FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Campagne de dons

Amis lecteurs de Médiazone, vous qui nous lisez, qui nous appréciez et diffusez nos articles et les informations que nous publions, vous qui êtes attachés à la liberté et à la vérité, vous avec qui nous partageons les mêmes combats, vous qui nous encouragez chaque jour à continuer la lutte contre les médias de la propagande et de la désinformation, nous avons besoin de vous pour faire grandir ZOneFR et son espace Médiazone. En participant même un peu, vous permettrez au seul réseau social francophone existant, d'être l'alternative aux réseaux américains qui étouffent la parole libre et la censurent massivement. Nous comptons sur votre soutien. Merci.

Je participe

Véran : la faute la plus grave

Avant de vous laisser découvrir l'article d'Alain Tranchant publié par France Soir, je voudrais exprimer ma colère sur ce scandale encore plus odieux que cette fausse pandémie utilisée comme moyen politique, pour imposer au peuple français les plus graves mesures liberticides que notre pays ait jamais connues, et la destruction de l'économie qui provoquera encore plus de drames. Et comme si cela ne suffisait pas, Véran vient d'annoncer la fermeture du CHU de Garches, là où officie un des meilleurs virologues du monde, le Professeur Perronne, mettant à rude épreuve une nouvelle fois, notre exaspération vis à vis de ce gouvernement criminel !

Publié il y a  5,672 Vues Actualisé il y a 12 mois

Puisque Véran a la mémoire qui flanche, on va la lui rafraîchir...

Image

Mon coup de gueule

Avant de vous laisser découvrir l'article d'Alain Tranchant publié par France Soir, je voudrais exprimer ma colère sur ce scandale encore plus odieux que cette fausse pandémie utilisée comme moyen politique, pour imposer au peuple français les plus graves mesures liberticides que notre pays ait jamais connues, et la destruction de l'économie qui provoquera encore plus de drames. Et comme si cela ne suffisait pas, Véran vient d'annoncer la fermeture du CHU de Garches, là où officie un des meilleurs virologues du monde, le Professeur Perronne, mettant à rude épreuve une nouvelle fois, notre exaspération vis à vis de ce gouvernement criminel !

En plus du confinement dont Véran disait qu'il favorise la circulation du virus, le gouvernement a donc pris la décision de ne plus autoriser le seul traitement qui marche pour lutter contre le Covid19 : l'hydroxychloroquine. C'est non seulement incompréhensible mais c'est surtout criminel car nous savons que les plus grands virologues, - à commencer par le Dr Raoult - l'utilisent et ont le taux de mortalité le plus bas de tous.

La grande majorité des pays touchés par le Covid utilisent l'hydroxychloroquine et les résultats démontrent que ce traitement est efficace. Nous le savons et Véran le sait parfaitement aussi. Même le président Trump l'a déclaré publiquement. Et il sait de quoi il parle puisqu'il a personnellement été touché par ce virus. Le monde entier le sait, sauf Véran qui fait semblant de l'ignorer.

Est-ce que Véran est inconscient au point de ne pas comprendre qu'à l'ère d'Internet, nous pouvons tout vérifier et tout découvrir ? Est-ce qu'il réalise le risque qu'il prend en dissimulant et en niant la vérité sur l'hydroxychloroquine, en nous manipulant et en se rendant directement responsable des morts que cette décision grave va provoquer ?

Est-ce que ce pouvoir s'imagine qu'il est là pour l'éternité et que les Français sont si apeurés qu'ils ne vont pas finir par réagir ? Est-ce que ce pouvoir fait semblant d'ignorer que nous sommes parfaitement conscients qu'il est en train de commettre le pire ? Ce que Maître Reiner Fuellmich qualifie de crimes contre l'humanité ?

Alors comme journaliste libre et indépendant et comme Père qui se bat pour protéger mes enfants, ma famille, mes amis, les gens qui me font confiance et qui comptent sur moi, je vais prendre le risque d'annoncer à Véran et à tous ses complices, une prophétie qui pourrait se réaliser bientôt.

Trump va être déclaré Président des Etats Unis et le candidat de la Cabale tricheuse que notre gouvernement a soutenu et même félicité pour son élection auto-proclamée par les médias menteurs, sera poursuivi par la justice ainsi que tous ceux qui sont impliqués dans la fraude électorale américaine.

