et minutieuse enquête, pose quand même un certain nombre de questions... Et le traitement malhonnête et misogyne qui lui est infligé en réponse, de la part d'un média qui se prétend "indépendant" mais oeuvre à la discréditer, pose aussi, un certain nombre d'autres questions...

Pourtant si ce qu'affirme Natacha Rey n'avait pas de fondements solides, il serait plus simple de l'ignorer, non ?

Au lieu de ça, certains se sentent investis d'une mission divine consistant à châtier l'outrecuidance de cette belle et séduisante femme au visage angélique, qualifiée de "journaliste auto-proclamée" plutôt que de s'intéresser aux éléments dont elle dispose.

Ca commence fort : "Natacha Rey, internaute autoproclamée journaliste" (...) "ses accointances avec des figures des milieux conspirationnistes et d’extrême droite". On a l'impression de lire du ConspiracyWatch...

Et on continue avec une feinte bonne foi : "Méfiante, elle explique ne pas vouloir que ses propos soient déformés ou moqués comme ils ont pu l’être dans certains titres de presse. Finalement convaincue de notre volonté de lui donner la parole sans la juger et de traiter l’affaire avec du recul, elle accepte de nous recevoir à son domicile."

Erreur fatale car à la lecture de ce réquisitoire cynique, on se dit que Natacha a raison de se méfier et qu'en l'occurrence le loup à qui elle a eu la naïveté d'ouvrir sa porte, s'est déguisé en agneau... Le recevoir à son domicile et jouer la transparence, a surtout servi à l'auteur de ce brulôt, à la dépeindre comme une Yvette Horner un peu fofolle, déconnectée de la réalité... Méthode éculée pratiquée par la presse de chiottes quand elle veut détruire la réputation de quelqu'un...

La manière dont Natacha est décrite dans l'article frôle le mépris et le misérabilisme intellectuel. Je cite : "Telle une ancienne poupée de porcelaine, toute de froufrous vêtue, cheveux blonds bouclés, collants vintage et maquillage à la mode des années 40, l’ancienne employée de magasin bio nous a reçus chez elle dans la petite ville de l’Ouest." (...) "Dans son salon tout rose à la décoration sortie d'un roman de Lewis Carroll, au milieu des bibelots fleuris, des services à thé et des sièges en velours pastel, la quinquagénaire raconte les prémices de l'histoire." (...)
Ça c'est de l'info ou du sarcasme ? A la place de Natacha, nous aurions reçu ce jeune homme dans un lieu public ou dans un café... et on aurait tout filmé car si se fier c'est bien, se méfier c'est mieux...

Présentée dans l'article précédent comme "journaliste autoproclamée", et décrite comme une excentrique,  les mots utilisés n'ont pas d'autre but que de susciter le doute sur sa crédibilité et sur le sérieux de son enquête. Un procédé discutable qui consiste à s'attaquer à la forme pour altérer le fond du sujet. Pitoyable !

Blast un média indépendant ?

Puis on passe à l'essentiel. On survole la question, on déforme un peu la réalité pour la rendre compatible avec l'objectif poursuivi, on laisse entendre sur un ton moqueur que les éléments présentés ne sont pas crédibles et qu'au fond  cette "ancienne employée de magasin bio" "toute de froufrous vêtuequi "s'auto-proclame journaliste" serait dans le délire complet... En clair, elle relèverait de la psychiatrie... elle qui a refusé "deux expertises psychiatriques..."

Blast un média indépendant ?

Selon Blast, l'introuvable Jean Michel existerait, et un simple journaliste de province missionné à cet effet l'aurait trouvé et rencontré... puisque même son nom figure sur la porte...

Je cite : "Pourtant, Jean-Michel Trogneux existe bel et bien. Il réside toujours à Amiens, à proximité de la célèbre chocolaterie familiale, qui contrairement à ce qu'affirme Natacha Rey, existe toujours. Le frère de Brigitte Macron est loin d’être difficile à trouver et son nom figure sur la sonnette. Un journaliste indépendant contacté par Blast s'est rendu à son domicile et l'a rencontré."

