FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Financement de la coopérative ZOnÉvolution

Amis lecteurs, chers êtres humains en humanité, nous comptons sur vos soutiens pour réussir notre évolution. Toute notre gratitude. Merci ♥

Je participe

Raspoutine : le sang coulera à flots dans la Rome des Papes

La colère a commencé à gronder, de plus en plus fort partout car dans les autres pays, tout le monde se demandait si leurs propres gouvernements disaient la vérité ou mentaient comme le faisait le gouvernement de Mario Draghi en Italie.

Publié il y a  2,427 Vues Actualisé il y a 19 jours
Image

Au début, les gens ignoraient tout. Englués dans leurs vies médiocres faites de désirs matérialistes, de "m'as-tu vu", de crédits à la consommation, de débauche, de perversions en tous genres, prisonniers d'un esclavage consenti, abrutis par la télévision, sans culture et ignorants de leur propre Histoire, ils étaient faciles à manipuler, à tromper et à égarer...

La société moderne censée apporter la civilisation et le "progrès" à une nation de paysans et d'agriculteurs, avait produit l'exact contraire de ce qu'elle devait engendrer. Coupée de Dieu, ignorante de sa dimension spirituelle et des valeurs morales qui l'accompagnent, jamais l'ignorance, la bêtise, la perversion et l'égoïsme n'avaient été aussi prospères. Au point de se demander où sont passés les êtres humains dignes de ce nom, et les hommes de culture et de savoir, dans ce type d'organisation de la vie humaine.

Les hommes de culture et de savoir, réunis dans des sociétés secrètes et des réseaux occultes, n'éprouvaient que mépris pour cette populace qui n'était intéressée que par le sexe et l'argent. Et ces "élites" manigançaient dans le secret, un plan machiavélique ayant pour but de dépeupler la planète de tous ceux qu'ils considéraient comme inutiles et constituaient selon leur propres mots, "le cancer de la terre".

Le dépeuplement devait s'accomplir de manière habile, de façon à ne pas provoquer de réactions hostiles...

C'est ainsi que l'on utilisa un virus de laboratoire génétiquement modifié et suffisament virulent pour éliminer les plus faibles, les plus âgés, les malades fragilisés et tous ceux qui à cause d'une nourriture de médiocre qualité avaient des défenses immunitaires altérées. 

Le gouvernement et leurs médias déclenchèrent une campagne de peur frôlant l'hystérie, faisant croire à la population que ce virus allait les tuer tous. Et les gens y ont cru.

Certains médecins et virologues affirmaient que l'on pouvait neutraliser ce microbe tueur avec de l'artemisia annua, avec de l'hydroxychloroquine ou avec de l'ivermectine. Très vite, ils ont été réduits au silence, stigmatisés, insultés et même interdits d'exercer. Bien évidemment, les médicaments qui soignent ont été rapidement saisis et on ne pouvait plus se les procurer. Et bien sûr, soumis à un rouleau de propagande mensongère, personne ne s'est demandé pourquoi le gouvernement avait fait disparaître les remèdes qui pouvaient les soigner.

Soudain, on informa le pays que le remède miracle avait été fabriqué en urgence par les laboratoires pharmaceutiques et qu'enfin on allait pouvoir revivre normalement et sortir de la peur. Le remède miracle avait la forme d'un vaccin et en tout cas était présenté comme tel. Le seul problème c'est que les laboratoires qui ont produit ce remède "miracle", exigeaient que l'impunité leur soit garantie en cas d'effets secondaires ou de décès provoqués par leur supposé vaccin... Ce que les gouvernements corrompus et criminels se sont empressés de leur accorder.

Tout fut mis en oeuvre pour persuader les gens de se faire "vacciner". Les Présidents, les Premiers Ministres, les Ministres de la Santé, les journalistes, les médecins corrompus, disaient tous d'une seule voix à qui voulait les entendre : "Faites-vous vacciner !"

