FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Campagne de dons

Amis lecteurs de Médiazone, vous qui nous lisez, qui nous appréciez et diffusez nos articles et les informations que nous publions, vous qui êtes attachés à la liberté et à la vérité, vous avec qui nous partageons les mêmes combats, vous qui nous encouragez chaque jour à continuer la lutte contre les médias de la propagande et de la désinformation, nous avons besoin de vous pour faire grandir ZOneFR et son espace Médiazone. En participant même un peu, vous permettrez au seul réseau social francophone existant, d'être l'alternative aux réseaux américains qui étouffent la parole libre et la censurent massivement. Nous comptons sur votre soutien. Merci.

Je participe

Vaccination en France : et c'est la mort, la mort toujours recommencée !

La vaccination en France, c'est un zig zag mortel : 432 décès au 1er avril, selon l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament. Comme aurait dit tristement Brassens : " les Dieux ont toujours soif, n'en ont jamais assez. Et c'est la mort, la mort, toujours recommencée !"(sic) ("Mourir pour des idées")

Publié il y a  7,910 Vues Actualisé il y a 3 mois

Le lundi 15 mars, Macron suspend temporairement l'Astrazeneca au nom du principe de précaution. Mais le jeudi 19 mars, l''Agence européenne du médicament nous dit sans rire que le vaccin est sûr. La farce serait-elle terminée ? Que nenni ! Le 27 mars, cette même Agence du médicament reconnait que l'AstraZeneca génère des thromboses. Bref, la vaccination en France, c'est un zig zag mortel : 432 décès selon l'Agence Nationale de sécurité du médicament. Comme aurait dit tristement Brassens : "Les Dieux ont toujours soif, n'en ont jamais assez. Et c'est la mort la mort toujours recommencée !"(sic)

1°)-Excellente vidéo de "la Croix du Sud", 41 ème capsule du 10 avril 2021 !

"Si vous écoutez le narratif officiel : nous sommes en guerre contre un virus mortel. Et le vaccin est notre seul espoir.

L'AstraZeneca est utilisé en France depuis un peu plus de deux mois. On nous l'a vendu come le remède contre la pandémie.

Mais on constate jusqu'à 70% d'effets secondaires : d'où des arrêts de vaccination du personnel hospitalier.

Plusieurs pays commencent à suspendre l'utilisation de l'Astrazeneca, mais Véran soutient que le vaccin est sans risque.

Le lundi 15 mars, et copiant l'Allemagne, Macron suspend temporairement l'Astrazeneca.

Mais le jeudi 19 mars, l''Agence européenne du médicament dit sans rire que le vaccin est sûr. Ce qui montre qu'on peut tester la fiabilité d'un vaccin en moins de trois jours (au second degré bien sûr !).

Or aujourd'hui, cette même Agence du médicament reconnait que l'AstraZeneca génère des thromboses. Résultat : on nous dit d'être attentifs aux effets secondaires de l'AstraZeneca :

EN CLAIR, ON NE SAIT STRICTEMENT RIEN DE LA SURETE DE CE VACCIN !"(sic)

2°)- Brigitte Pascall : De mémoire de militante politique, on n'a jamais vu pareil revirement en matière de politique publique de la santé, effectué bien sûr, "au nom de la science" (sic) !

Le 12 mars, Castex se fait "vacciner", recevant officiellement une injection d'Astrazeneca en piqûre intra musculaire. Mais la piqûre est orange, autrement dit, c'est une piqure intra veineuse. Sur Tweeter, VK, plusieurs internautes estiment qu'il a reçu simplement du sérum physiologique.

Le 16 mars, 13 pays européens suspendent l'utilisation de l'Astrazeneca : le Danemark en premier la semaine dernière, puis la Norvège, la Bulgarie, l'Islande, l'Irlande, les Pays-Bas, l'Allemagne, la France, l'Italie, la Slovénie, l'Espagne, le Portugal, et la Lettonie. + La Thaïlande et le Congo. A ce jour, 05 avril 2021, l'Astrazeneca est interdit dans 27 pays : la peur de ce vaccin s'amplifie vitesse grand V.

Le 16 mars aussi, le Professeur Alexandra Henrion-Claude passe chez André Bercoff, soulignant l'importance du principe de précaution, qui doit entourer cette vaccination inconséquente..

Le 17 mars 2021, le journaliste Eric Montana rédige un article sur Mediazone intitulé : "Astrazeneca ; un scandale qui en annonce d'autres !" (sic), où il dénonce le délire de cette vaccination.