Et vous verrez que le Covid va disparaître comme par enchantement car nous savons aujourd'hui que ce virus est un produit de laboratoire utilisé de manière politique et criminelle, à grande échelle. Par ailleurs si ceux qui l'ont fabriqué et disséminé sont recherchés et arrêtés, cette fausse pandémie s'arrêtera aussi aux USA.

Les conséquences sur notre pays vont être apocalyptiques car Trump va informer le monde de ce crime organisé et provoquer un réveil massif des Français qui vont comprendre que notre gouvernement est aussi un instrument de la même Cabale et qu'il n'existe que parce que chez nous aussi, les élections ont été truquées en 2017.

Un gouvernement légitime et responsable ne prendrait pas les mesures qui menacent la santé de ses citoyens. Il n'interdirait pas le seul traitement ayant fait ses preuves et utilisé avec succès dans d'autres pays. Il n'imposerait pas le confinement en sachant pertinemment que l'enfermement favorise la circulation du virus et donc la contamination. Il n'arrêterait pas l'économie pour provoquer un désastre social qui mènera à la misère, au suicide, à la dépression, à l'explosion de la violence, au désespoir de tous et à la pénurie alimentaire.

Un gouvernement légitime et responsable ne traiterait pas ses citoyens comme des délinquants ou des hors la loi parce qu'ils ne portent pas de masque, ne leur infligerait pas des amendes de 135€ alors que 10 millions de salariés gagnent un misérable SMIC et que 20 millions de Français sont en état de survie économique, il ne menacerait pas de peines de prison les récidivistes pour désobéissance involontaire ou volontaire car ce ne sont pas des criminels et qu'ils sont libres de choisir d'obéir ou non à ce que tous, nous considérons être des mesures absurdes, sans aucun fondement et même étranges et durement liberticides.

Un gouvernement légitime et responsable ne permettrait pas aux médias de provoquer la psychose, d'alimenter la peur, de conditionner les citoyens avec des fausses nouvelles, des faux chiffres, des fausses réalités sanitaires car si certains hôpitaux sont - parait-il - débordés c'est parce que tous les autres sont vides !

Un gouvernement légitime et responsable ne se mettrait pas au service des grands groupes pharmaceutiques pour favoriser la vente d'un vaccin contenant des nanoparticules et permettre à Bill Gates de réduire la population de 10 à 15% grâce à sa technologie diabolique. 

Un gouvernement légitime et responsable ne favoriserait pas Amazon au détriment de nos commerçants et artisans, il ne détruirait pas le secteur de l'hôtellerie et de la restauration qui emploie des centaines de milliers de salariés pendant qu'on laisse ouverts les fast food américains et le métro !

Un gouvernement légitime et responsable n'aurait pas en projet d'utiliser le Covid21 pour générer encore plus de morts et imposer des mesures totalitaires sous prétexte de vouloir nous protéger. Un pompier pyromane agit comme ça.

Un gouvernement légitime et responsable n'utiliserait pas un virus moins dangereux que la tuberculose pour interdire aux gens de voyager, de vivre et de respirer.

Cette classe politique, dans sa grande majorité, sera bientôt perçue par le peuple pour ce qu'elle est vraiment : une association de malfaiteurs, de voleurs et de corrompus. Des ennemis du peuple. Des gens sans foi ni loi et sans honneur. Des complices passifs et des lâches qui devront tous rendre compte de leurs actes !

L'avenir du ministre Véran se déroulera devant une cour de justice. Sur la base de l'article 7 du tribunal de Nuremberg, il sera accusé de non assistance à malades en danger, d'abus de pouvoir et de crimes contre l'humanité car il sera tenu pour responsable de la mort de tous nos anciens, euthanasiés dans les EHPAD faute de soins, et de tous ceux qui mourront faute d'avoir pu bénéficier du seul traitement qui marche. 

Et puis nous exigérons que toute la lumière soit faite sur les liens des politiques avec l'industrie pharmaceutique, avec les seigneurs de la médecine vendus à Big Pharma. Nous exigerons la transparence la plus absolue sur l'état de leurs comptes bancaires partout où ils peuvent exister, pour déterminer s'il y a corruption ou non car leur attitude irresponsable s'apparente à un suicide politique, professionnel et personnel.

