FLASH INFOS ZONE

►Faites un DON pour la création de notre Société Coopérative d'Intérêt Collectif ! Merci ♥ ►Découvrez ZOneFR.com | L'AGORA Numérique Francophone ►Découvrez ZOneTUBE.fr - La plateforme vidéo de la ZOne

Campagne de dons

Amis lecteurs de Médiazone, vous qui nous lisez, qui nous appréciez et diffusez nos articles et les informations que nous publions, vous qui êtes attachés à la liberté et à la vérité, vous avec qui nous partageons les mêmes combats, vous qui nous encouragez chaque jour à continuer la lutte contre les médias de la propagande et de la désinformation, nous avons besoin de vous pour faire grandir ZOneFR et son espace Médiazone. En participant même un peu, vous permettrez au seul réseau social francophone existant, d'être l'alternative aux réseaux américains qui étouffent la parole libre et la censurent massivement. Nous comptons sur votre soutien. Merci.

Je participe

Mais qui pourrait encore faire confiance à Véran ?

En règle générale les médecins qui s'engagent en politique sont davantage motivés par le goût du pouvoir et de l'argent que par la volonté de mettre à la disposition de leurs concitoyens leurs compétences médicales. On se souvient tous de Jérôme Cahuzac, chirurgien de formation et ancien ministre. Jérôme Cahuzac reconnaît avoir gagné beaucoup d'argent en officiant comme "conseiller purement technique" de la plupart des laboratoires pharmaceutiques. On ne change pas une formule qui marche...

Publié il y a  3,000 Vues Actualisé il y a 11 mois

Vaccination : un parfum de corruption...

En règle générale les médecins qui s'engagent en politique sont davantage motivés par le goût du pouvoir et de l'argent que par la volonté de mettre à la disposition de leurs concitoyens leurs compétences médicales. On se souvient tous de Jérôme Cahuzac, chirurgien de formation et ancien ministre, il commence par exercer en cardiologie dans le public.

Après avoir travaillé au sein du cabinet de Claude Évin (ministre des Affaires sociales), Jérôme Cahuzac exerce la chirurgie esthétique en créant avec son épouse, Patricia Ménard, dermatologue, la clinique Cahuzac, spécialisée dans les implants capillaires.

En 1993, il dépose les statuts de "Cahuzac Conseil", une EURL qui travaillera exclusivement pour l'industrie pharmaceutique. Jérôme Cahuzac reconnaît avoir gagné beaucoup d'argent en officiant comme "conseiller purement technique" de la plupart des laboratoires pharmaceutiques.

On ne change pas une formule qui marche et Véran n'est pas différent de son confrère Cahuzac car comment expliquer son engagement dans la politique ? Surtout après avoir accumulé mensonges, contradictions et bévues qui risquent de le voir finir comme Cahuzac devant une cour de justice... Cette affaire de vaccination a un parfum de corruption...

Le risque en vaut-il la chandelle ? Certainement car Cahuzac a pu purger sa peine avec un simple bracelet électronique confortablement installé dans sa villa en Corse du sud... Cela rassure, non ?

Alors, il parait que le vaccin proposé par Véran n'est pas sans danger mais il compte quand même l'expérimenter sur nos anciens qui vont servir de cobayes, histoire d'alléger un peu les comptes publics...

Voyons ce qu'en dit le Professeur Perronne qui nous inspire bien plus confiance que Véran l'ambitieux...

"(...) Le pire est que les premiers "vaccins" qu’on nous propose ne sont pas des vaccins, mais des produits de thérapie génique.

On va injecter des acides nucléiques qui provoqueront la fabrication d’éléments du virus par nos propres cellules.

On ne connait absolument pas les conséquences de cette injection, car c’est une première chez l’homme. Et si les cellules de certains « vaccinés » fabriquaient trop d’éléments viraux, entrainant des réactions incontrôlables dans notre corps ?

Les premières thérapies géniques seront à ARN, mais il existe des projets avec l’ADN. Normalement, dans nos cellules, le message se fait de l’ADN vers l’ARN, mais l’inverse est possible dans certaines circonstances, d’autant que nos cellules humaines contiennent depuis la nuit des temps des rétrovirus dits "endogènes" intégrés dans l’ADN de nos chromosomes.

Ces rétrovirus "domestiqués" qui nous habitent sont habituellement inoffensifs (contrairement au VIH, rétrovirus du sida par exemple), mais ils peuvent produire une enzyme, la transcriptase inverse, capable de transcrire à l’envers, de l’ARN vers l’ADN.

Ainsi un ARN étranger à notre corps et administré par injection pourrait coder pour de l’ADN, tout aussi étranger, qui peut alors s’intégrer dans nos chromosomes. Il existe donc un risque réel de transformer nos gènes définitivement. Il y a aussi la possibilité, par la modification des acides nucléiques de nos ovules ou spermatozoïdes, de transmettre ces modifications génétiques à nos enfants.

Les personnes qui font la promotion de ces thérapies géniques, faussement appelées "vaccins" sont des apprentis sorciers et prennent les Français et plus généralement les citoyens du monde, pour des cobayes.

Nous ne voulons pas devenir, comme les tomates ou le mais transgéniques des OGM (organismes génétiquement modifiés). Un responsable médical d’un des laboratoires pharmaceutiques fabricants a déclaré il y a quelques jours qu’il espérait un effet de protection individuelle, mais qu’il ne fallait pas trop espérer un impact sur la transmission du virus, donc sur la dynamique de l’épidémie.

C’est bien là un aveu déguisé qu’il ne s’agit pas d’un vaccin (...)

Christian PERRONNE

Véran : "le confinement favorise la circulation du virus !"

Sans commentaire...

Image

Mensonges, désinformation et conflits d'intérêt...


Votre réaction?

12
LOVED
0
LOL
0
FUNNY
0
PURE
0
AW
1
BAD!
0
OMG!
0
EEW
3
ANGRY
0 Commentaires