Le 23 mars, un jeune étudiant en médecine en bonne santé de 24 ans décède suite à l'injection du vaccin AstraZeneca. Un début de polémique éclate. De plus, on compte parmi les décès à l'Astrazeneca, un sexagénaire d'Annecy, une toulousaine de 38 ans, un homme de Saint Brieuc de 42 ans !

Le 1er avril, l'Agence nationale de sécurité du médicament publie le nombre de décès suivants par vaccin : Pfizer :380 ; Astrazeneca : 44 ; Moderna : 8, soit un total de 432 décès !

De son côté, l'Agence Européenne du médicament publie le 3 avril : presque 5 993 décès dus aux vaccins :

Pfizer : 3549 décès

Moderna : 1475 décès

Astrazeneca : 969 décès

Comme aurait dit Brassens :

"Les Dieux ont toujours soif, n'en ont jamais assez,

"et c'est la mort, la mort toujours recommencée" ("Mourir pour des idées")

Les français tombent comme des mouches. Et, dans le champ politique, personne ne moufte !

Conclusion :

Pour finir, il importe de se référer à la vidéo de Fer et velours du 8 avril 2012 intitulée : "la victoire silencieuse de Trump". Selon fer et velours, Donald Trump suit un plan très précis. Notamment il a beaucoup insisté pour que les Etats-Unis sortent un vaccin avant la fin de l'année 2020 : même si son efficacité pouvait être mise en doute. De son côté et à la même période, Macron disait que le vaccin n'arriverait pas avant 2023. En faisant en sorte que le vaccin US soit sur le marché dès le mois de décembre 2020, Trump a obligé les autres vaccins à être mis sur le marché plus tôt que prévu. Au lieu de bouillir lentement, la grenouille (personnes peu conscientisées) s'est ébouillantée et a voulu sortir du bocal tout de suite. Autrement dit, Trump a fait en sorte que le monde entier se réveille plus tôt : fin du  topo.

Je partage 5 sur 5 l'analyse de Fer et Velours. J'ajouterai un point : normalement, il faut des années et des années avant de faire un vaccin correctement stabilisé.comme écrit Didier Raoult sur son blog le 11 janvier 2021 : "Je ne vais pas rentrer dans des explications trop compliquées, mais prends l’exemple du vaccin contre la grippe : on a mis une quinzaine d’années à le stabiliser, et encore à l’heure actuelle il n’est pas fiable à 100%. Et là, pour une maladie connue depuis un an à peine, certains laboratoires nous sortent des résultats à plus de 90%'(sic).

En obligeant tous les autres laboratoires à commercialiser leur vaccin.de façon prématurée. Mettre sur le marché un travail de gribouille, injecter des produits pourris, très dangereux dans le corps des personnes vaccinées, comme le montrent les nombreux décès dus aux vaccins Astrazeneca, Pfizer et Moderna (presque 6000 rien qu'en Europe, en moins de deux mois), Donald trump a précipité un scandale sanitaire mondial, à côté de quoi l'affaire du sang contaminé fait figure d'aimable bluette.

Pas besoin de s'appeler Madame Soleil, pour comprendre que, dès aujourd'hui, Macron et la Macronie sont pieds et poings liés dans un scandale sanitaire indubitable : voir chiffres édifiants du nombre de décès compabilisés par l'ANSM et la CME. Scandale circulant déjà vitesse grand V sur Médiazone, Zone et VK. Scandale abominable, qui ne peut que précipiter la chute politique de ceux qui nous gouvernent si mal depuis 2017...!

 

Chiffre du nombre de décès causés par les vaccins, par l'Agence Nationale de la sécurité du médicament au 1er avril 2021

Image

Didier Raoult : J’ai dit que le vaccin relevait de la science fiction pour moi.

11 janvier 2021, 

Blog Didier Raoult officiel

1°)-Didier Raoult : J’ai dit que le vaccin relevait de la science fiction pour moi.

Je ne vais pas rentrer dans des explications trop compliquées, mais prends l’exemple du vaccin contre la grippe : on a mis une quinzaine d’années à le stabiliser, et encore à l’heure actuelle il n’est pas fiable à 100%. Et là, pour une maladie connue depuis un an à peine, certains laboratoires nous sortent des résultats à plus de 90% : non mais franchement qui peut croire une chose pareille ?

D’ailleurs où sont les études sur ces vaccins parce que je n’ai rien trouvé ! Non ce n’est pas sérieux du tout. Certains vont devenir milliardaire avec cette connerie qui est rabâchée par les médias.