Diantre ! Natacha devrait s'acheter des lunettes ?

Et bien évidemment, il faudrait croire sur parole l'auteur de l'article... Pas de photo, pas de vidéo, aucun élément de preuve, juste des mots... Il réclame des preuves de ce qu'avance Natacha Rey mais lui n'en fournit aucune sur sa fabuleuse découverte. Pourtant Dieu sait si ce simple élément pourrait mettre un terme à "la rumeur" mais visiblement le journaliste considère qu'il n'a pas besoin de démontrer sa bonne foi puisque lui est encarté et travaille pour Blast, un média qui se revendique indépendant... mais dont certains disent qu'il serait plutôt "une opposition contrôlée".

Le problème c'est que depuis l'épisode Etienne Chouard, Denis Robert a perdu la crédibilité acquise dans l'affaire Clearstream. Chacun se souvient du traquenard monté pour détruire la réputation du fameux professeur. Reçu sur le plateau du "Média" pour le piéger avec des questions sur la Shoah et le faire passer pour un antisémite, Chouard surpris, demandait le pourquoi de ces questions et bottait en touche en avouant son ignorance sur le sujet.

Sacrilège suprême ! Comment Chouard pouvait prétendre ignorer le sujet ? On touchait là au sacré et grâce à Denis Robert et son acolyte, le Pr Etienne Chouard a été définitivement banni des médias mainstream pour ne pas s'être prosterné devant le narratif officiel... Mission accomplie mais épisode nauséabond gravé dans la mémoire collective comme un acte vil et lâche... Le journalisme déjà moribond n'avait pas besoin de ça... Et en remerciement pour service rendu, Denis Robert a été débarqué du "Media" peu de temps après... pour donner naissance à Blast quelques mois plus tard.

Mais comme dit le proverbe, si le serpent change de peau, il ne change pas de nature... Et je suis le premier à le regretter car j'aimais bien Denis Robert, et sans le connaître personnellement, je lui ai longtemps fait confiance...

Aujourd'hui c'est le tour de Natacha Rey qu'on tente de faire passer pour une extrémiste de droite fréquentant des antisémites alors qu'elle se revendique simplement anti-mondialiste... Chez Denis Robert et ses mercenaires, il ne fait pas bon être en dehors des clous du Système... et il est risqué de s'attaquer aux vaches sacrées qui ont droit de vie et de mort sur l'information. Courageux mais pas téméraire l'ami Robert...

A la lecture de cet article puant de malhonnêteté, totalement à charge, on éprouve un sentiment de malaise car on aurait espéré une approche plus neutre dans cette affaire glauque. Et ce n'est pas le cas, car pour rendre inaudible le message, on a préféré s'attaquer au messager... Pas très éthique ça...

Pour ma part j'ignore qui dit la vérité et qui "délire" car je n'ai pas les éléments du dossier, mais connaissant un peu Natacha, je sais que c'est une belle personne, qu'elle est sincère et de bonne foi. Idéaliste, attachée à la vérité et à la justice, elle ne poursuit aucun but caché. Belle, séduisante, féminine, elle est loin d'être une excentrique mais plutôt pudique et réservée. Croyante et choquée par la banalisation des valeurs LGBT au plus haut niveau de l'Etat, elle estime qu'il y a lieu de les dénoncer. Et je sais qu'elle se serait bien passée d'affronter cette meute de charognards de l'info, toujours prêts à déchiqueter leur proie...

Blast média indépendant ? Et ta soeur ?

PS : Quelques heures après la publication de cet article, j'ai reçu le lien ci-dessous avec demande express de le consulter. Je vous laisse le découvrir car vous allez en apprendre autant que moi... A vous de juger...

https://pressibus.org/gen/trogneux/index.html?fbclid=IwAR1d80TyyQbuMtopFHKA1RB2wBT-A8d351SCdHQGZvpJRJvURzhi7U80m8s

Image
Image
Image
Image


Votre réaction?

17
LOVED
2
LOL
0
FUNNY
0
PURE
3
AW
1
BAD!
0
OMG!
0
EEW
2
ANGRY
0 Commentaires