Et bien sûr, tous les ignorants, tous les crédules, tous ceux qui rêvaient de revenir à une "vie normale" se sont jetés dans la gueule du loup sans même s'interroger sur le contenu et la composition de ce fameux vaccin, ni même se demander pourquoi les  laboratoires qui le produisaient, avaient exigé l'impunité en cas de problème. Dans de telles circonstances, un esprit rationnel se serait posé la question, aurait probablement réfléchi et dans le doute se serait abstenu.

Malheureusement, ceux qui sont "allés à l'abattoir de leur plein gré" étaient nombreux et confirmaient la prophétie écrite par Jacques Attali, chantre du Nouvel Ordre Mondial et obsédé par la surpopulation. Le peuple de France conditionné et manipulé par une campagne de peur habilement orchestrée, n'a pas imaginé un seul instant que la vaccination n'avait pas pour but de le protéger ou de le soigner. Il a cru tout ce qu'on lui racontait à la télé.

On lui disait que le vaccin allait mettre un terme à la contamination, aux confinements à répétition, aux couvre feux, aux masques, à la distanciation sociale et à tout ce qui perturbait la vie quotidienne depuis deux ans. Certains rêvaient de pouvoir retourner au restaurant, au cinéma, en "boîte de nuit", en vacances, en voyages et se sont jetés sur ce vaccin comme s'il était le "Sésame" pour un retour à la vie d'avant...

Personne n'a remarqué que nombre d'entre eux ont été atteints par de nouveaux et graves problèmes de santé. Des jeunes sportifs sont morts de crises cardiaques, d'autres frappés de myocardites, d'autres encore se sont retrouvés paralysés, d'autres touchés par des thromboses fatales... Le nombre de victimes de cette campagne de vaccination est devenu plus important que ceux qui sont réellement morts du virus. Mais cette information a été soigneusement cachée et on continuait à dire qu'il fallait se faire vacciner... 

Une atmosphère sombre et apocalyptique entourait cette campagne de vaccination basée sur des mensonges et des non-dits. A la télé, toujours les mêmes apprentis sorciers continuaient à tromper les gens, leur faisant croire que la balance entre le bénéfice et le risque valait la peine qu'on continue à injecter ce vaccin qui s'est révélé être un poison. Un poison contenant de l'oxyde de graphène, des nanoparticules éméttrices/réceptrices, qui transformaient ceux qui l'avaient reçu, en morts vivants en sursis... pouvant même être éliminés avec les fréquences de la 5G...

C'est ainsi qu'une partie du pays s'est réveillée et a pris conscience, que contrairement à ce que le gouvernement, les médecins corrompus et les médias tentaient de lui faire croire, ce vaccin n'allait pas le protéger mais le détruire à petits feux... Et cet éveil des consciences a été massif puisqu'il a touché tous les pays où les gouvernements imposaient la vaccination à leurs peuples...

Ceux qui assistaient au décès brutal et inattendu de membres de leurs familles, ceux qui perdaient un enfant en bonne santé, ceux qui voyaient leurs amis succomber, ceux-là ont commencé à s'interroger. Et même si on faisait tout pour éviter qu'ils ne s'expriment publiquement et qu'ils n'alertent le reste de la population, Internet a servi de moyen de communication pour diffuser l'information et la vérité. Et cette atroce vérité s'est propagée comme une traînée de poudre dans tous les pays où les vaccinés tombaient comme des mouches...

Puis, dans divers points du globe, des informations officielles publiées par de grands organes de santé nationaux ont commencé à révéler l'imposture des morts du Covid. Ainsi, en Italie "l'Istituto Superiore della Sanità" ( Institut Supérieur de la Santé, ISS), l'organe de référence en matière de santé, publie les vrais chiffres des morts, chiffres repris par un des plus grands quotidiens de la péninsule "Il Tempo". Et là, l'escroquerie est révélée.

