Financement de la coopérative ZOnÉvolution

Amis lecteurs, chers êtres humains en humanité, nous comptons sur vos soutiens pour réussir notre évolution. Toute notre gratitude. Merci ♥

Je participe

Une fausse "pandémie de Covid" entièrement orchestrée

Depuis le début de cette fausse pandémie, nous journalistes indépendants de Mediazone, nous affirmons preuves à l'appui, que nous sommes confrontés à une opération criminelle orchestrée par les cartels bancaires, la finance sioniste messianique, les labos pharmaceutiques et les gouvernements complices, pilotés par le Forum Economique Mondial et le guru en chef Klaus Schwab. Nous n'avons cessé de publier et fournir tous les éléments qui vous permettent de le vérifier. Nous comprenons que c'est difficile à croire mais lorsque nous perdrons tous un être cher, un proche, un collègue ou un voisin à cause de cette vaccination criminelle, nous sommes certains que beaucoup d'entre vous commenceront à s'interroger et à se poser des questions. Seulement alors, beaucoup comprendront que nous disons la vérité et pourquoi des médecins, des scientifiques et des journalistes ont été assassinés.

Publié il y a  13,670 Vues Actualisé il y a 7 mois
Image

Par Paul Craig Roberts.

… a été utilisée pour détruire la santé, les libertés civiles et la relation médecin-patient.

Chers lecteurs, réfléchissez un instant au caractère extraordinairement coercitif du programme de vaccination. Comment expliquer l’accent qui est mis sur la vaccination forcée des populations et les méthodes tyranniques employées dans des sociétés libres, alors que même Big Pharma et les institutions médicales corrompues reconnaissent que la protection accordée par le vaccin est très courte et disparaît rapidement ?

Selon l’institution médicale elle-même, la double vaccination n’est plus une protection. Il faut des injections de rappel tous les six mois pendant toute votre vie.

C’est particulièrement troublant lorsque nous prenons en compte les faits établis suivants :

1. La mortalité du Covid est très basse. Le virus tue surtout ceux qui ont des co-morbidités et qu’on a mal ou pas du tout soignés.

2. Le vaccin réduit notre immunité naturelle.

3. Le vaccin est la cause de nombreux effets indésirables, y compris la mort et des handicaps à vie. Le CDC (Center of Diseases Control) et l’OMS reconnaissent que les instituts qui enregistrent les effets négatifs sous-estiment grandement le nombre de morts et des autres effets indésirables. Jamais au cours de l’histoire on a maintenu en usage un vaccin ou un médicament qui aurait produit ne serait-ce qu’une faible fraction des morts et des préjudices recensés.

4. Le vaccin produit des "variants" qui sont résistants au vaccin et au système immunitaire affaibli des vaccinés. Il faut de nouveaux vaccins pour traiter les nouveaux "variants", ce qui produit encore plus de "variants". (cf Pr Luc Montagnier, Prix Nobel de Médecine)

5. L’institution médicale a bloqué autant qu’elle a pu le traitement contre la Covid-19 avec deux médicaments connus, efficaces et bon marché : l’Ivermectine et l’HCQ. Des médecins qui ont sauvé des vies avec ces traitements ont été renvoyés pour cela.

6. Des experts scientifiques et médicaux de renom et de haut niveau, y compris des lauréats du prix Nobel, ont été censurés ou réduits au silence pour avoir mis en garde contre les effets du vaccin et conseillé au contraire un traitement efficace.

7. Les médias clament d’une seule voix mensongère que la vaccination est notre seul espoir.

8. Il a été démontré que dans un grand nombre de pays (je m’en suis fait l’écho) les cas de Covid et les morts du Covid grimpent avec la vaccination et que la majorité des cas et des morts du Covid, pour de nombreuses classes d’âge, sont des vaccinés.

9. Il est scientifiquement établi que les vaccinés diffusent le virus au moins autant, sinon plus que les non-vaccinés.

10. Il est clairement établi que les non-vaccinés qui s’en remettent à l’immunité naturelle sont mieux protégés que les vaccinés.

Étant donné ces faits connus, scientifiquement établis, qu’est-ce qui justifie la vaccination de masse ?

Pourquoi insister sur la vaccination des enfants quand on sait que la protéine de pointe s’attaque aux ovaires et aux testicules, sinon selon un programme de réduction de la fertilité ?

Pourquoi d’ignorants moulins à paroles de la télévision, à peine capable d’épeler leur nom, se croient-ils permis de s’en prendre à des scientifiques de renom qui nous disent la vérité ?

Il y a assurément beaucoup de bonnes raisons de conclure que la "pandémie de Covid" est un plan orchestré.

Quels en sont les éléments évidents ?

1. Des profits à jamais pour Big Pharma, des subventions pour les écoles médicales liées à Big Pharma, les profits des brevets à se partager pour le personnel des instituts nationaux de santé, des contributions de campagne pour les sénateurs, les représentants et les candidats à la Présidence.

2. L’arme de la peur pour faire sauter les protections des libertés civiles et pour accroître le contrôle sur la population.