Alors quand on me demande ce que je pense du vaccin et sa réussite, je dis que je ne joue pas en bourse, je pense que les Français comprendront. »(Sic) »

Unique blog.

2°)- Brigitte Pascall : On se réjouit de la bonne santé de la dernière sortie du Professeur Raoult : critique, râleuse, cognant sec contre le Pouvoir en place : comme lors de ses premières interventions publiques en mars/avril 2020 : lorsqu'il défendait crânement la chloroquine face au triste et onéreux Remdevisir. 

En effet, après les menaces de macron de lui sucrer les crédits de son institut, il avait un peu rétropédalé dans la critique de salon inoffensive.

Sur le fond, je partage 5 sur 5 les interrogations du savant de Marseille. On est très dubitative sur les conséquences véritables de ce vaccin. Selon Philippe Guillemant, docteur et ingénieur en intelligence artificielle au CNRS, ce vaccin rend possible la normalisation du port d'une identité numérique par chaque citoyen : sur le modèle chinois (cf article de Eric Montana, Médiazone, 7 janvier 2021) !

On le sait: le Mensonge majuscule est la pierre angulaire de la Macronie. On rappelle que le petit banquier est arrivé par infraction à l'Elysée, comme il le concède lui-même. Grâce aux serveurs Dominion et Scytl donnant des résultats truqués. Le soir du 23 avril, aux premiers résultats , il faisait entre 6 et 9% des suffrages.

De son côté, Chris Hedges, ex journaliste vedette du New York Times, écrit la même chose, pointant le Mensonge structurant le gouvernement états-uniens, qui a toujours cinq ans d'avance sur le notre. On a rédigé plusieurs articles sur le Mensonge, pierre angulaire de notre système : ce que nous vivons avec la pandémie de Covid est tout, sauf un coup de tonnerre dans un ciel serein.

Dans l'affaire de la pandémie de covid, ils n'ont cessé de nous mentir : interdiction de la chloroquine qui soigne véritablement. Ordonnance de doliprane à la place d'antibiotiques ! Refus de nous donner un masque, protection élémentaire : résultat : faisant la queue devant les supermarchés, on caillait de trouille à Paris en mars/avril 2020 !

Ce supposé "vaccin" est une imposture XXL ! Il a fallu 15 ans pour stabiliser le vaccin de la grippe : et encore, ce vaccin est loin d'être sans reproche. Car les souches de virus utilisées ne sont pas les bonnes l'année suivante, le virus ayant muté.

Et là, en un an à peine, on aurait trouvé le produit miracle : qui peut croire à un tel discours attrape couillon ???:!!! En réalité, l'objectif réel est de nous mettre une puce numérique dans le corps, indélébile, faire du contrôle social XXL :

RESISTANCE !

27 Jan 2021

Image

Gérard Luçon : Le plan de dépopulation est lancé !

Excellent billet rédigé par Gérard Luçon

Bien évidemment, vous avez le droit de ne pas y croire : il y a bien des gens avant 1944 qui ne croyaient pas en l'existence des camps de concentration ...

Toutefois existe un rapport fait par "Deagel", trouvable sur le site "Profession gendarme", qui annonce cette dépopulation. Deagel travaille avec les grands organismes internationaux et plusieurs pays "importants"..

La base du raisonnement est qu'une guerre, avec les armes actuelles, est trop risquée, pour obtenir une dépopulation significative. Elle pourrait entraîner la destruction totale de toute vie. Pour mémoire, la seconde guerre mondiale a eu 100 millions de morts, ce qui est d'une certaine manière dérisoire face aux objectifs souhaités par Deagel, réduire de 50 à 80% la population de la planète.

Le gouvernement anglais a officialisé le fait que 60 à 70% des vaccinés avec rappels décèdent. Les vaccins sont donc "dans les objectifs".  D'ailleurs, si on propose un vaccin au lieu d'un traitement, c'est bien parce qu'il y a autre chose comme "but".

L'humain ayant par ailleurs perdu toute notion de solidarité, également celle de la lutte des classes, ayant été orienté vers l'ultra-individualisme : il est facile à emmener au vaccinodrome, au vaccinodrive. Bref, il est devenu volontaire pour "monter dans le train", espérant qu'au bout du rail il n'y aura pas écrit "PFIZER MACHT FREI !" ...


Votre réaction?

24
LOVED
1
LOL
0
FUNNY
0
PURE
0
AW
2
BAD!
0
OMG!
0
EEW
10
ANGRY
0 Commentaires