FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Campagne de dons

Amis lecteurs de Médiazone, vous qui nous lisez, qui nous appréciez et diffusez nos articles et les informations que nous publions, vous qui êtes attachés à la liberté et à la vérité, vous avec qui nous partageons les mêmes combats, vous qui nous encouragez chaque jour à continuer la lutte contre les médias de la propagande et de la désinformation, nous avons besoin de vous pour faire grandir ZOneFR et son espace Médiazone. En participant même un peu, vous permettrez au seul réseau social francophone existant, d'être l'alternative aux réseaux américains qui étouffent la parole libre et la censurent massivement. Nous comptons sur votre soutien. Merci.

Je participe

Selon Trump, la loi martiale n'aurait pas lieu !

Selon Trump lui-même, la loi martiale n'aurait pas lieu : selon un Tweet du 20 décembre, 7 heures du matin, heure française. "Martial law = Fake News. Just more knowingly bad reporting !" (sic). Voilà que Trump annonce que la loi martiale est une fausse information de mauvais reportage : un comble quand lui-même a annoncé des changements extra-ordinaires cette semaine ! Au même moment, on ressort un vieux tweet de Trump datant de 2014, où il dit : "Que Dieu pardonne à mes ennemis, moi je ne leur pardonnerai jamais" (sic).

Publié il y a  4,036 Vues Actualisé il y a 8 mois

Selon Trump lui-même, la loi martiale n'aurait pas lieu : selon un Tweet du 20 décembre, 7 heures du matin, heure française. "Martial law = Fake News. Just more knowingly bad reporting !" (sic). Voilà que Trump annonce que la loi martiale est une fausse information de mauvais reportage : un comble quand lui-même a annoncé des changements extra ordinaires cette semaine ! Au même moment, on ressort un vieux tweet de Trump datant de 2014, où il dit : "Que Dieu pardonne à mes ennemis, moi je ne leur pardonnerai jamais" (sic).

Selon Trump lui-même, la loi martiale n'aurait pas lieu : selon un Tweet du 20 décembre, 7 heures du matin, heure française.

"Martial law = Fake News. Just more knowingly bad reporting !" (sic).

Voilà que Trump annonce que la loi martiale était une fausse information de mauvais reportage : un comble quand lui-même a annoncé des changements extra-ordinaires cette semaine !

Au même moment, on ressort aussi un vieux tweet de Trump de 2014, où il dit : "Que Dieu pardonne à mes ennemis, moi je ne leur pardonnerai jamais" (sic)

La simple "menace" de loi martiale aurait elle suffi à nettoyer les Etats-Unis et ailleurs de ses traitres ? Faire reculer le camp démocrate corrompu ? On pense que Trump utilise la "menace" de la loi martiale pour faire céder ses adversaires. Et ne souhaite passer à l'action qu'en dernier ressort. 

En professionnel de la politique, Trump utilise le double discours :

1°)- L'annonce de la loi martiale, exécutions sommaires, avènement d'un monde nouveau, tout beau tout pur, patati patata, etc..

2°)-De l'autre, il négocie et nettoie pacifiquement le camp démocrate.

Toute la question est de savoir jusqu'où il a renoncé à écraser le camp démocrate une fois pour toutes.

A cela s'ajoute ce que l'on appelle "le brouillard de guerre" (sic). L'expression a été forgée par le général prussien Carl von Clausewitz dans son ouvrage De la Guerre (Vom Krieg). Ce terme est utilisé pour décrire l'absence, le flou  ou les mensonges des belligérants, au cours d'une opération militaire. Le terme se rapporte à l'incertitude, voire les contre vérités mobilisées par les belligérants quant à leurs  objectifs.

Le Black Out lui permet de mener à bien ces deux stratégies, entretenir le brouillard de guerre, sans devoir rendre des comptes à la presse et à l'opinion publique.

De nombreux indices montrent qu'il se passe quelque chose :

*Comme par hasard, le recomptage dans l'Etat du Michigan acte de la victoire de Trump.

*La télévision Foxnews annonce pour la première fois  et par sa journaliste vedette la victoire de Trump..

*On assiste à une rupture des négociation entre l'équipe de transition de Biden et le Pentagone : vu hier l'info sur Tweeter. "Le Monde" a repris l'information.

*Le fait que l'Italie et la Grande Bretagne annoncent un confinement en pleine période de Noël.

N'en doutez pas : il se passe des choses. Le camp Trump marque des points. Il est à l'offensive. Mais le mode opératoire n'est pas celui que l'on croyait. Mais ce qui compte, c'est que Trump soit combatif jusqu'au bout.

 


Votre réaction?

21
LOVED
0
LOL
1
FUNNY
0
PURE
1
AW
0
BAD!
1
OMG!
1
EEW
2
ANGRY
0 Commentaires