Ces deux premiers éléments sont évidents. Le troisième élément du complot est presque aussi évident mais nettement plus difficile à croire pour bien des gens – la réduction de la population.

Avant de vous moquer, posez-vous la question :

1. Pourquoi vacciner les enfants, lesquels ne sont pas affectés par le Covid, avec un vaccin connu pour attaquer les cellules reproductrices et causer des avortements.

2. Pourquoi vacciner des gens alors qu’il y a des traitements connus, sûrs, efficaces et bon marché ?

3. Pourquoi s’en prendre à ces traitements comme étant dangereux et s’efforcer d’empêcher leur usage ?

Comment les institutions médicales peuvent-elles bloquer l’Ivermectine et l’HCQ pour des raisons de sûreté et de prudence alors qu’elles promeuvent un vaccin expérimental dangereux pour la population mondiale ?

4. Pourquoi interdire les avertissements lancés par des experts renommés ? Si le vaccin était la seule solution, ou même une solution, on pourrait en débattre publiquement.

Considérez que le Forum économique mondial a disposé d’un demi-siècle pour endoctriner et laver le cerveau des dirigeants économiques et politiques. Il a été fondé le 24 janvier 1971 et la rencontre annuelle à Davos est devenue un événement prestigieux. Les dirigeants se bousculent pour obtenir une invitation, tant le fait d’y participer est devenu une insigne marque de prestige. Le Forum économique mondial est financé par un millier de grandes entreprises mondiales multimilliardaires dont les dirigeants se sont emballés pour la Grande Réinitialisation appliquée à la réduction de la population, la fin de la souveraineté nationale et de l’autonomie individuelle. La Grande Réinitialisation est le programme de la tyrannie.

L’orchestration de la pression pour la vaccination universelle va si loin que des pays qui naguère étaient considérés comme faisant partie du "monde libre" sont maintenant des États totalitaires – voyez l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada, l’Italie.

L’effort pour étendre la tyrannie à la France et à l’Allemagne rencontre une résistance populaire.

En Amérique, la principale résistance vient des infirmières et du personnel soignant qui ont constaté le terrible impact du vaccin sur ceux à qui on l’injecte.

Chacun se doit de considérer ce qu’implique la censure des experts indépendants qui connaissent la vérité alors que d’ignares moulins à paroles récitent le narratif officiel.

Avec l’assassinat de la vérité, ce sont également la liberté, la moralité et la justice qui sont tuées.

Allez-vous rester assis et ne rien faire contre cela ?

Le "test covid" PCR fut utilisé pour créer l’apparence d’une pandémie.

• Le lauréat du Prix Nobel Kary B. Mullis fut l’inventeur de la technique de la réaction en chaîne par polymérase, laquelle est analysée dans l’article suivant. Le docteur Kary Mullis, qui est mort le 7 août 2019 à 74 ans, a fortement insisté sur le fait qu’on ne peut pas diagnostiquer une infection ou une maladie avec le PCR-RT. "Le PCR est un processus. Il ne vous dit pas si vous êtes malade… la mesure n’est pas fiable." Mullis décrivit le PCR-RT comme une "technique" plutôt que comme un "test".

7200 médecins et scientifiques du monde entier ont signé la Déclaration de Rome pour alerter les citoyens sur les conséquences mortelles du comportement sans précédent des décideurs politiques et des autorités médicales.

57 éminents scientifiques et médecins diffusent une étude bouleversante sur les vaccins anti-Covid et exigent l’arrêt immédiat des vaccinations.

Lettre ouverte aux non-vaccinés

Tu n'es pas seul ! Au 28 juillet 2021, 29 % des Canadiens n'avaient pas reçu de vaccin contre la COVID-19 et 14 % de plus n'avaient reçu qu'une seule injection. Aux États-Unis et dans l'Union européenne, moins de la moitié de la population est entièrement vaccinée, et même en Israël, le "laboratoire du monde" selon Pfizer, un tiers des personnes restent totalement non vaccinées. 

Les politiciens et les médias ont adopté un point de vue uniforme, faisant des boucs émissaires les non vaccinés pour les troubles qui se sont produits après dix-huit mois d'alarmisme et de confinement. Il est temps de remettre les pendules à l'heure.

Il est tout à fait raisonnable et légitime de dire "non" à des vaccins insuffisamment testés pour lesquels il n'existe aucune science fiable. Vous avez le droit de faire valoir la garde de votre corps et de refuser des traitements médicaux si vous le jugez bon. 

Vous avez raison de dire "non"" à une atteinte à votre dignité, votre intégrité et votre autonomie corporelle. C'est votre corps, et vous avez le droit de choisir. 

Vous avez raison de vous battre pour vos enfants contre leur vaccination de masse à l'école.

Paul Craig Roberts

Source : https://www.paulcraigroberts.org
traduit par J.A., relu par Hervé pour le Saker Francophone
via https://lesakerfrancophone.fr
Republié par MediaZOne via Réseau International


Votre réaction?

45
LOVED
0
LOL
1
FUNNY
1
PURE
0
AW
0
BAD!
0
OMG!
0
EEW
2
ANGRY
0 Commentaires