Le gouvernement italien est pris en flagrant délit de mensonge. Depuis 2 ans, le pays vit dans une ambiance sombre et anxyogène. On annonce la mort de plus de 130.000 personnes, toutes attribuées au Covid, on entretient la peur, on pousse à la vaccination, on impose le pass sanitaire pour aller travailler, pour entrer dans un restaurant, pour accéder à un hôpital, on criminalise les non vaccinés, les lanceurs d'alerte, les scientifiques et les médecins honnêtes et on finit par découvrir que non, ce ne sont pas 130.000 personnes qui sont mortes du Covid mais 3783 "seulement" !

La colère a commencé à gronder, de plus en plus fort partout car dans les autres pays, tout le monde se demandait si leurs propres gouvernements disaient la vérité ou mentaient comme le faisait le gouvernement de Mario Draghi en Italie. Les gouvernements démasqués et deséspérés se perdaient dans des explications tellement alambiquées que le doute s'est emparé de pays entiers et que pour se dédouaner, on allait jusqu'à accuser les non vaccinés d'être responsables de la mort des vaccinés. On manipulait les gens, on les divisait pour tenter de les dresser les uns contre les autres et éviter ainsi d'être mis en cause par la population trompée, qui commençait à ouvrir les yeux et ne rêvait que de se venger...

En France, Eric Zemmour chargé de détourner l'attention des citoyens en colère, focalisait sur les Musulmans, évitant soigneusement d'aborder les problèmes de la crise sanitaire et des crimes commis par la coalition des politiciens, médecins, labos et médias. Il parlait de tout sauf de ça comme s'il était missionné pour allumer des contre feux pour que la caste des élites puisse échapper à ses responsabilités...

Et c'est ainsi qu'ont commencé les premières insurrections armées, les premiers troubles et les premiers affrontements... Les grandes villes du monde occidental en feu, les chaînes de télévision incendiées, les politiciens pourchassés et lynchés par la foule, les médecins corrompus et les journalistes complices du plus grand crime contre l'humanité de l'Histoire, massacrés et démembrés en place publique, on avait l'impression d'assister à une fin du monde apocalyptique...

Rome était devenue l'épicentre de la contestation mondiale car c'est là où tout a commencé. L'accomplissement de la prophétie de Raspoutine s'y est réalisée et s'est propagée dans les autres nations du monde libre... qui n'avaient de libre que l'apparence...

"LA NUIT DE L'HOMME BRÛLÉ"

"La nuit de l'homme brûlé, le sang coulera à flots dans la Rome des papes et des escrocs. Le peuple sortira sur les places aveuglé par une haine depuis longtemps contenue et sur les piques ensanglantées, vous verrez les têtes des politiciens, des nobles et du clergé.

Le corps d'un homme vénérable sera traîné dans les rues de Rome par un cheval blanc et l'empreinte de son sang et les lambeaux de sa peau marqueront les rues. Ce n'est qu'alors qu'on découvrira que l'homme vénérable était un serpent. Et il mourra comme meurent les serpents.

En cette nuit de sang et de magie les étoiles changeront de lumière : ceux qui portaient l'habit de la délinquance porteront la robe de la justice et ceux qui étaient justes deviendront injustes... Et quand la lumière du jour nouveau se lèvera, les fontaines de Rome, seront remplies de sang humain, et de nombreux corps de puissants seront écartelés et jetés aux quatre coins de la ville, pour pourrir...

La Rome purifiée ne sera plus Rome.

Et la nuit de l'homme brûlé restera comme un signe pour commémorer la sainte insurrection du peuple contre le loup vorace habillé en agneau.


Les démons se préparent à quitter la ville éternelle de la pire des façons. Il n'y aura aucune mansuétude pour eux et ils ne trouveront ni refuges ni moyens d'échapper à la colère du peuple..."

Nous sommes prêts...


"- Григоярий Ефиимович Распуятин (Ноявых) (Raspoutine) 1869 - 1916

Les "effets secondaires" enfin révélés...


Votre réaction?

28
LOVED
3
LOL
1
FUNNY
1
PURE
0
AW
0
BAD!
1
OMG!
0
EEW
2
ANGRY
0 Commentaires