Et il n'est pas nécessaire d'être devin pour comprendre que seule une grosse récompense ou un gros paquet d'argent peut pousser des hommes à prendre de tels risques.

Ci-dessous l'article d'Alain Tranchant :

Tribune : Avec les deux courriers qui lui ont été adressés la semaine dernière par le Professeur Raoult et le Président de Sanofi à propos de l'arrêt des livraisons de Plaquénil à l'IHU Méditerranée, "l'heure de vérité" avait donc sonné pour M. Véran.

On savait le Ministre de la santé capable de prendre des libertés avec la vérité. Il l'avait montré en particulier à propos des masques, des tests. 

Sa dernière conférence de presse en a été une autre illustration.

Interpellé par un journaliste qui vantait les mérites de la chloroquine dans le traitement de la Covid-19, la réponse du Ministre ne laisse guère de place au doute, et n'augure vraisemblablement rien de bon pour la suite.

Se tournant vers "les médecins" qui l'accompagnaient, et avec un sourire ironique, M. Véran a déclaré : "Hélas ! le traitement n'a pas démontré son efficacité dans aucune étude internationale et aucun pays ne le recommande en pratique courante".

Passons sur le fait qu'il vaut mieux que le traitement "démontre son efficacité" sur les patients, plutôt que dans une étude internationale ! Et retenons plutôt que le pouvoir politique est totalement prisonnier de la position adoptée par son Conseil scientifique dès le début de la pandémie : "Il n'y a pas de traitement". Point final.

Pourtant, une étude publiée récemment aux Etats-Unis montre que les pays qui ont la plus faible mortalité, à l'échelle de la planète, sont ceux qui ont eu recours à l'hydroxychloroquine.

Pourtant, la mortalité liée au coronavirus est notablement moins importante à Marseille que dans le reste de la France, et notamment à Paris. Ancien Ministre de la santé, Philippe Douste-Blazy le rappelait encore ces jours derniers. 

Naturellement, M. Véran a couvert de son autorité l'Agence nationale de sécurité du médicament qui "a déterminé que les conditions n'étaient pas réunies permettant d'accorder une utilisation dérogatoire pour un médicament visant une cohorte de patients, considérant que la revue de littérature internationale ne permettait pas, non seulement de considérer que le traitement était très efficace (...), mais qu'ensuite il pouvait présenter dans certaines situations un risque pour la santé des patients".

Et il a enfin expliqué que "le laboratoire n'a pas accepté de fournir les médicaments pour plusieurs raisons, d'abord considérant que les conditions scientifiques n'étaient pas réunies", mais également parce que, "dans le Droit", le médecin qui prescrit un traitement "engage aussi la responsabilité du laboratoire qui a fourni le médicament qui était hors indication".

Demeure un sujet, non le moindre, celui qui était l'objet de l'intervention du Professeur Raoult auprès de M. Véran : "l'autorisation d'ouvrir le marché de l'hydroxychloroquine à l'international (Novartis, Sandoz, Mylan)".

La question n'a, semble -t-il, pas été évoquée lors de cette conférence de presse.

Mais il suffirait d'y répondre par la négative pour que, demain, il n'y ait plus d'exception marseillaise dans la gestion de la pandémie. En supprimant la fourniture du médicament, on supprime le traitement. Et en supprimant le traitement, on supprime la différence de mortalité entre Marseille et le reste du pays. 

Alors que la barre des 40 000 morts vient d'être dépassée en France, le pouvoir serait bien inspiré d'y réfléchir à deux fois, voire davantage.

"Y a -t-il une erreur qu'ILS n'ont pas commise ?" titrait le Professeur Perronne qui, lui, avait géré des épidémies.

Là, ce serait une faute, une faute grave, une faute lourde.

Sans aucun doute, un plus grand scandale encore que le "Sortez d'ici", proféré par M. Véran à l'encontre d'un élu de la nation, à l'Assemblée Nationale. Le scandale des scandales.


Auteur: Alain Tranchant pour FranceSoir

Un ministre ou un pantin dans les mains du lobby pharmaceutique ?

Image


Votre réaction?

22
LOVED
2
LOL
1
FUNNY
0
PURE
1
AW
2
BAD!
0
OMG!
0
EEW
19
ANGRY
1 Commentaires

Extra, merci Eric.

Répondre